leral.net | S'informer en temps réel

Modou Diagne Fada, SG LDR-YESSAL : « Le Gouvernement est en train de tendre un piège à l’opposition sur les inscriptions sur les listes électorales»


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Novembre 2016 à 13:28 | | 1 commentaire(s)|

Le Secrétaire général du parti LDR (Les démocrates réformateurs)-Yessal, Modou Diagne Fada, a émis les craintes d’un piège que le Gouvernement du Sénégal veut tendre à l’opposition par rapport au fichier électoral.
Le Secrétaire général du parti LDR (Les démocrates réformateurs)-Yessal, Modou Diagne Fada, a émis les craintes d’un piège que le Gouvernement du Sénégal veut tendre à l’opposition par rapport au fichier électoral.

A Mbacké où il présidait un meeting de ralliement, le Secrétaire général du parti LDR (Les démocrates réformateurs)-Yessal, Modou Diagne Fada, a émis les craintes d’un piège que le Gouvernement du Sénégal veut tendre à l’opposition. Le Secrétaire général du parti LDR (Les démocrates réformateurs)-Yessal, Modou Diagne Fada n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire clairement sa pensée sur la manière dont fonctionnent les commissions administratives par rapport à la révision et à la tenue des listes électorales.
 
Selon lui, le Gouvernement du Sénégal veut tendre un piège à l’opposition. « L’obligation qui est faite aux citoyens de confirmer leur présence sur les listes électorales est anormale car, les citoyens ont à la fois le droit d’obtenir des cartes nationales d’identité mais également de figurer sur les listes électorales. Maintenant libres à eux de voter ou de ne pas voter. Le fait de leur exiger cela est un piège qui est surtout tendu à l’opposition parce que demain, la commission administrative peut parfaitement radier sans que les populations ne s’en rendent compte. Et cela pourrait être le cas, par exemple, pour Touba et Mbacké », fustige Modou Diagne Fada.
 
Ce dernier qui a tenu ces propos, en marge d’un meeting de ralliement organisé par Moustapha Fall, mouride « saadikh », n’a pas manqué de souligner, par rapport à la vie et à l’animation de son tout nouveau parti que : « des responsables très représentatifs animent le parti dans le département de Mbacké, depuis sa création. Nous pensons que Les démocrates réformateurs (Ldr) ont bel et bien leurs racines installées dans la localité, malgré que nous n’ayons pas encore commencé la vente des cartes et effectué des tournées dans les différentes communes et quartiers des villes de Touba et Mbacké», a-t-il souligné.
 
SOURCE LIBERATION






Hebergeur d'image