leral.net | S'informer en temps réel

Modification du règlement intérieur de l'Assemblée nationale : Barthélémy Dias menace de quitter Benno Bokk Yakaar

Le député-maire socialiste de la commune de Mermoz/Sacré-Cœur menace de quitter le groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (Bby), si jamais la proposition de loi pour la modification du règlement à l’Assemblée nationale n’est pas retirée. En conférence de presse, hier, dans les locaux de sa mairie, Sud Quotidien renseigne que Dias-fils a tiré à boulets rouges sur cette loi qu’il considère comme « bêtise politique ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Juin 2015 à 11:25 | | 11 commentaire(s)|

Modification du règlement intérieur de l'Assemblée nationale : Barthélémy Dias menace de quitter Benno Bokk Yakaar
"L’heure de la rupture entre le Parti socialiste (Ps) et son allié de l’Alliance pour la République (Apr), au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), a-t-elle enfin sonnée ?", s'interrogent nos confrères qui indiquent que les signes avant-coureurs d’un glas entre ces deux formations politiques se posent avec acuité. En toile de fond, la proposition de loi, portant modification du règlement à l’Assemblée nationale. En conférence de presse hier, dans les locaux de sa mairie, Barthélémy Dias n’a pas du tout été tendre avec cette loi qui doit être présentée lundi prochain à l’Hémicycle. Le maire de Mermoz/Sacré-Cœur est particulièrement contre la disposition de cette loi qui veut « que si on sort du groupe Bby, on n’a plus le droit de rejoindre un autre groupe ». « Même si on rempli les conditions, c’est-à-dire d’avoir le dixième de l’Assemblée, alors qu’on est 20 députés Ps, on n’a pas le droit de créer de groupe », a-t-il fustigé.

Aussi, le député-maire socialiste prévient-il dans les colonnes du journal : « Si cette proposition de loi, qui relève de la bêtise politique et qui a aussi été signée par un des camarades du Parti socialiste, n’est pas retirée, je démissionne du groupe Benno Bokk Yakaar ». A l’en croire, l’entrée du Ps dans Bby était sans condition, mais actuellement les membres du parti présidentiel veulent leur imposer des exigences. Une oppression qu’il dit refuser avec la dernière énergie, révélant qu'il n'est pas le seul au Ps prêt à quitter Bby, si toutefois l’Apr persiste dans sa volonté de les opprimer. Le maire de Mermoz/Sacrée Cœur a tenu à faire remarquer que les députés Ps ne sont pas à la douzième législature pour servir un parti (Apr) ni pour le président de la République (Macky Sall). Mais plutôt, pour apporter des solutions aux souffrances des Sénégalais, en proposant des lois dans l’intérêt du public.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image