leral.net | S'informer en temps réel

Modou Diagne Fada sur la plainte du Pds : "J'aurais eu tort, si je les avais enlevés de la liste...."

Dans un entretien accordé au Populaire, Modou Diagne Fada revient sur son différend avec ses anciens frères de parti. Fada se veut zen, après que ses désormais « ex frères et sœurs » du Pds ont décidé de l’attraire devant la justice pour faux et usage de faux, dans le cadre de l’affaire du groupe parlementaire des « Libéraux et Démocrates ».


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Octobre 2015 à 09:34 | | 2 commentaire(s)|

Selon le journal, l’ancien ministre de l’Environnement, Modou Diagne Fada a relevé que l’édile de Dagana et son groupe ont tout faux. « Ils se sont lourdement trompés. Parce que moi, je n’ai pas reçu de démission de leur part. Aucun d’entre eux n’a formulé une démission du groupe. Donc, j’aurai eu tort, si je les avais enlevés de la liste. Je ne pouvais pas les enlever de la liste, parce que je n’ai aucun document sur lequel je pouvais me fonder. Et comme nous sommes dans le cadre d’un renouvellement du bureau, mais pas d’une constitution d’un nouveau groupe, je n’avais plus besoin de recueillir leurs signatures de cette année », a-t-il expliqué.

Le président du Conseil départemental de Kébémer poursuit : « Donc, moi, je n’ai fait que réintroduire la liste de 2012, en y ajoutant le nom de Iba Der Thiam qui n’avait pas signé, parce qu’il n’avait pas encore remplacé Souleymane Ndéné Ndiaye et les noms de Demba Diop et Serigne Khadim Thioune qui ont signé. Le reste, leurs signatures, étaient là, depuis 2012. Je ne pouvais pas y toucher ».

C’est pourquoi Fada qualifie de « nuls et infondés » les délits de faux et usage de faux qui lui sont reprochés par le Pds. Pour lui, c’est de la politique politicienne. Et en tant que responsable, indique-t-il, il ne va perdre son temps sur des choses qui ne sont pas essentielles.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image