leral.net | S'informer en temps réel

Morcellement du parking du stade LSS : L’Etat coache le promoteur immobilier qui prend "en otage" 900 candidats à l'examen du permis de conduire...

L’examen national du permis de conduire n’a pu se tenir hier. Les 900 candidats qui devaient le passer étaient obligés de rentrer chez eux. Parce que la partie du stade Léopold Sédar Senghor, qui avait l’habitude d’abriter cet examen, a été clôturée par le promoteur immobilier. Ce dernier envisage d’y ériger un projet immobilier de 54 logements contre la volonté de l’Amicale des moniteurs et employés d’auto-écoles. Ayant commis un huissier, ces derniers ont décidé de porter plainte contre X.


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Octobre 2015 à 11:45 | | 3 commentaire(s)|

Morcellement du parking du stade LSS : L’Etat coache le promoteur immobilier qui prend "en otage" 900 candidats à l'examen du permis de conduire...
« A notre grande surprise, on a trouvé le site clôturé ce matin (hier). Le promoteur a profité de la Tabaski pour effectuer ses travaux. Conséquence : nous n’avons pas pu tenir l’examen national du permis de conduire partie pratique. Et c’est dans ces circonstances que les 900 candidats sont repartis furieux de ne pas avoir pu passer l’examen. On a beau chercher où passer l’examen, on n’a pas pu trouver. On a tout simplement annulé l’examen », se désole, dans Le Quotidien, Mansour Guèye, le président de l’Amicale des moniteurs et employés d’auto-écoles.

Pis, révèle-t-il : « Le monsieur a clôturé le site avec (leur) matériel pédagogique (les créneaux) ». M. Guèye d'informer que leur structure a commis un huissier et qu’une plainte contre X va prochainement être déposée au Commissariat des Parcelles Assainies. « Nous avons commis un huissier et on va déposer une plainte contre X. parce qu’on nous empêche de travailler. On empêche les Sénégalais de passer leur examen de permis de conduire. C’est un examen national, si on le sabote, c’est comme si on sabote l’examen du Bac », dénonce-t-il.

Sur la raison de la plainte contre X, Mansour Guèye dit avoir procédé ainsi parce que n’ayant aucune information sur l’identité du promoteur en question. Même s’il est agité que la personne « incriminée » a le soutien d’une famille maraboutique et d’un Jaraaf de Yoff, le président de l’Amicale des moniteurs et employés d’auto-écoles ne confirme pas cette information. « On ne sait pas qui a clôturé le site. On ne peut pas donner une identité au promoteur », dit-il avant d'appeler l'Etat à prendre ses responsabilités.

« Des mesures idoines devaient être prises par les autorités. On a alerté. On a interpellé la tutelle. C’est à l’Etat de prendre ses responsabilités. Qu’on élucide cette affaire. On ne peut pas comprendre qu’un intérêt individuel soit privilégié au détriment du collectif », s’emporte le patron de la structure regroupant les professionnels des auto-écoles.

Même s’il est avancé que le promoteur dispose de papiers légaux pour exploiter cette réserve foncière, selon l'interlocuteur du journal, il appartient aux autorités de prouver que ce site appartient d’abord au stade quitte, souligne-t-il, « à dédommager le promoteur ».







Hebergeur d'image