leral.net | S'informer en temps réel

Mort accidentelle du fils du ministre de l'Agriculture : Le chauffard écope d'une amende de 206 000 FCfa

Le fils du ministre de l'Agriculture est décédé suite à un accident survenu mercredi dernier. Le prévenu, âgé d'une vingtaine d'années, est, d'après La Tribune, le neveu de l'actuel ministre de la Fonction publique, Viviane Bampassy. A l'instruction d'audience, Jean Dacosta, le mis en cause, poursuivi pour homicide involontaire, fuite et défaut de maîtrise, a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Janvier 2016 à 09:23 | | 5 commentaire(s)|

Mort accidentelle du fils du ministre de l'Agriculture : Le chauffard écope d'une amende de 206 000 FCfa
Cet accident tragique s'est produit le 30 décembre dernier, vers les coups de 6 heures du matin? sur la route de Ngor. Selon le prévenu, c'est au moment où Ousmane Ndoye Seck traversait la route pour regagner son véhicule, qui avait été immobilisé par un gendarme, qu'il l'a fauché par inadvertance. Encore sous le choc, puisque le défunt était son ami, il a demandé la clémence du Tribunal. Mais, le maître des poursuites, après avoir requalifié les faits précédemment retenus contre lui en homicide involontaire, a bien sermonné le mis en cause.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a condamné avec véhémence le comportement du sieur Dacosta qui a pris la fuite aussitôt après avoir commis l'irréparable. Les faits étant constants, il a requis pour les délits d'homicide involontaire, défaut de maîtrise et fuite, des peines respectives de six mois de prison avec sursis, une amende de 6000 FCfa et deux ans avec sursis assortis de 100 000 FCfa d'amende. La défense, qui a plaidé la relaxe du prévenu, qui était le jours des faits au volant du véhicule de sa maman, la grande sœur du ministre de la Fonction publique, a, par ailleurs, rendu un vibrant hommage au père du défunt, le ministre Pape Abdoulaye Seck, pour son esprit de dépassement et son pardon.

Le Tribunal, après en avoir délibéré, conformément à la loi, a dispensé le sieur Jean Dacosta, qui est sous mandat de dépôt depuis pratiquement une semaine, d'une condamnation pénale. Toutefois, indique le journal, il a infligé au chauffard, qui a bénéficié de larges circonstances atténuantes, une amendes de 206 000 FCfa.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image