leral.net | S'informer en temps réel

Moi pour croire Abdou Latif Coulibaly : Réponse à Mamadou Lamine Ba. ( Marvel)

Cette contribution est en réponse à celle de Monsieur Mamadou Lamine BA titrée : "De la sortie maladroite de Abdou Latif Coulibaly : qui pour y croire ?". Le message de Mr Ba aux lecteurs est à mon sens un peu tendancieux et passe à coté de l'essentiel. On sent une certaine fixation sur la personne de ALC, qui manque de pertinence à mon sens. On sent une certaine fixation sur la personne de ALC, et une tentative de faire des redites et grossièretés de Idy un scoop.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Juillet 2016 à 06:24 | | 22 commentaire(s)|

Vous dites que « plus d’un ont été bouleversés dans le gouvernement du fait, selon vous, du tourbillon médiatique causé par la libération de Karim Wade, qu’ils ne s’attendaient pas à de telles répliques médiatiques, qu’ils ont été assommés par les déclarations de Idy …… etc …..».

Qui au Sénégal selon vous ignore depuis toutes ces années que le sujet Karim Wade est un appât médiatique ? Karim au pouvoir, Karim opposant, Karim en prison, Karim libre, a toujours fait la une des médias, l’actualité le concernant a toujours causé des tourbillons médiatiques. Quoi de neuf docteur ? Même le sénégalais lambda n’est pas surpris du « tourbillon médiatique », encore moins ceux qui ont mis Karim dans ces situations des 4 dernières années.

Qui a pensé une fois que Karim Wade ferait 6 années entières en prison ? Qui depuis tous ces mois ignorait que Karim Wade bénéficierait, soit d’une grâce, soit d’un contexte politico-judiciaire, soit de quelque chose du genre, malgré ce que l’intéressé lui-même en dit de cette grâce pour des raisons marketing, de même que son père. Vous voyez Karim ou son père ou quelqu’un du PDS demander publiquement une grâce à Macky ?

Qui a pu être assez naïf pour ignorer que la libération de Karim Wade ferait du bruit ? Qui a pu être assez simplet pour ignorer que cette libération plairait à certains comme le PDS qui voit son candidat enfin libre, et déplairait à d’autres qui sentent qu’ils vont être relégués au dernier plan avec ce nouvel acteur très médiatique sur la scène et libre ? Je vous laisse suivre mon regard.

Qu’est-ce que Idy a dit qui ait pu surprendre au point de faire trembler le gouvernement comme vous dites ? Idy a parlé de « Deal / Complot / que sais-je bien » avant la libération de Karim Wade, et il n’a fait que répéter les mêmes mots et mêmes phrases après la libération de Karim. Peut-être que les 2 ou 3 virgules qu’il a déplacées çà et là ont pu vous dérouter vous, mais il n’y a vraiment rien eu de neuf à l’horizon. Il y a rajouté quelques insanités, quelques grossièretés comme d’habitude qui ont fait sortir de leur gond certains républicains, certaines personnes bien éduquées, certains membres du pouvoir, et à juste raison. La grossièreté de Idy, sa haine viscérale pour la personne de Macky, pour la personne de Karim, lui enlève toute crédibilité. L’on n’a jamais entendu Idy débattre programme, jamais. Ce sera toujours des slogans, des invectives, des grossièretés, des phrases fourre-tout, c’est tout. Mais son cas est déjà règlé par les sénégalais comme vous le constatez à chaque élection. Je suis convaincu que Idy ne regagnera plus un point car les sénégalais sont trop dignes pour se laisser trahir et manipuler indéfiniment.

Vous dites que Latif a été contraint d’aller dans les médias se justifier. Pouvez-vous apporter la preuve qu’il n’a pas été invité par Mamadou Ibra Kane qui je suppose doit toujours trouver son « L’invité du 20h », et ce doit être un personnage intéressant à faire parler par rapport à l’actualité ? Croyez-vous que GFM attend simplement et improvise à la dernière minute ?

