leral.net | S'informer en temps réel

Monsieur Mary Teuw Niane, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la cheville ouvrière de la grande réforme universitaire sénégalaise - Par Pr. Daha Chérif Bâ

Pur produit du système éducatif et universitaire de mon pays-à quoi je dois tout-, je porte dans ma chair toutes ses crises, ses commotions, ses contritions, ses séismes. Enseignant, d’abord et chercheur, ensuite, je m’incline pieusement devant la mémoire de l’étudiant Bassirou FAYE, décédé à la suite des malheureux et regrettables événements du 14 août 2014.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Août 2014 à 11:27 | | 1 commentaire(s)|

Monsieur Mary Teuw Niane, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la cheville ouvrière de la grande réforme universitaire sénégalaise - Par Pr. Daha Chérif Bâ
Je formule mes sincères condoléances à la famille du disparu ainsi qu’à toute la communauté universitaire. Je condamne fermement toutes formes et toutes origines de la violence dans et hors du périmètre immédiat des universités sénégalaises. Militant de l’Apr, membre fondateur de la Convergence des Cadres Républicains, président de sa commission de l’Enseignement Supérieur, je salue personnellement la posture intelligente et sereine de Son Excellence Monsieur Macky, Président de la République du Sénégal, Chef de l’Etat. En effet, Monsieur Le Président de la République a tenu à la nation sénégalaise, en général, et à la communauté universitaire, en particulier, un discours responsable, un discours d’apaisement et de sérénité, mais aussi, a pris des mesures fermes : ouverture immédiate et conduite transparente, jusqu’à son terme, d’une enquête pour établir les responsabilités, lutte contre l’impunité, visite de soutien et de réconfort aux étudiants blessés sur les sites hospitaliers, prise en charge de leurs doléances, mise en garde contre les fossoyeurs de l’ordre public et de la cohésion nationale.

Je tiens à réaffirmer mon ferme soutien et ma solidarité sans faille au Ministre de Tutelle, Monsieur Mary Teuw NIANE, qui, depuis sa nomination à la tête du Ministère l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, déploie des stratégies heureuses, soutenues par une vision claire et rassurante pour la matérialisation du programme de Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, Chef de l’Etat. Monsieur Le Ministre Mary Teuw NIANE a toujours fait preuve d’une disponibilité, d’une écoute, d’une clarté pédagogique dans ses explications de tous les points saillants de sa feuille de route. Les Onze décisions de Monsieur Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky sont désormais bien assimilées grâce aux talents de Monsieur Le Ministre Mary Teuw NIANE. En toutes circonstances, il a tenu à recevoir les associations estudiantines, les syndicats de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et tous les partenaires sociaux du sous secteur. Il a tenu à se rendre personnellement à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines qui évoluait dans une forte crise. A cette occasion, la Faculté des Lettres et Sciences Humaines a bénéficié de son soutien financier très conséquent. Le Réseau des Universitaires Républicains avait pratiquement fait de son Cabinet, la piste du marigot-laawol maayo ; les enseignants et chercheurs de l’Ucad, en la présence de Monsieur Le Recteur Saliou Ndiaye, se sont librement exprimés devant lui à l’Ucad II pendant plus de cinq heures d’horloge. Et que demandaient-ils ? Eh bien : l’alignement de l’Ucad sur nos collègues de l’Ugb ! L’uniformisation des traitements ! Et qui fut le maître d’œuvre de la situation ugébienne tant rêvée : Monsieur Mary Teuw NIANE, Recteur de l’Ugb ! C’est dire qu’il a abattu un travail décisif dans la vie de nos collègues de l’Ugb, dont la situation est tant enviée par ceux de l’Ucad ! Nous devons être cohérents dans nos postures syndicales : nous réclamons les fruits du labeur mais nous ne voulons point du maître d’œuvre ! Allons, mes très chers camarades, restons dans le territoire de la défense des intérêts moraux et matériels de nos membres, l’épine dorsale de notre organisation. Le Saes doit, sans relâche et, plus que jamais, surtout en ces moments cruciaux, continuer à privilégier le dialogue pour la satisfaction de toute notre plateforme revendicative. J’en appelle à tous et à toutes. L’opinion publique sénégalaise mérite d’être clairement et sincèrement informée de ce qu’a fait et de ce que continue de faire Monsieur Le Ministre Mary Teuw NIANE. C’est la preuve que c’est un homme qui a un profond souci du bien être des enseignants et des chercheurs de notre pays. La confiance que lui accorde Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, Chef de l’Etat est solidement fondée sur des arguments incontestables : l’homme est un travailleur, une véritable force intellectuelle dans la compréhension des problèmes et des enjeux, un esprit brillant dans l’élaboration des schèmes, un stratège averti dans la mise en route du projet clairement identifié. En conséquence, je soutiens qu’il reste la personnalité universitaire compétente pour la matérialisation de la vision de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, Chef de l’Etat, qui se mobilise pour la restauration de la dignité et le rayonnement de l’institution.

Monsieur Le Directeur des Bourses, Monsieur Lansana KONATE, qui, sous la houlette de Monsieur Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, mérite d’être soutenu et encouragé. Continuellement, il a tenu à honorer tous les engagements contractés à l’endroit des étudiants du public et du privé, même si, il faut le reconnaitre, de sérieux retards ont été publiquement constatés. Ce que je déplore personnellement. Les autorités compétentes doivent tout faire, mobiliser tous leurs services et experts pour que, plus jamais, ces retards ne bloquent la réforme universitaire engagée. Au demeurant, les paiements ont suivi leur cours normal, depuis le mois de décembre 2013 jusqu’au mois d’août 2014. Monsieur Le Directeur des Bourses, Lansana KONATE a effectué de nombreuses visites d’information et d’échange avec les étudiants : ceux du Département d’Anglais, d’abord, les tournées facultaires, ensuite. Il a rencontré lors des séances de travail toutes les autorités facultaires de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar. Je passe sur les conversations téléphoniques incalculables que nous entretenons durant tous ces mois de cirse. Cette posture de dialogue et cette démarche d’ouverture sont sans précédent dans l’histoire de l’institution. Par ailleurs, contrairement à de fausses informations distillées dans les milieux estudiantins et académiques, Monsieur Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a réussi la prouesse et réalisé le pari d’une augmentation du nombre d’allocations d’études de plus de 26% en 2013/2014, comparativement à 2012/2013. D’ailleurs, la preuve est fournie par les efforts qu’il a consentis pour le paiement pour un total général qui s’élève à 30 347 354 000 F couvrant bourses, indemnités diverses, subventions, aides. Parallèlement, l’audit du fichier de la Direction des Bourses a permis d’en expurger plus de 35 000 non ayants droit. C’est dire que son bilan à la tête du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche est effectivement positif au regard de tous les investissements réalisés ou en cours de réalisation dans d’autres secteurs qui relève de son autorité. Je renouvelle ma sincère confiance, mon total soutien et mon ferme engagement aux côtés de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, Chef de l’Etat ainsi qu’à Monsieur Mary Teuw NIANE, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, tous deux mobilisés pour la mise en place d’un véritable système universitaire national innovant et performant.

Pr. Daha Chérif BA,
Membre de l’Apr,
Membre fondateur de la Convergence des Cadres Républicains/ CCR,
Président de la Commission de l’Enseignement Supérieur






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image