leral.net | S'informer en temps réel

Monsieur Wade, votre véritable alter ego n'est autre que …..

Monsieur Wade, j'imagine que rien qu'à la lecture du titre de ma lettre, celle-ci va rejoindre dans la poubelle la centaine d'autres lettres de la sorte que vos services reçoivent quotidiennement de sénégalais désireux de vous rappeler ce que vous payez très cher pour ne pas entendre.


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Janvier 2009 à 05:39 | | 1 commentaire(s)|

Monsieur Wade, votre véritable alter ego n'est autre que …..
Dès les premiers mois de votre mandat, suite à un tragique accident de l'histoire vous ayant amené au palais, conscient de votre incapacité à vous élever à la hauteur de ces nouvelles fonctions, de plus en plus rattrapé par vos nombreuses promesses sans analyse ni réflexion, et face aux échecs patents qui s'accumulaient dans les différents secteurs, vous avez vite été lamentablement réduit à gouverner par le mensonge, à devoir vous passer désormais votre propre savon dès que vous était tendu un micro ou quelque chose qui pouvait y ressembler (un concombre, une carotte, une aubergine, un navet, un bâton, une saucisse).

Pour réduire l'ampleur de la supercherie et l'évidence de votre imposture à ce poste, vous avez entamé le nettoyage des sceptiques autour de vous, pour ne plus vous entourer que de courtisans, de transhumans, de clowns, d'opportunistes, de charlatans réputés, de comédiens, de bouffons, ……., bref de tous ceux qui accepteraient de s'ébahir face aux inepties et stupidités qu'ils qualifieront "la vision du chef de l'état". Vous voyant choisir scrupuleusement vos collaborateurs dans les poubelles des partis ou de la société, on ne peut dès lors réagir que par le mépris lorsque vous ou vos porte-parole font croire que vous êtes abusé ou victime de votre entourage.

Avec les médias publics dont la télévision, vous êtes devenu comme "un singe devant un miroir" : dixit Abdoulaye Bathily., Cela ne suffisant pas, vous avez crée et fait créer d'autres organes comme ce fameux "il est midi" qui résume votre compréhension et votre vision du journalisme.

Pour mesurer le dégoût que vous suscitez chez les sénégalais, il suffit de se livrer à une petite comparaison. Après 5 ou 6 ans seulement de présidence, les sénégalais disaient déjà bien pire de vous qu'ils n'en disaient de Senghor ou Diouf après leurs 20 ans de règne respectif. On peut aussi comparer le Sénégal à d'autres pays africains où c'est après 20 ou 30 années de règne du même président ou dictateur que les populations commencent à montrer un ras le bol comparable à celui des sénégalais à votre égard.

Vous savez mieux que quiconque la répugnance des sénégalais à votre égard, c'est la raison pour laquelle lorsque vous allez à Thies, vous y allez avec vos thiessois, lorsque vous allez à Pikine, vous y allez avec vos pikinois, lorsque vous allez à Louga, vous y allez avec vos lougatois, et ainsi de suite. Bien sûr cela coûte cher aux contribuables, tant de Ndiaga Ndiaye et de perdiem à chaque fois. On ne peut pas en vouloir à ces pauvres gens dont vous exploitez la misère dans laquelle vous les avez pourtant plongés ou l'avez accentuée.

La meilleure preuve que vous êtes le premier à vous rendre compte de vos échecs lamentables, de votre incompétence, c'est la manière dont vous avez tôt décidé d'organiser les prochaines élections, en supprimant un à un tous les facteurs qui avaient garanti le minimum d'intégrité et de transparence des élections de 2000, en mettant des PDS à tous les postes précédemment occupés par des acteurs neutres, en composant un fichier biaisé, en trafiquant toutes les règles du jeu, en larbinisant les communes, préfectures, la Cena, le CNRA, la justice, et tant d'autres pratiques dignes d'un homme des cavernes. Et comme vous l'avez si bien prodigué à Faure Eyadéma, on ne peut organiser des élections de cette manière et les perdre. "Emporter" de telles élections alors qu'il était devenu quasiment impossible de croiser un sénégalais qui ne vous avait pas en horreur ne pouvait que causer l'effet que cela a causé au soir des élections et des résultats fabriqués, c'est-à-dire une tristesse générale, un silence de mort, un sentiment de désespoir indescriptible. Avec un tel sentiment général, qui peut croire une seconde que c'est une soi-disant majorité qui a remporté la victoire ? Personne bien sûr, même pas vos proches qui se sont tous emmurés en attendant de voir comment réagiraient les sénégalais.

Nous pouvons considérer les élections législatives qui s'en sont suivies comme le 2ème tour des présidentielles, un 2ème tour dont peu de sondages vous voyaient y parvenir. A ces législatives, mêmes les militaires, pourtant habituellement si disciplinés, vous ont envoyé paître lorsque vous les avez appelés à vous éviter l'humiliation d'un boycott massif. Une semaine après, les citoyens sénégalais ordinaires eux n'y ont pas été avec le dos de la cuillère, ils n'ont pas pris la peine d'y mettre un minimum de soutoura, ne voulant même pas être vus dans la rue aux heures de vote. Les centres de vote qui accueillaient en permanence aux présidentielles des centaines d'électeurs déterminés à vous envoyer au bagne ne voyaient plus aux législatives qu'un ou deux électeurs arriver toutes les demi-heures.

