leral.net | S'informer en temps réel

Modou "Jinné" s'est encore taillé de la prison de Rebeuss; le film de son évasion inédite

Modou Fall alias " Modou Djiné", vous vous rappelez certainement de ce nom! Eh bien, pour parler comme l'autre, Modou Djiné est un spécialiste de cambriolages et d’évasions spectaculaires.
Figurez-vous qu'il a réussi ce qu'aucun autre prisonnier de la redoutée mais redoutable prison de Rebeuss n’était parvenu à faire avant lui : s’évader de la plus grande prison de "niveau de sécurité maximum".


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Décembre 2015 à 00:44 | | 3 commentaire(s)|

Comment alors a t'il réussi à se tailler? Il nous revient qu'il a été prit, la main dans le sac par des gardes parce qu'il détenait par devers lui un téléphone cellulaire. C'est ainsi qu'il sera extrait de sa chambre (la cellule 12) pour être coffré en cellule d'isolement. C'était dans la nuit du mercredi dernier. Modou Jinné y sera gardé pendant une journée. Mais, grande a été la surprise des matons venus aux nouvelles de constater que Modou Jinné n'était plus dans la cellule d'isolement. Qui, nous revient-il est contigue au mur de clôture de la Maison d'Arrêt de Rebeuss.

Selon certaines sources de dakarposte, il est fort probable qu'il ait profité de la pénombre, c'est à dire juste après la coupure de l'électricité à la prison de Rebeuss dès minuit tapante. Aurait-il bénéficié de complicités? En tous les cas, son évasion est des plus spectaculaires d'autant qu'aucune infraction n'a été constaté. Qui plus est, la prison de Rebeuss est doté de quatre miradors, avec en faction des gardes tenu de veiller 24h /24.

Autre bizarrerie: il ne peut en aucun cas escalader le long mur de la prison sans se faire remarquer par un garde des quatre gardes en faction sur les miradors ou bien un quelconque passant.

Le personnel pénitentiaire ignore pour l’heure comment le fugitif s'est taillé? L'enquête ouverte permettra certainement

Il nous revient cependant qu'aussitôt son évasion découverte, une alerte a été donné. Il a été signalé un peu partout. Et, selon nos sources, Modou Jinné ne perd rien pour attendre.

Qui est Modou Jinné?

Baye Modou Fall, un dangereux malfaiteur qui comptabilise entre autres forfaits, la prouesse d’une double évasion en dix jours du Commissariat central de Dakar avait par la suite été alpagué à Touba par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic). C'était en février 2009.
A à peine 20 ans, le malfaiteur, est un spécialiste du braquage, du vol de coffre-fort, en plus d’exceller dans les évasions spectaculaires.
L'on se rappelle qu' à lépoque c’est le commissaire Papa Mafall Ndiaye, jadis Directeur de la sécurité publique qui avait livré l’information.
C’était au cours d’un point de presse tenu l'on se rappelle à Touba et consacré à un bilan d’étape du dispositif sécuritaire mise en place à l’occasion du « Magal » 2009.

C’est au quartier Darou Khoudos de Touba que Baye Modou Fall avait été arrêté alors qu’il était à bord d’un véhicule Mercedes type ML, qu’il disait avoir " acheté dans un pays de la Sous-région ". Il détenait par devers lui un faux permis de conduire du même Etat, selon le commissaire Ndiaye.

Ce garçon à peine sorti de l’adolescence est un délinquant notoire bien connu des services de police. A son actif, le jeune homme totalise un « état de services » aussi sinistres qu’étonnants. Qualifié de « malfaiteur de haut vol » par le commissaire Papa Mafall Ndiaye spécialisé dans les cambriolages.
Ses cibles étaient les restaurants, les sociétés spécialisées dans la vente de matériels électroniques. Baye Modou Fall est aussi selon les propos des chefs de la police, très doué pour les cambriolages.
Le jeune homme est surtout un as de l’évasion. La preuve, il s’est évadé deux fois en dix 10 jours. Arrêté le dix janvier 2009, il s’était échappé une première fois du Commissariat central de Dakar avant d’être à nouveau repris. Une semaine plus tard, le 17 janvier de la même année précisément, le quidam s’était à nouveau échappé du même commissariat. A la surprise général, il avait laissé sur place les menottes, qu’il avait ouvertes on ne sait trop comment.

Celui qui se fait appeler aujourd’hui Modou Djiné, n’est pas à deux évasions près. Après investigations, le commissaire divisionnaire révélera que le délinquant s’était déjà fait la belle , plusieurs fois des commissariats de la Médina, de Diourbel, des Parcelles Assainies et de Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Ziguinchor.
Vu son itinéraire, Modou Djiné porte bien le sobriquet dont il s’est auto-attribué ; il a affirmé aux policiers détenir des pouvoirs mystiques.

Affaire à suivre...


Mamadou Ndiaye alias Edouard
dakarposte.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image