leral.net | S'informer en temps réel

Modou Diagne Fada : « Nous voudrions trouver moins de problèmes à la tête du pouvoir en 2017 ».

Le vœu du Parti Démocratique Sénégalais est clair : revenir au pourvoir en 2017. Cette ambition est dévoilée par le président du groupe parlementaire du parti à l’Assemblée nationale, Modou Diagne Fada.


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Juillet 2013 à 14:34 | | 0 commentaire(s)|

Modou Diagne Fada : « Nous voudrions trouver moins de problèmes à la tête du pouvoir en 2017 ».
Invité de l’émission « Grand Jury » de ce matin sur la Rfm, l’ancien ministre du régime libéral est allé même jusqu’à dire, qu’ils souhaitent trouver « moins de problèmes dans le pays », à leur retour à la tête du pouvoir aux prochaines élections présidentielles. C’est pourquoi, le parti est dans une logique visant à soutenir tous les projets et politiques du régime de Macky Sall, qu’ils jugeront utiles pour le pays pour l’avancement du pays. Il s’agit surtout de la « Loi anti-tabac » à travers le conditionnement, l’étiquetage et la vente, dans le cadre de la préservation de la santé des populations. Il déclare à ce propos que le Pds va voter pour à « cent pour cent », lors du passage de cette Loi à l’Assemblée nationale. Le parti semble approuver également le programme du mixte énergétique du gouvernement, avec le recours au gaz naturel liquéfié pour amoindrir les coûts de production tout en augmentant les quantités. Mais, il faut reconnaître que la situation de l’électricité, s’est « dégradée » sous le régime de Macky Sall qu’au moment du départ du Pds au pouvoir, a accusé le député.

Dans cette même optique, Modou Diagne Fada a salué la sortie du Président Macky Sall au dernier Conseil des ministres, pour demander au gouvernement d’accélérer le rythme d’exécution des projets notamment ceux de l’agriculture et de la santé. Il conseille en plus à ce qu’on augmente la cadence dans la réalisation des projets dans « tous les secteurs », car le pays reste bloqué, à ses yeux. Il a expliqué cette mise au point de Macky Sall par le fait, qu’il n’est pas « satisfait » du niveau de travail de son équipe.

Sur un tout autre sujet, le président du groupe « Libéraux et Démocrates », a accusé le président de la Commission nationale de réforme des institutions, Amadou Makthar Mbow, de ne pas respecter sa « feuille de route ». Diagne Fada estime que le Président des « Assises nationales » veut tenir à nouveau les « assises bis », au lieu de s’atteler à faire des propositions de réformes au Président MackySall. Malgré tout le respect qu’il voue à l’homme en raison surtout de son âge avancé, le libéral pense qu’il faut plutôt travailler à « changer le mode de scrutin, financer les partis politiques, donner plus de pouvoir à l’Assemblée nationale et recréer le Senat ».

Abordant la méthode de gouvernance de Macky Sall et ses résultats à la tête du pays, Diagne Fada constate, qu’on est toujours au stade des « proclamation » et des professions de foi. Il pense que l’actuel Chef de l’Etat n’est pas comparable à son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade en termes de réalisation d’infrastructures pour la création des conditions de développement. Même s’il faut patienter dans quelques années pour voir la réalisation des actions par le régime de Macky Sall, le député du Pds croit fortement, qu’il ne dépassera pas son mentor. Il conclut pour dire que Wade est reconnu par même ses ennemis, comme un « bâtisseur ».






Hebergeur d'image