leral.net | S'informer en temps réel

Modou Lô-Bombardier : Le contentieux vidé, aujourd'hui, au stade Demba Diop

Le combat tant attendu entre Modou Lô et Bombardier est enfin arrivé. Les deux adversaires ont fait monter la tension à mesure que la date du 25 juillet approchait. L’actuel roi des arènes, B 52 de Mbour, et « Kharagne Lô » ont d’ailleurs promis un duel de feu aux amateurs de lutte. Car, d’un côté, il y a un Bombardier qui veut relever le défit de la longévité sur le trône, de l’autre, Modou Lô, un jeune loup aux dents longues, qui est sur une dynamique de victoires et n’a pas caché ses ambitions de détrôner le roi des arènes. Le spectacle ne devrait pas manquer.


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Juillet 2015 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Le choc entre Modou Lô de Rock Energie et Bombardier de Mbour alimente les débats depuis que les deux ténors se sont promis le feu, aujourd’hui, au stade Demba. Leur duel tant attendu promet d’être l’un des sommets de la lutte cette saison. Un duel aux enjeux très importants entre un Bombardier très serein et un Modou Lô imperturbable. En effet, on n’est pas le lutteur le plus populaire de l’arène pour rien.

Petit à petit, ce dernier s’est construit une certaine notoriété, même si beaucoup lui reprochent son côté provocateur. N’empêche, « Kharagne Lô », comme l’appellent ses sympathisants, avance lentement et sûrement avec des inconditionnels qui lui collent aux basques où qu’il aille.

Il n’a rejoint l’arène qu’en 2006. 9 ans après, à force de sacrifices et de talent, le voilà qui titille les cimes et défie les lutteurs dont il était fan. Dans sa carrière, le chef de file de l’écurie Rock Energie a fini de faire le vide autour de lui en terrassant ses contemporains et aussi en entamant une périlleuse aventure afin de battre ses grands frères.

De succès en succès, Modou Lô s’est forgé une réputation de redoutable tacticien. On dit même que quand il attrape son adversaire, il ne lâche pas prise, à moins de l’avoir terrassé. Boy Kaïré leader des « Bérets verts », fut ainsi surclassé dans ce registre, pareil pour le « fou » de Thiaroye Geum Sa Bopp, Baye Mandione, et le chef de file de l’écurie Tay Shinger, Eumeu Sène. Depuis, Modou Lô a pris du galon, ses crocs sont devenus très acérés et ses ambitions immenses.

Mais, le challenge est cette fois-ci colossal et se nomme Bombardier. Un lutteur très redouté, qui garde jalousement son titre de « roi des arènes ». « Kharagne Lô » l’a dit lors de leur dernier face à face, seul le titre de « roi des arènes » l’intéresse. Mais, pour cela, l’équation à résoudre, aujord’hui, s’appelle B52.

Nouveau « roi des arènes », ce dernier est actuellement le lutteur le plus redouté de l’arène. Bombardier porte bien son surnom. Véritable « machine de guerre », il tire le maximum d’avantages de son gabarit, de sa masse musculaire et de ses coups de poings ravageurs. Après sa victoire sur Baboye, le 8 juin 2013, à Bercy, il avait, à la surprise générale, enchainé en battant de fort belle manière Balla Gaye 2, le fils de Double Less, la saison passée, au stade Demba Diop.

Une probante victoire et un nouveau statut pour lui : celui de « roi des arènes ». Une chaise royale qu’il n’est pas prêt à céder au premier venu, comme lors de son court règne en 2002. Donc, aujourd’hui, Bombardier n’a pas droit à l’erreur. Et on peut bien le croire, quand il clame haut et fort qu’il compte mettre tous les atouts de son côté pour remporter le duel devant le terrible « Kharagne Lô ».

Ce choc sera également une occasion pour l’actuel « roi des arènes » de booster son palmarès pas très reluisant à cause de ses défaites contre Balla Bèye 2 en 2006, Gris Bordeaux, le nouveau Tigre de Fass, en 2007 et Tapha Tine en 2012. Un défi à relever face à l’un des meilleurs lutteurs de sa génération, Modou Lô.

Dès lors, on peut se demander quel visage affichera, aujourd’hui, le B52 qui semble éprouver un malin plaisir à fausser les pronostics (qu’ils lui soient favorables ou pas), qui arrive à redécoller alors qu’on le croit définitivement clouer au sol et qui, tel un phénix, renait toujours de ses cendres ?

Ce qui est sûr, c’est que tout « roi des arènes » qu’il soit, il ne partira guère avec la faveur des pronostics face à un Modou Lô ragaillardi par son éclatant succès sur Eumeu Sène et qui n’a jamais été aussi proche d’occuper le tout premier siège qui fait courir tous les lutteurs de l’arène.

La couronne comme enjeu...

Le combat choc entre Modou Lô et Bombardier a des enjeux très importants pour la suite de la carrière de chacun des protagonistes. En effet, les deux lutteurs ont un palmarès riche, et comme une ligne de plus ne ferait que l’embellir, chacun a intérêt à afficher son meilleur visage. L’actuel « roi des arènes », Bombardier, est âgé de 32 ans et pèse 140 kg.

Il a, à son actif, 19 combats, pour 13 victoires contre 6 défaites. Mais, ses deux dernières sorties dans l’arène ont chamboulé sa carrière. Le Mbourois a enregistré un revers contre le géant du Baol, Tapha Tine, en 2012, et battu le fils de Double Less, Balla Gaye 2, la défunte saison. Une victoire qui lui a permis d’être l’actuel « roi des arènes ».

Contre Modou Lô, les enjeux sont énormes pour le frangin de Pape Dia qui voudra sûrement confirmer son statut de leader et mettre fin aux multiples réserves émises sur ses réelles capacités techniques. D’ailleurs, en cas de victoire, Bombardier augmentera sa valeur marchande.

A 27 ans, Modou Lô a un grand défi à relever : battre Bombardier et devenir le nouveau « roi des arènes ». Une mission qui ne sera pas du tout facile certes, mais pas impossible avec tous les arguments dont dispose le dernier tombeur d’Eumeu Sène.

Lui aussi sait qu’en cas de victoire sur le Mbourois, sa carrière prendrait une trajectoire qui le mènera parmi les plus grands de l’arène. Ses cachets qui varient actuellement entre 75 et 80 millions suivraient la même courbe, de même que son immense cote de popularité.

Les enjeux sont donc énormes pour ce choc qui s'annonce déjà comme un tournant décisif dans la carrière des deux ténors et qui pourrait déboucher sur une grosse redistribution des cartes dans l'arène.

Le Soleil via seneplus






Hebergeur d'image