leral.net | S'informer en temps réel

Mon ami Yérim, Par devoir et fidélité! Par Mouhamadou Mounirou SY

Rédigé le Vendredi 12 Avril 2013 à 20:57 | Lu 2971 fois | 25 commentaire(s)

« Je sais que cette affaire a causé beaucoup de tords à plusieurs personnes, et surtout à la famille de la fille. Pour cela, je lui présente mes excuses les plus profondes. Monsieur le Président, je reconnais moralement que j’ai fauté, religieusement j’ai péché, mais légalement je n’ai pas commis le délit de viol parce que le rapport était mutuellement consenti. J’ai foi en la justice de mon pays et suis persuadé qu’elle dira le bon droit ». C’est en ces termes que le prévenu Cheikh Yérim Seck s’est adressé au Président de la Cour d’appel.



Mon ami Yérim, Par devoir et fidélité! Par Mouhamadou Mounirou SY
Dès le début de ce qui est communément appelé « l’Affaire Yérim SECK », des amis, parents et collaborateurs m’ont demandé et même prié de ne jamais me livrer à des commentaires y inhérents. Et malgré moi, je me suis abstenu difficilement à toute interprétation bien qu’étant présent à l’audience du premier jugement qu’à celle de la Cour d’appel. Si aujourd’hui je me décide d’écrire, c’est par devoir en tant que juriste pour révéler au grand public qui n’a pas suivi le déroulement des audiences ce qui s’est réellement passé au palais de justice pour que les deux juges pussent en arriver à cette condamnation.
Ces lignes s’inscrivent aussi dans le cadre d’une réponse à un appel d’un ami très fidèle et d’un frère qui m’est cher. N’a-t-il pas lancé ce cri de détresse à la suite de son agression intolérable au camp pénal « Je demande à tous mes amis, au Sénégal et dans le monde… » ? Pour cela, je vais, autant que faire ce peut, essayer d’être le plus objectif possible en usant une maïeutique propre aux universitaires pour ne pas tomber sous le charme d’un quelconque subjectivisme. « Un homme qui crie, n’est pas un ours qui danse », ainsi parlait Aimé Césaire.
Sous réserve de ces précisions, nous nous livrons à quelques remarques caractéristiques à ce que l’on pourrait appeler « les incongruités de la condamnation de Cheikh Yérim SECK ».
Que s’est-il réellement passé ?
Cheikh Yérim Seck est accusé de viol sur la personne de Ndèye Aissata Tall. Or, il est unanimement accepté que le viol est l’infraction la plus difficile à prouver. Il s’agit de deux paroles qui s’opposent : l’une émanant d’une présumée victime de viol, l’autre du présumé violeur. La première accuse, le second réfute. Pendant le déroulement des opérations, il n’y avait que ces deux parties comme témoins et acteurs oculaires. Ni les gendarmes, ni les avocats aussi bien de la défense que de l’accusation encore moins les juges n’étaient présents au moment des faits. En dehors de Monsieur Seck et Mlle Tall, personne n’était à la chambre 9 de la Résidence Keur Madamel .
Le viol est prévu par le Code pénal en son article 320 qui dispose que : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol ».
Rappelons, avant tout commentaire, que le droit pénal ne se déduit pas ; le droit pénal se constate. Aux termes de cette disposition, le viol nait d’une violence, d’une contrainte, d’une menace ou d’une surprise. En premier ressort, le juge a trouvé la diligence de poser clairement à Mlle Tall cette question : Le prévenu vous a-t-il menacée, violentée, contrainte ou surprise ?
