leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Mor Ngom clashe Manko : « Lors du référendum, Khalifa Sall n'était pas en prison et pourtant Benno avait gagné"

Le Secrétariat exécutif permanent (Sep) de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) s’est félicité de la belle victoire que la ladite coalition a enregistrée, lors des législatives du 30 juillet dernier (45 départements sur 47). En effet, le coordonnateur et ministre-conseiller Mor Ngom et ses camarades se sont interrogés sur la furie soulevée par les résultats de Dakar alors que dans les autres départements, vaincus et vainqueurs se sont félicités de la bonne tenue des élections malgré les couacs et autres ratés intervenus çà et là.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Août 2017 à 17:24 | | 0 commentaire(s)|

Le Secrétariat exécutif permanent (Sep) de la coalition Benno Bokk Yakaar essaie de faire revenir à la raison l’opposition qui conteste toujours les résultats des élections législatives du 30 juillet 2017, surtout dans le département de Dakar.

Pour le coordonnateur Mor Ngom et ses camarades, « ce qui est curieux dans toute cette histoire, c’est que seuls les résultats de Dakar soulèvent une telle furie », s’étonnent-ils, ce vendredi dans les locaux de la permanence de la coalition présidentielle sise au Sicap-Liberté, où ils étaient face à la presse.

Dans le même ordre d’idées, le Sep s’est réjoui de la bonne tenue des élections dans les autres départements où vaincus et vainqueurs se sont félicités malgré les couacs et autres ratés intervenus çà et là dans le déroulement du scrutin.

Pour ces contestations de la part de l’opposition, le ministre-conseiller, Mor Ngom et Cie ont rappelé que « force reste à la loi et toute contestation de résultats doit se faire devant les juridictions habilitées, dans le respect de l’ordre républicain ». Ainsi il appelle d’une part, toutes les forces vives du Sénégal à se détourner des fauteurs de trouble et à les dénoncer avec la dernière énergie et d’autre part, les autorités de la République à prendre toutes leurs responsabilités afin que la paix et la stabilité soient sauvegardées.

A en croire Mor Ngom et ses camarades, « nul ne peut usurper la volonté populaire qui s’est exprimée le 30 juillet, dans les urnes » tout en soutenant que la victoire de Bby s’est construite patiemment et méthodiquement, selon une stratégie concertée et avec une discipline acceptée par tous.


Cheikh Makhfou Diop Leral.net









 

image_47.png image.png  (448.3 Ko)
image_48.png image.png  (448.3 Ko)