leral.net | S'informer en temps réel

Moralisation de la vie politique

C'est un citoyen soucieux de son pays qui prend sa plume pour la première fois afin d'apporter une contribution à la politique de notre pays.je tiens à préciser que je ne suis membre d'aucun parti politique ,mon parti c'est le SENEGAL.
Le débat soulevé (qui s'expose par conséquent à contradiction) est la moralisation de la vie politique.
Qu'est ce que la politique?Le sens du mot nous renvoie à la gestion de la cité.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Mai 2013 à 17:03 | | 2 commentaire(s)|

Moralisation de la vie politique
Cette simple définition doit imposer à nos élus, une certaine moralité voire un comportement irréprochable dans la gestion de cette nation policée.
L'affaire CAHUZAC récente en France nous amène à interpeller élus et concitoyens.Notre pays le Sénégal, connait encore une fois de plus les affaires d'enrichissement illicites.Laissons la vieille dame(JUSTICE) faire son travail en toute indépendance, car des Cahuzac, le Senegal en a connu.
Force est de constater que certains élus, une fois au pouvoir ont une préoccupation primordiale: s'enrichir par tous les moyens(corruption, détournement via les paradis fiscaux, sociétés off shore, réseaux de drogue, etc...)bafouant,piétinant ainsi vertus morales et religieuses, sans remords,mais ceux là loin de servir le peuple,pillent notre cher Sénégal et il est de notre devoir de les démasquer et de les combattre.Les élus doivent se rappeler qu'ils sont issus du peuple et que ce dernier leur a confié une mission d'une importance vitale et cruciale ,celle de tracer la voie du développement durable et responsable du pays.Par conséquent , je trouve(au risque de choquer certains concitoyens) inadmissible que nos élus qui ont déjà un salaire conséquent ( par rapport au salaire moyen du citoyen! )aient en sus des avantages tels que l'achat de véhicules(6 milliards pour nos députés),les indemnités de logement, bons d'essence, telephones portables,etc, aux frais de la princesse.Ce salaire doit suffire à subvenir à leurs besoins personnels, comme tous les salariés de ce pays.Ces dépenses exorbitantes , pourraient servir à rénover ou construire un hôpital, des écoles ,voire octroyer des bourses aux étudiants nécessiteux, qui sont les espoirs de notre nation.Une nation qui n'investit pas dans sa jeunesse est en déperdition.
La moralisation de la vie politique passe par l'exemplarité de nos dirigeants.Est il inscrit dans notre constitution, que nos élus en dehors de nos representants à l'étranger (ambassadeurs et consuls) devraient bénéficier de privilèges au détriment du peuple qu'ils sont sensés représenter?Kennedy disait je le cite:"la constitution ne fait pas de nous des hommes qui rivalisent pour le pouvoir, mais des hommes qui s'associent pour le progrès". Alors ces hommes qui nous dirigent s'associent-ils vraiment pour le progrès de notre pays ou rivalisent ils plutôt pour le pouvoir? Quand on se porte candidat ou que l'on investit le champ de la politique, c'est pour servir son peuple et non se servir du peuple.Qu'on se le dise les yeux dans les yeux, l'état du Sénégal ne peut se permettre de telles dépenses pour une infime partie de privilégiés!Il faut arrêter ce gaspillage!
Alors comme dirait l'autre :que veut le peuple?
Certes insatiable, le peuple souhaite une réduction effective des denrées de première nécessité (il est vrai que la situation économique mondiale n'est pas des meilleurs!), des hôpitaux de qualité et de l'éducation pour ses enfants.Un état souverain soucieux de son développement doit privilégier de façon salutaire et trinitaire: l'EDUCATION, la SANTÉ et l'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE.
S'il est communément admis que l'Etat ne peut tout faire,alors le citoyen a aussi sa part de responsabilité pour le développement de la NATION.Pour cela,il nous faut rétablir en dehors de notre innée TERANGA (qui s'étiole au fil des temps) nos vertus: YAR- TEGUINE- DIOM, sans oublier l'HONNETETE que nos aïeux nous ont transmis. Un citoyen honnête fera un bon élu INCORRUPTIBLE d'où l'intérêt des enquêtes moralité et des déclarations de patrimoine pour tout homme aux affaires dans la gestion de la cité, ce dernier doit être choisi, sur des critères de qualité sélectifs ,sans esprit de clientélisme religieux, communautaire ou social.Le citoyen peut aider son pays quelque soit son lieu de résidence (dans et hors de nos frontières), il doit apporter sa contribution par des projets d'envergure nationale, ici un clin d'oeil est fait à la diaspora en leur demandant de poser les bases de réflexion sur le projet d'investir une faible part(20%) des 600 milliards FCFA annuels investis au Sénégal, auprès d'une Banque d'Investissement de la Diaspora (B.I.D) gérée par des économistes loyaux et patriotes, afin d'aider l'état (sous forme de prêt à taux très avantageux) à la réalisation de projets sans que ce dernier ne contracte des prêts à l'étranger, compromettant ainsi l'avenir des générations futures.Cela implique de la GENEROSITE et un sens aigu de PATRIOTISME.
Enfin, la politique est-elle une fin en soi pour réussir dans la vie ? Je répondrai aisément par la négative, il vaut mieux un élu patriote ,désintéressé ,qu'un élu attiré par les avantages du pouvoir.La politique n'est pas la seule voie pour apporter sa pierre à l'édifice de notre pays.Autrement dit, il faut faire de la politique autrement (sans compromission aucune)dans un esprit de GERANCE TRANSPARENTE.Ainsi, les élus doivent rendre compte au peuple à la fin de chaque année et de chaque mandature sur les recettes et dépenses publiques, sur le coût des infrastructures et les bilans prévisionnels et effectifs.Tout doit être transparent, afin que le citoyen, puisse être acteur et responsable du développement.

Je ne saurai terminer sans évoquer la notion du mandat unique.Un élu ne devrait avoir qu'un mandat électif évitant ainsi les conflits d'intérêts dans les sphères de l'état:un homme- un mandat. L'élu est un serviteur et non un prince, qui a pour mission( d'essayer) de trouver une solution aux problèmes des citoyens et dans un seul souci de service,en collaboration étroite avec le citoyen.La logique clientéliste fausse le jeu politique et amène le citoyen à chercher par tout moyen à se faire élire dans le but d'obtenir le pouvoir à des fins personnelles voire financières.

Enfin, je conclurai en paraphrasant le président KENNEDY qui disait:"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous.Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays "alors le patriotisme serait-il seulement américain?.WASALAM.

Dr.CARVALHO Martin
martin.carvalho@orange.fr



1.Posté par sw le 15/05/2013 19:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bjr c bien dit
mais pour recolter un peuple mur avec de bons elus il faut semer une jeunesse mur ds le monde on admirait bcp le senegal svp evitons de perdre cette merveille merci et je m''excuse

2.Posté par renard le 16/05/2013 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout à fait d'accord avec l'auteur, la jeunesse devrait se trouver dans le citoyen mais sw a parfaitement raison. Maintenant comment faire pour cela? Il faut poser des actes forts et le président commence par le faire.Creusons ensemble cette idée de BID intéressante.Bon courage docteur.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image