Sa réponse tomba drue et sans équivoque : « il ne m’a ni violentée ni menacée, mais avec sa masse physique, il m’a contrainte, il m’a forcée ». Encore une fois, le droit pénal ne se déduit pas. Donc, le juge qui n’était point sur les lieux, pour un éclairage judicieux et une argumentation non tendancieuse, devait se pencher uniquement sur les allégations de la « victime », pour dire oui ou non y a eu contrainte. Et pourtant, c’est ce qu’il a fait mais l’a écarter d’entrée avec une motivation solide et conclure à l’inexistence de la contrainte ici.
Dès lors, où peut-il aller pour invoquer la surprise que la demoiselle Aissata Tall n’a jamais soulevée encore moins évoquée ? Tout semble se passer comme si, Cheikh Yérim Seck était jugé avant le procès et pour le condamner, il fallait trouver un os à mettre sous la dent pour étayer sa motivation.
Je respecte le barreau sénégalais composé d’excellents et valeureux avocats dotés d’un professionnalisme avéré. Mais, lorsque la réussite d’un jeune âgé à peine de 40 ans dérange au point qu’un avocat le traite, de quelqu’un qui « aime les fesses, les fresques et le fric », ou qu’un autre dise de lui que « les lundi et jeudi, il est avec Dieu, et les autres jours il fréquente le diable », et tout cela devant le juge qui ne pipe mot pour les recadrer, nous trouvons cela inélégant d’une part et intriguant de l’autre. Pire, invoquer sans preuve « son passé de violeur » à Montpellier et sur la fille d’un Premier ministre guinéen alors que récemment il l’avait accueilli chez lui et en notre présence, parait petit, léger et kafkaïen.
Nous avons voulu taire tout cela et nous l’avions fait. Mais, lorsque les droits humains sont torpillés et bafouillés, lorsque la dignité risque d’être annihilée dans un milieu carcéral où on est presque privé de tout, tous ceux qui sont épris de justice et d’humanité doivent le déplorer, le dévoyer et le combattre.
« La justice de l’injustice est aussi dangereuse que l’injustice de la justice », a dit un de mes maîtres. Cheikh Yérim vit intérieurement ces deux formes. Si la prison, par son telos, a pour finalité de sanctionner, de corriger et de socialiser, dans le cas d’espèce, Yérim a été largement sanctionné, rudement corrigé. Mais socialement, on risque de détruire, si on le garde en prison, ce chef d’entreprise, cet esprit brillant qui a été lauréat du concours général et du Bicentenaire de la Révolution Française, Ancien Génie en herbe, excellent journaliste, père de quatre enfants, soutien de familles (j’insiste sur le pluriel) et bienfaiteur social au service des plus démunis et des plus nécessiteux.
Si leçon devait lui être donnée, il l’a bien reçue et très bien même. Sa place n’est pas en prison d’autant plus que juridiquement il n’a pas commis un acte de viol sous l’empire des dispositions de l’article 320 et des allégations de Mademoiselle Aissata Tall.
C’est au nom d’une amitié profonde et d’une fraternité ardente comme celle qui a scellé Cheikhna Cheikh Sahaadbou et ton grand-père Cheikh Yérim Ndoubane que je me suis permis, sans outrecuidance ni prétention, d’écrire ces mots. Là où tu es, tu restes humain et libre. Même si tes déplacements sont limités, le plus fondamental des droits tu l’as toujours : la liberté de pensée. De cette liberté, je me permets d’user de ma liberté d’expression puisque mon cœur aujourd’hui est bruissé « de générosités emphatiques » et je reviens vers la hideur désertée de tes plaies. Si je ne sais que parler, c’est pour toi que je parlerais.
En invoquant à nouveau le poéte martiniquais Aimé Césaire, sache que là où tu es « ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir ». Garde espoir, un jour en chœur nos cœurs pousseront ce cri de joie d’Archimède Eureka !