Le soir de ces législatives, c'est grossièrement que vous avez à nouveau fabriqué des résultats, notamment en rehaussant le taux de participation afin de réduire l'ampleur du boycott qui en fait n'est rien d'autre que l'immense mépris que les sénégalais voulaient vous démontrer par un simple acte, rester chez soi. C'était quand même gros et stupide de fabriquer un taux de participation faisant croire qu'il y'avait aux législatives de 2007 dans les centres de vote vides, le même nombre d'électeurs qu'il y'en avait en 2001, élections où le taux de participation était de plus de 70 %.

Monsieur Wade, aucun être humain un minimum instruit ne peut être dupe face à votre énorme imposture, vous le soi-disant super économiste, juriste, mathématicien, politicien et que sais-je encore. Vos actes et propos frisent régulièrement les caniveaux lorsqu'ils ne sont pas en dessous. Vous êtes incapable de la moindre grandeur, d'appliquer un minimum de subtilité dans vos agissements.

1° C'est le soi-disant grand économiste que vous êtes qui a conduit l'économie sénégalaise à vomir régulièrement ses entrailles, à voir son taux de croissance descendre à des niveaux jamais atteints. En fait d'économiste, vous n'êtes qu'un homme dont la cupidité dépasse l'entendement, surtout compte tenu de votre âge. L'élargissement de l'assiette fiscale ne vous permet que de mieux détrousser les sénégalais.

2° C'est le soi-disant grand juriste qui est en vous qui est incapable de poser des actes politiques, sans violer grossièrement les lois, sans torchonniser la constitution au point d'avoir battu le record mondial en la matière, sans faire détester sa justice. Vous agissez tel un éléphant à la cervelle de petit pois dans un magasin de porcelaine parce que incapable de réfléchir plus cela.

3° C'est le soi-disant démocrate en vous qui est incapable d'organiser des élections dans le respect du calendrier électoral, de dialoguer avec des adversaires politiques, de laisser des citoyens manifester leur mécontentement ou qui emprisonne des journalistes à tour de rôle

4° On peut en dire autant sur le soi-disant panafricaniste, le soi-disant mathématicien, le soi-disant mouride, le soi-disant croyant.

En fait Monsieur Wade, nous sommes convaincus que vous êtes nul sur tous les points dont vous vous efforcez de vanter vous-même vos mérites. Ce n'est pas pour rien que personne n'est capable de dire en quelle année vous avez eu votre BAC, et que vos études vous aient poursuivi jusqu'à l'âge de 52 ans. Si vous étiez une lumière, cela déteindrait un minimum sur votre bilan, sur votre fils si médiocre ou sur votre fille qui n'a que des rallyes et des défilés de mode comme apport à ce pays. Vous êtes arrivé là où vous êtes grâce, ou plutôt à cause de la caution des Niasse, Bathily, Dansokho, et autres, sinon vous en seriez aujourd'hui à votre 35ème année d'opposition. Les aînés savaient pourquoi ils ne vous ont jamais porté au pouvoir auparavant, jusqu'à ce que les jeunes décident de leur désobéir en 2000.

Si on parlait de votre fils d'ailleurs. N'importe qui ayant voulu inculquer de bonnes valeurs à son enfant lui crierait, non pas "Karim je dirai à ta maman que je suis fier de toi", mais plutôt "Karim, je demanderai à ta mère si je suis vraiment ton père" car comment comprendre les lamentables plantages de ce garçon là où l'échec est impossible.

Comment comprendre que le seul slogan que Karim ait été capable de créer soit aussi stupide que "en route vers le sommet", que le seul nom de parti qui ait pu lui arriver à l'esprit soit aussi puéril que "génération du concret". Il est vrai que son véritable cursus scolaire publié par les jeunes socialistes, et le mémoire de sa sœur qu'il a emprunté pour sanctionner ses études ont fait rire plus d'un, surtout après le faux cv que vous avez cherché à lui brosser. Après tout, peut-être êtes-vous fier de lui pour autre chose car il a comme vous l'art de l'imposture, du mensonge, du vol, et il s'y prend également avec tant de stupidité, avec tant de manque de subtilité, qu'il ne peut qu'être le fils de son père. Qu'il sache que nous n'oublions rien, les milliards retirés à la Cbao, les dossiers Veolia, ICS, Sonacos, Senelec, Jafza, DP World, Sudatel, Médiatique, Delarue, Anoci, AIBD, etc….. La cupidité de votre fils est dépasse l'entendement. Mais il a un bon maître car même les morts du cimetière de Saint Lazarre n'échappent pas à la vôtre. Cette cupidité n'a pas de frontière religieuse ou spirituelle non plus car elle n'épargne pas les pèlerins qui ont failli rejoindre vos victimes du Joola.

Monsieur Wade, avec toute votre imposture, toutes ces insultes à l'intelligence chaque fois que vous ouvrez la bouche, je comprends que vous demandiez aux intellectuels de ne pas s'occuper de la politique. Mais l'on n'a pas besoin d'être un intellectuel pour savoir que votre véritable alter ego est à chercher du côté des Saa Neex, des Saa Ndiogou, des Saa Ndokho, des Saa Kouthia et autres. Vous le savez mieux que quiconque, et c'est pour entendre le contraire que vous achetiez autant les consciences et les silences.

Avec tous les crimes que vous avez commis, avec toutes les vies que vous avez détruites, avec tout le mal que vous avez fait à ce pays, à ses valeurs, à son image, …., je souhaite que Dieu vous prête suffisamment longue vie pour permettre aux sénégalais de vous mettre la main dessus et de vous faire subir vous et vos complices ce que méritent des êtres de votre accabit


MARVEL
marvel@hotmail.fr



1.Posté par raban le 12/01/2009 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kawtéfff !!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image