leral.net | S'informer en temps réel

Mon avis sur votre avis comme disait l’autre - Par Khadim Amar


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Mars 2016 à 12:07 | | 0 commentaire(s)|

Mon avis sur votre avis comme disait l’autre - Par Khadim Amar
Au Sénégal, nous avons la chance. Nous sommes dans un pays où tout peut s’expliquer à travers une boutade tirée de nos langues maternelles, telles que le Poular, le Wolof, Soninké, le Sérère, etc.

Le wolof par exemple dit que « Kou Wakh Fégne », comprenez par la : celui qui parle se dévoile.

Partant de ce constat, Monsieur KANDO, vous avez envoyé un post, dans lequel vous donnez un avis par rapport au résultat du référendum du 20 mars dernier.

Le titre de votre texte a attiré mon attention car croyant certainement votre analyse fondée sur des bases scientifiques avérées.

Permettez-moi de vous révéler que je suis resté sur ma faim en lisant la suite.

Si je partage votre opinion sur le point n°1, relatif à la campagne de désinformation initiée par l’opposition, que je condamne au passage, je dois dire que je trouve le reste de votre argumentaire dénudé de toute cohérence.

En effet, votre document comporte les mêmes imperfections que vous attribuez à l’opposition parce que ne reposant que sur la désinformation et une volonté manifeste de nuire surtout à la personne du Chef de l’Etat son Excellence Monsieur Macky SALL qui ne ménage aucun effort pour entretenir de bonnes relations avec à nos respectables guides religieux, chefs confrériques, qu’il s’agisse de Touba, Tivaoune, Diassane, Thienéba, Diamalaye, Niassene, du Daga de Médina Gounass, ainsi qu’à nos compatriotes chrétiens.

A l’heure, où le Président appelle à un dialogue national, à se mettre au travail, à renforcer la citoyenneté, à respecter le devoir civique, voila, hélas, des contributions qui viennent fausser le bon départ d’un dialogue prôné par Monsieur le Président de la République.

En écrivant ce post, ne vous est-il pas venu à l’esprit que vous venez de commettre une énorme bourde ; celle de ne pas respecter le choix libre porté par une population, suite à une consultation citoyenne.Ou bien, faudrait-il vous rappeler que ces populations qui se sont exprimées le 20 mars n’ont jamais été bénéficiaires de mallettes d’argent, de passeports diplomatiques ou voiture de luxe. Et J’en passe. Le sénégalais a prouvé à suffisance sa maturité à faire un choix qui ne soit pas fondé sur des considérations pécuniaires ou matérielles. Je trouve ces accusations gratuites et dénuées de fondement.

Votre analyse relève de la pure intox.

Je vous invite donc à revoir votre copie, à reconsidérer donc votre point de vue et accorder le respect qui sied à ces honnêtes citoyens qui se sont
exprimés librement notamment par rapport à un des points proposés dans le projet de révision de la constitution. Je le cite : « le renforcement
de la citoyenneté par la consécration de devoirs citoyens ».

Par ailleurs, j’invite le parti au pouvoir à mieux vulgariser les réalisations de Monsieur le Président de la République auprès de la population de Touba pour que sa vision soit bien comprise et adoptée.

Monsieur KANDO,

Quelques soient vos ambitions cachées, car il y’en a certainement, le prestige de Touba restera ce qu’il est.

J’invite d’ores et déjà les hommes politiques à se détourner de ces genres d’analyses.

Je félicite ceux qui ont voté pour le oui.

Je félicite ceux qui ont voté pour le non.

En définitive c’est le Sénégal qui sort victorieux de ces consultations.

Que Dieu nous préserve des hommes qui divisent pour chercher à se faire une place au soleil.

KHADIM AMAR
Khadimamar.mtl@gmail.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image