leral.net | S'informer en temps réel

Modernisation des daaras : Les maîtres coraniques rejettent la loi et proposent un document de référence

Le bureau exécutif national de la Fédération nationale des associations d’écoles coraniques du Sénégal a rejeté, hier, la loi portant modernisation des daaras, lors de leur Assemblée générale. Il propose un document de référence qui prend en charge tous les aspects du daara et va résoudre la question de l’école coranique sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Juillet 2015 à 10:27 | | 5 commentaire(s)|

Selon nos confrères du Quotidien, la Fédération nationale des associations d’école coraniques du Sénégal rejette la loi portant sur la modernisation des daaras et la lutte contre la mendicité. Réunie hier à Thiès, ladite fédération explique son refus par sa non-implication, mais surtout la démarche utilisée par l’Etat pour l’élaboration de cette loi. Pour le président de la fédération, Cheikh Tahibou Fall, une loi doit faire d’abord objet de validation sociale pour qu’elle ne soit acceptée par tous. Aussi, a-t-il ajouté que l’élaboration du projet de loi n’a pas pris en compte tous les aspects du daara encore moins sa mission qui est l’essence même des écoles coraniques. Il explique : « L’école coranique a une mission claire et précise : c’est inculquer aux enfants un enseignement religieux basé sur nos valeurs et réalités sociales. C’est ça l’essence. On ne peut pas y toucher. Mais quant aux formes et autres aspects, on peut en discuter ». D’ailleurs, fera-t-il savoir, la fédération est en partenariat avec un institut international pour former 45 maîtres coraniques afin d’améliorer leurs conditions d’enseignement dans les écoles coraniques. Pour dire, selon Tahibou Fall, que la fédération est « dans une dynamique d’amélioration, mais pas n’importe comment ». « Le daara peut être modernisé, mais qu’il garde sa mission », dit-il. Pour cela, la fédération nationale des associations d’écoles coraniques du Sénégal propose un document de référence pour la modernisation des daaras. « Nous avions pris l’initiative, en partenariat avec l’Ong Child fund, pour organiser des forums départementaux qui réunissaient les serignes daaras dans les 45 départements du Sénégal. Lequel document est aujourd’hui bouclé avec à la clé toutes les informations nécessaires permettant à l’Etat de prendre en charge la problématique de l’école coranique au Sénégal », soutient-il.







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image