Ton ami et frère

Mouhamadou Mounirou SY
Docteur en Droit (Université de Toulouse 1 / France)
Membre du Réseau Africain de Droit Constitutionnel
Enseignant/Chercheur (Université de Thiès / Sénégal)
Directeur Général du Bureau Sénégalais du Droit d’Auteur



1.Posté par net le 12/04/2013 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin WIFI pour tous quelque soit votre type de connexion ADSL 512K(keurgui kheweul),1Méga,2Méga!!!!
connexion wifi avec tous type de modem wifi (Livebox,linksys,netgear,Tp-link,D-link...).
Tous vos appareils se connecterons(Iphone,Ipad,Galaxy,Tablette,Nokia,Lg,Samsung,ordinateur....).
Pour tout problèmes de connexions (appareils qui ne se connecte pas, signal faible"étendre la portée du signal pour les R+ ou autres")"
Appelez quelque soit votre problème une solution vous sera proposé.
Avec un prix défiant toute concurrence(Satisfait ou remboursé) tel: 77922 47 96/ 70 804 37 68 skype "wifinet.net"
profitez de la liberté qu'offre le wifi et surfer sur le net en toute liberté n'importe où à l'intérieur de vos maisons

2.Posté par MAF le 12/04/2013 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci Mr SY pour ce temoignage et cette objectivité d'analyse.les amis ces a ca que ca sert pour le meilleur et pour le pire

3.Posté par mounzo le 12/04/2013 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hey mounirou qui se ressemble s assemble .Tu sais bien que tu l as echappe belle tu devais etre a la place de Yerim ce sont les meme pratiques .Un home averti ...... fait gaffe deh

4.Posté par arbitra le 12/04/2013 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi Sénégalais de l'extérieur, j'observe !!

Mr Macky Sall pouvez-vous confirmer avoir réduit le chômage par ces recrutements ??

Voici un commentaire posté sur un site d'information. Je site:

" Ibrahima SALL nommé chargé de missions à la présidence (Cousin du Président Macky SALL)
Diagué SALL Pca (Cousin)
Samba SALL ministre conseiller (Cousin)
Son beau-frère Mansour FAYE dit marco polo Délégué à la solidarité nationale
Adama FAYE(beau frére) est nommé chargé de mission à la présidence
Son beau-père le vieux Abdourahmane SECK dit grand homer Pca petrosen
Son cousin Abdoulaye TIMBO Dg Fnpj
Son cousin Harona TIMBO ministre conseiller
Son oncle Djibo SALL pca
Les quatres chauffeurs du couple Sall ont signé un contrat spécial avec l’Etat sénégalais avec rang de ministre
Maréme FAYE alors qu’elle ne dispose d’aucun poste officiel dans la république, elle occupe l’ancien bureau de karim wade, sis au dixième étage de l’immeuble Tamaro, sous la couverture bidon de fondation « Servir le Sénégal », gérée par Daouada faye, responsable de la communication et des relations extérieures de la structure.
Son beau-frère Daouda FAYE dit moulaye thieuguine est nommé ministre conseiller
Sa belle tante Sira DIALLO ministre conseiller
Souleymane NDIAYE, le papa du mari de Fatou Bintou SECK, la petite soeur de Maréme FAYE, est nommé ministre conseiller
Abdourahmane Ndiaye ( cousin) nommé Conseiller spécial
Boubacar Siguiri Sy( cousin) , Conseiller spécial
Daouda Dia, petit fére d’Arouna Dia questeur à l’assemblée nationale (Arouna Dia, argentier de Macky SALL)
Farba NGOM, le griot de Macky SALL est élu député
Le frère du ministre du Budget (Abdoulaye DIALLO), monsieur Amadou Diallo a été nommé consul du Sénégal à Paris en remplacement de Léopold Faye
Macky Sall nomme Mamadou Sy, un magistrat halpulaar à la retraite au Conseil Constitutionnel (C’est bien la rupture d’une République des « halpulaars » et des nominations ethniques)
Au port autonome de Dakar le directeur Général Cheikh KANTE a casé son propre frère, à quelques pas de la retraite à l’embarcadère de Gorée,
Cheikh KANTE a aussi nommé son neveu, le fils de sa sœur, à la Direction financière
Aïcha Gassama Tall, fille de Macky Gassama, agent judiciaire de l’Etat en remplacement de Abdou Dianko (Macky Gassama, l’homonyme du président de la République Macky SALL)
Ndeye Binta Gassama, fille de Macky Gassama, conseillère spéciale de Macky Sall
Amadou Diop, l'époux de l’une des filles du même Macky Gassama, précédemment conseiller diplomatique du Président de la Commission de l’Uemoa, est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès du Roi Albert II de Belgique, en remplacement de l’ambassadeur Paul Badji
Mamadou Gassama, nommé président du Conseil de surveillance de l’Anamo
Le frére de Abdoulaye Sally ambassadeur du sénégal en Egypte. Il s'appelle Mamadou Sally et Abdoulaye Sally est conseiller particulier du Président. Bravo
La fille d’Aminata Tall nommée ambassadrice déléguée permanente auprès de l’Unesco vont
La sœur de Aminata Tall, Khadidatou Tall Diagne, professeur d’enseignement «bombardée ambassadeur du Sénégal à Tunis» en remplacement d’Amadou Sow,

