leral.net | S'informer en temps réel

Mondial 2014: La France se rassure

L'équipe de France est bien entrée dans sa Coupe du monde en dominant le Honduras ce dimanche (3-0). Auteur d'un doublé, Karim Benzema a mis les Bleus sur orbite face à une équipe réduite à dix avant la mi-temps. Prochain rendez-vous : la Suisse vendredi.


Rédigé par leral.net le Dimanche 15 Juin 2014 à 22:20 | | 0 commentaire(s)|

Mondial 2014: La France se rassure
Bien regroupés et prompts à jaillir virilement sur l’homme, les Honduriens montraient qu’ils n’étaient pas impressionnés par les Tricolores. Après 5 minutes de mise en jambes, les Bleus pouvaient enfin répondre avec leurs qualités techniques supérieures, incarnés par le duo Valbuena-Griezmann. Valbuena, affûté, impulsait les premières offensives françaises (7e, centre dangereux, 16e frappe contrée), aidé par la bonne lecture du jeu et les belles déviations et remises de Griezmann (6e, frappe contrée dans la surface). Les Bleus s’installaient dans le camp adverse et intensifiaient leur domination. A la retombée d’un corner, Matuidi, dans la surface, contrôlait et frappait, le portier Valladares effleurait le ballon qui achevait sa course sur la transversale (15e). L’équipe de France était dans un temps fort. Cabaye s’essayait de loin (22e), avant que Griezmann trouve lui aussi la barre de la tête, après une détente phénoménale et un centre de Patrice Evra (23e). Benzema, lui, terminait une action à trois avec Griezmann et Valbuena d’une tête contrée

Deux barres, une domination intense, les Bleus étaient dans leur match. Mais un début d’échauffourée a failli changer la donne. Palacios mettait Pogba à terre, et l’achevait d’une semelle volontaire sur le genou. Pogba avait le tort de répondre en le faisant trébucher, de quoi craindre le carton rouge. L’arbitre brésilien M. Ricci avertissait les deux hommes (28e). Derrière, les Français peinaient à retrouver le rythme. Mais les deux nouveaux ennemis Pogba-Palacios allaient encore se distinguer et cette fois-ci Pogba n’avait rien à se reprocher. A la réception d’un bon ballon de Cabaye qu’il contrôlait de la poitrine, il était bousculé dans la surface par Palacios. Penalty, deuxième jaune et donc carton rouge pour le milieu hondurien. Benzema ne tremblait pas et inscrivait son premier but en Coupe du Monde (45e, 1-0). Derrière, Valbuena était tout proche de tromper Valladares d’un coup-franc direct (45+3e). Après avoir joué de malchance, les Bleus rentraient donc aux vestiaires avec un but de plus et un adversaire de moins.

Et preuve que le match avait définitivement tourné en faveur des Bleus, Karim Benzema a doublé la mise juste après le retour sur le pré. Un but historique en quelque sorte, puisqu’il a permis à la FIFA d’inaugurer la fameuse technologie sur la ligne de but ! Malheureusement pour le Français, cela a démontré que l’auteur du but n’était autre que le gardien hondurien, malheureux et maladroit sur le coup (2-0, 48e). Définitivement libérés, les Français pouvaient se faire plaisir, et Benzema se régalait désormais entre les lignes plus élargies du Honduras. Suite à un joli mouvement collectif avec Matuidi, Griezmann et Evra, l’attaquant était servi idéalement mais son tir était repoussé par Valladares. Griezmann s’essayait de loin (56e), Matuidi plongeait toujours dans le dos des défenseurs mais ratait le cadre d’un cheveu (64e). Malgré des Honduriens trop agressifs et aux gestes dangereux, les Bleus déroulaient leur jeu. Benzema achevait le spectacle d’une frappe en force, dans un angle fermé, qui transperçait Valladares (3-0, 72e). Le but du presque-triplé pour l’attaquant français, qui a idéalement lancé sa Coupe du Monde et celle des Bleus au passage. Avec ce large succès, les Bleus prennent la tête du groupe E et peuvent envisager sereinement le choc face à la Suisse.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image