leral.net | S'informer en temps réel

Mody Niang ! Alignez-vous. Ou taisez-vous.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Octobre 2013 à 18:27 | | 0 commentaire(s)|

Honte à ceux qui chantent pendant que les sénégalais souffrent.

Le contributeur Mody Niang, manque d’urbanité, en osant reprendre sa plume dans le dessein uniquement de disserter et extrapoler joyeusement sur deux leaders africains dont l’un est sur son lit d’hôpital dans un état grabataire, et l’autre qui entreprend encore un voyage à la Mecque pour se repentir évidemment comme tout bon musulman loin des cieux sénégalais .

A quoi bon de dissocier sarcastiquement un Mandela à Wade ?
Est-il vraiment malin de répondre à la dame de Rufisque qui est dans son rôle ?
Une opposante au régime.
Je me suis posé autant de questions du fait de l’intelligence de l’homme qui suscite ces questions et qui fit montre d’un engagement sans commune mesure sur certains des problèmes paralysant la société sénégalaise par sa plume.
Sa contribution sur certains sites intitulée : « NELSON MANDELA/ ABDOULAYE WADE YALLA AK YALLI » confirme que ce cher Mody ne vit plus dans ce Sénégal où l’eau ne coule pas. Mody n’est plus vraiment maitre de ses idées. Cette ci, il manifeste les symptômes qui ont emportés certains membres de la société civile tels les Abdoul Aziz Diop, Alioune Tine, Penda Mbow etc… dans les abysses de la politique politicienne.
Mody Niang après un long silence, se signale piteusement et ridiculement ; finalement son jeu favori constitue de l’acharnement pur et simple.
Nous Parler de Wade de cette façon était le propre des politiciens habitués à la politicaillerie qui consiste à noyer les véritables problèmes présents dans la diversion ou du faux fuyant et dont on nous avait promis des solutions efficaces en un laps de temps pendant la campagne électorale.
A l’heure actuelle où le problème de l’eau se pose avec acuité à Dakar, cette pénurie qui occupe l’espace médiatique et devient le premier sujet que les Dakarois abordent quotidiennement avec son lot de dégâts collatéraux : des hôpitaux qui assuraient le service minimum, des sénégalais exaspérés et révoltés qui menaçaient de descendre dans la rue, un Etat désorganisé par une communication désinvolte.
Un président sans vision qui tâtonne à longueur de journée, qui applique à la lettre les mêmes pratiques du défunt régime.
Il faut avoir du culot comme Mody Niang pour faire abstraction de tout cela pour nous parler de deux vieillots leaders africains inactifs et au crépuscule de leur vie.Il n’est point interdit de s’aligner.



Alignez-vous Mody Niang
KHADIMLY@LIVE.FR
Khadim Ly









Hebergeur d'image