Mais sommes-nous en République lorsque des personnes doivent leur nomination à leur nom de famille ?
Limogeage de Me Alioune Badara Cissé qui serait en fait victime de sa rivalité avec Mansour Faye, le frère de Marième Faye qui est son rival politique à Saint Louis.

Les Sénégalais s'interrogent de plus en plus sur les réunions du Conseil des ministres, devenues des séances de nomination de proches du président, sans mentionner l'apérisation excessive et malheureuse des représentations diplomatiques du Sénégal à l'étranger "
--------- fin de citation -
Sambe Lo. 12 AVRIL 2013 (je ne suis d'aucun parti politique)

5.Posté par Gueume sa bop le 12/04/2013 23:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment bien dit mr Sy,car rien ne peut justifier l''emprisonement de mr Seck sauf kil a eu affaire a un homme plus fort et com on est dans un pays ou la loi est pour les pauvres,je ne cuationne pas l''acte de yerim seck Mais il est emprisonne a tort.

6.Posté par Gueume sa bop le 12/04/2013 23:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment bien dit mr Sy,car rien ne peut justifier l''''emprisonement de mr Seck sauf kil a eu affaire a un homme plus fort et com on est dans un pays ou la loi est pour les pauvres,je ne cuationne pas l''''acte de yerim seck Mais il est emprisonne a tort.

7.Posté par Gueume sa bop le 12/04/2013 23:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment bien dit mr Sy,car rien ne peut justifier l''''''''emprisonement de mr Seck sauf kil a eu affaire a un homme plus fort et com on est dans un pays ou la loi est pour les pauvres,je ne cuationne pas l''''''''acte de yerim seck Mais il est emprisonne a tort.

8.Posté par tabrou le 12/04/2013 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arretez de nous tympaniser avec vos contributions à la con. Soudon sén soeur lagniou beun , sen wakh dou beuri ni.
Yérim doit assumer et en plus avec 2 femmes, pourquoi aller chercher des emmerdes.?
Fallait y penser, cerveau de yaboye .

9.Posté par Khouge le 13/04/2013 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yerim est beau, riche , intelligent, puissant, brillant !! Si vous voulez...Mais il a faute , il a peche , il a abuse , il va payer ...ici ou labas......

10.Posté par metah le 13/04/2013 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis tellement déçu en lisant cette contribution d'un (ex ) intellectuel que j'avais toujours apprécié.
Le Sénégal est un pays de droit, et dans cette affaire, il a été dit.
On ne peut pas être Père de Famille et coucher de gauche à droite avec des filles.
Yérim est devenu quelqu'un d'idiot. Il ne pensait qu'à son sexe. Ou est son intelligence ici.
L'intelligence c'est savoir dire non quand il le faut, être creatif et instructeur.
Au Sénégal, il y a bcp de beaux parleurs et ces hommes utilisent leur argent pour pouvoir se taper des filles. Ils n'ont aucun respect envers leurs femmes et leurs filles.
Kate nékhna torope wanté na léwww.
SANS LA MAITRISE, L'INTELLIGENCE VAUT CELLE DE l'ANE.

