leral.net | S'informer en temps réel

Monsieur Casamance et le Mfdc : Faux médiateurs, vrais porteurs de valises !

Pendant de longues années, la rébellion au Sud du Sénégal est restée un vrai business pour les "Monsieur Casamance". Du Président Abdou Diouf à Macky Sall en passant par Abdoulaye Wade, ils sont nombreux ces faux médiateurs et vrais porteurs de valises. Mais, c’est sous l’ère Abdoulaye Wade que ces "prédateurs" se sont le plus enrichis de l’argent du contribuable sénégalais.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Juillet 2014 à 11:29 | | 11 commentaire(s)|

Monsieur Casamance et le Mfdc : Faux médiateurs, vrais porteurs de valises !
Les révélations faites par le Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw, dans son livre "Pour l’honneur de la Gendarmerie sénégalaise", ne semblent pas surprendre certains habitués de la gestion du dossier tant l’argent dont il est question dans cet ouvrage a circulé ces dernières années dans le maquis. Qui sont-ils ? Le journal Walfadjiri, qui décrypte le phénomène dans sa livraison du jour, cite entre autres, Mbaye Jacques Diop, l’ex-Président du Craes, le Général Abdoulaye Fall, Latif Aïdara, Samsidine Dino Néma Aïdara (assassiné chez lui à Mahmouda Chérif) et Moustapha Bassène. Abdoulaye Wade nourrit donc les rebelles par le biais de ses "Monsieur Casamance". L’argent devient du coup le véritable enjeu du conflit casamançais. Chaque mois, une partie des sommes dégagées par l’Etat est versée à l’abbé Augustin Diamacoune Senghor et l’aile politique et une autre partie aux combattant. Combien ? Le colonel Abdoulaye Aziz Ndaw répond dans son livre : "Deux cent (200) millions était fournis mensuellement au Général Fall et à ses neveux gendarmes, qu’il emploient comme agents de liaison avec la Casamance et distributeurs de liasses, pour corrompre des groupes de notables et prétendus rebelles…".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image