Vous doutez du fait que la famille politique ou naturelle de Karim Wade ait pu introduire, de manière confidentielle très certainement, une demande de grâce pour Karim. Pensez-vous que Viviane ou Abdoulaye sont fâchés que leur fils soit libre, et auraient préféré qu’il exécute ses 6 années en entier ?

Vous voyez Wade père, ou un membre influent du PDS, demander publiquement à Macky de gracier Karim, et ainsi risquer de perdre la face politiquement ?

Pourquoi voulez-vous qu’un Etat publie systématiquement toutes les correspondances qu’elle reçoit ? Combien de demandes de grâce avez-vous déjà vu publier en 50 ans concernant les dizaines de milliers de prisonniers graciés par Senghor, Diouf, Wade, Macky ? Que Latif n’en parle que maintenant d’une certaine demande de grâce concernant Karim, en répondant à la question d’un journaliste, où est le problème ?

Une république ne fonctionne pas non plus selon les humeurs de 2 ou 3 hâbleurs ayant accès aux médias publics ou aux sites d’information en ligne, et qui demandent de publier telle ou telle correspondance confidentielle, de rendre public tel ou tel secret d’Etat, ou je ne sais quoi du genre. Croyez-vous que les opposants disent aux sénégalais tout ce dont ils bénéficient en catimini de la part des tenants du pouvoir ? La politique, le dialogue, la gestion du pouvoir, n’est pas une guerre fratricide où tout est permis pour descendre l’autre aux yeux de l’opinion.

Dans tous les cas, avec ou sans demande de grâce, un Président de la République peut décider, afin d’apaiser le climat politique par exemple, d’accorder sa grâce à un détenu remplissant les conditions, surtout si il s’agit du fils d’un ancien chef d’Etat, et candidat désigné d’un parti. Et comme on l’a tous entendu, cela n’efface en rien les accusations, les biens confisqués, l’amende, et tout le reste.

Poussons notre imagination plus loin, et admettons même que la grâce de Karim a été monnayée avec le Qatar à hauteur de quelques milliards ou de ce qui reste à être remboursé par Karim Wade. Moi à la place de Macky Sall, après avoir recueilli l’avis de mon administration en la matière, je signe si je suis convaincu que c’est le Sénégal qui en profitera, et je ne me préoccupe pas des hâbleurs. Le Sénégal n’est pas le Vatican, un Président n’est pas un prêtre, la politique n’est pas la religion, un Etat n’a pas d’amis mais des intérêts.

Continuer à critiquer sans démontrer, à faire dans la démagogie, est très facile. Le plus difficile, c’est d’avoir le courage de s’engager et de montrer de quoi l’on est capable au-delà des critiques. Latif a eu le courage de passer de l’autre côté pour montrer qu’il ne sait pas que critiquer, il maitrise ses sujets comme peu en sont capables, et surtout, ne cède pas aux hâbleurs. D’ailleurs depuis qu’il a arrêté le journalisme d’investigation, qui avez-vous vu ces 5 ou 6 dernières années a été capable de produire le même travail ? Combien de hableurs ont été capable de produire une quelconque œuvre fouillée, avec des preuves à l’appui, avec des démonstrations irréfutables ? Parfois j’ai même honte lorsque je lis la légèreté de certaines analyses supposées, dénuées de tout réalisme, qui ne résistent pas à la première question pertinente.

Vous pouvez ne pas croire aux propos de Abdou Latif, mais l’on n’a vraiment pas attendu qu’il parle pour imaginer que des proches de Karim manœuvrent, dialoguent, mettent la pression, depuis 3 années pour qu’il sorte de prison. La volonté d’apaisement du climat politique, si telle a été le motif ayant poussé ou accéléré la grâce, est plus important que cette demande de grâce réelle ou supposée.

MARVEL
marvel@hotmail.fr
Skype : marvel.sn






Hebergeur d'image