11.Posté par mokhtar le 13/04/2013 02:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mounir yaw vrai naikh nga. je concevois que tu sois le petit de ce grand homme. Tu est ridicule et stupide. et un complexe. Youssou ndour, yerim seck enfin toi. khamal say nawlé.
tu vend ton ame

12.Posté par aicha le 13/04/2013 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le mal est fait monsieur sy , un homme qui se respecte un pere de famille un chef d entreprise un musulman :n avait rien n a faire a dans une chambre de keur madamel

13.Posté par Lamine le 13/04/2013 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Sy, l’adultère est interdit et banni par l'islam. ton ami mérite la lapidation comme le veut la charia
d'autant plus lui même n'a pas nié avoir couché avec la fille

14.Posté par frtt le 13/04/2013 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur sy, vous n'êtes pas un juriste spécialiste du droit pénal (déjà que vous êtes trés limité dans votre spécialité qu'est le droit constitutionnel). En droit pénal, le juge n'est pas lié par les faits tels qu'ils sont présentés par les parties(ça, ça n'existe qu'en droit civil et ça s'appelle "le principe du dispositif").Le juge se fonde donc, en matière pénale, sur TOUT le dossier pour en extraire les faits de la cause.Le juge, en droit pénal, n'est même pas lié par l'aveu du prévenu (alors qu'en droit civil, l'aveu fait foi obligatoirement).Donc pour comprendre la décision des juges dans l'affaire yerim, il faut être un BON juriste (c'est à dire connaissant les principes du droit pénal et du droit civil.).Pour cette affaire yerim, les faits tels que présentés par les parties et tels que résultant des éléments du dossier, ont permis au juge de savoir qu'en réalité, même si elle avait honte de l'admettre, il ya eu flirt entre les parties mais que la fille n'était pas consentante à la pénétration.Cheikh yerim dans ce flirt, a usé de substerfuge pour la pénétrer par SURPRISE, ce qui explique le cri de la jeune fille entendu par tous les employés de l'auberge.Cette surprise est même reconnue par yerim qui a déclaré n'avoir pas pu se maîtriser (pourquoi se maîtriser si la fille était consentante?) et qu'il ne voyait pas la différence entre "frotter" et "pénétrer", ce qui induit qu'il était entrain de frotter son sexe sur celui de la fille (c'est trés courant cette pratique, qui justifie le port de préservatif pour éviter d'éjaculer sur le sexe de la fille) et a profité d'un moment d'inattention de celle-ci pour la pénétrer brusquement!

15.Posté par gort le 13/04/2013 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

son seul tort c´est d´attaquer cheikh bethio et de quelle facon.tu penseras bien avant de le refaire....CHEIKH BETHIO dou morame.

16.Posté par matou le 13/04/2013 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo d'avoir compati,d'avoir soutenu ton ami yérim,mais c'est un petit type.je le croyais intelligent mais c'est un con qui ne réfléchit pas,il pense qu'avec l'argent il peut tout obtenir.si tu veux soutenir ton ami ,qui semble t'il est très généreux,tout ce qu'il donne il doit le faire dans la discrétion,et qu'il arrête son arrogance,et respecte les gens

17.Posté par asa le 13/04/2013 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci mr sy

18.Posté par Modou le 13/04/2013 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

frtt, poste 14:
Tu as tout dit. Je vois en toi un bon juriste, ou si vous ne l'êtes pas, un homme intelligent.
Quand un argument est clair et soutenu, ça se voit aisément.

