leral.net | S'informer en temps réel

Modernisation des daaras : La Ligue des écoles coraniques de Touba furieuse contre l’Etat

La Ligue des écoles coraniques hausse le ton. « Nous ne voulons pas de ce décret qui vise à tuer les Daaras", a dit El Hadji Fallou Ndiaye, un des porte-paroles de ladite ligue, dans les colonnes du Populaire. Selon lui, le ministre Serigne Mbaye Thiam n'a pas tout dit au Khalife.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Décembre 2014 à 15:52 | | 5 commentaire(s)|

Modernisation des daaras : La Ligue des écoles coraniques de Touba furieuse contre l’Etat
En effet, les maîtres coraniques pensent que l'Etat veut récupérer les daaras et les mettre sous sa tutelle. Ils préviennent les autorités qu'ils ne comptent pas baisser les bras devant une telle forfaiture qu'ils considèrent comme une colonisation. Par ailleurs, la ligue se dit prête à faire le nécessaire pour que cette loi ne soit pas votée par les députés à l'Assemblée nationale. Le porte-parole indique qu'il ne veut pas mettre le pays en feu car il possède à leur niveau une arme fatale qui est le Coran pour faire des prières. Mais, indique-t-il, ils n'hésiteront pas à passer à l'action et ne dévoileront pas leur stratégie. Les maîtres coraniques invitent l'Etat à la table de négociations pour un dénouement heureux. Ils soulignent que toute discussion visant à corriger ce décret est la bienvenue et tiennent compte de leur intérêt.

Pour eux, le Khalife aurait adhéré au projet de loi sans bien parcourir son contenu lors de la visite du ministre de l'Education le mois dernier, car le Khalife n'acceptera jamais une loi qui affaiblit les Daaras. Le ministre prévoit deux options : passerelle et insertion. L'option passerelle permet aux jeunes enfants de mémoriser le Coran avec une basse pour intégrer le système formel franco- arabe. Quant aux enfants âgés de 15 ans et plus, leur apprentissage sera accompagné par un cycle de formation professionnel, a-t-il dit. À côte de ce projet, d'autres initiatives sont en cours comme l'appui de la banque mondiale pour l'enseignement du calcul et de la lecture en français dans « 100 daaras » dans des régions où le taux brut de scolarisation des enfants est faible comme à Touba et Diourbel.

Tété Diatta






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image