19.Posté par Zeus le 13/04/2013 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout du point de vue grammatical, la plaidoirie est pitoyable pour quelqu'un qui se prétend professeur de droit et spécialiste en tout

20.Posté par Jutriste le 13/04/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le cas d'espèce, tort se termine par la lettre "t" et non avec "d". On dit me livrer à des commentaires y afférant serait mieux indiqué que des "commentaires y inhérent"

autant que faire "se" peut et non autant que faire "ce" peut comme vous le stipulez dans cette contribution qui nous éclaire plus sur vos lacunes que sur l'affaire Cys.
"il est unanimement accepté que le viol est l’infraction la plus difficile à prouver" ah bon.
Euréka j'ai trouvé un con situationniste en lieu et place de l'éminent constitutionnaliste fabriqué de toutes pièces pas les journaleux du Gfm affiliés à Fekke ma ci boolé.

Sans compter qu'en tant que directeur du Bsda, ce Mounirou ci doit, par devoir de réserve, se garder de commenter ce genre d'affaire de sexe, de fresques et de fric. Il n'a qu'à parler de la nouvelle société de gestion collective ou de l'illégitimité de sa nomination au Bsda. Nous ne nous en porterions que mieux.

Salamatane

21.Posté par diongue le 13/04/2013 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Khalebi bayame mokoyaroute te hotel koune khameguani douyefiguoni te guenebalma

22.Posté par pikine le 13/04/2013 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

' il est unanimement accepté que le viol est l’infraction la plus difficile à prouver. Il s’agit de deux paroles qui s’opposent' dixit mounirou.
( mais avec sa masse physique, il m’a contrainte, il m’a forcée ». dixit tall
Je respecte le barreau sénégalais composé d’excellents et valeureux avocats dotés d’un professionnalisme avéré. dixit mounirou
juste ces 3 éléménts pour montrer l'ambiguité de mounirou sy .on peut bien accepter le fait de soutenir ton ami mais occulter les faits qui lui ont valu cette condamnation ne vous honorent guere.en tant que " juriste et puriste' vous auriez du par respect a la justice dont vous 'prétendez' respecter vous limiter a une lettre de soutien a votre ami au lieu de commenter cette decision de justice.ceci ne vous honore pas en tant que personne imbues des valeurs culturelles et cultuelles de ce pas.merci de revoiir les choses sous un autre angle plutot que de jouer au "justicier partisan" qui se cache derriere une amité confraternelle

23.Posté par Sara le 14/04/2013 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Mounirou compati car il est de la même espèce que Yerim sauf qu'il est intelligent. Il a brise bcp de cœur de jeune fille, mais s'est assagit car il court sur le net qu'il a été puni après une aventure qu'il ne recommencera plus. Il sait qu'il l'a échappé belle

24.Posté par der le 14/04/2013 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a pris du poids, le mounirou!Le bsda, ça engraisse bien apparemment!

25.Posté par hamé le 15/04/2013 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment tu fais honte à la communauté universitaire. comment oses-tu poster une telle contribution bidon. tu n'as fait que remplir dans ton texte de phrases inutiles et désordonnées et sans sens. je me demande comment quelqu'un qui se dit réfléchit, et de surcroit qui se prétend être professeur de droit à l'université cheikh Anta diop, peut se permettre de défendre un homme qui a non seulement violé une fille, mais aussi trompé sa femme. Monsieur Sy, si tu ne le sais pas, en tant que juriste, moi en tant que profane en matière de droit, je te rappelle que ton ami Cheikh Yérim Seck qui est journaliste de circonstance et juriste de fait, a délibérément commis deux délits: le viol d'une fille et l'adultère. Deux actes gravissimes et qui sont condamnables par notre morale, nos religions traditionnelles, musulmane et chrétienne. Tu es un enseignant de l'Université pour ne pas dire professeur. je te demande de s'éloigner de cet individu non fréquentable au risque de le ressembler.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL

    
 

    

    

    


Hebergeur d'image