leral.net | S'informer en temps réel

Mort d’un bébé après une prescription de Doliprane : le médecin suspendu

Le médecin, qui pratique dans l’Orne, a décidé de faire appel de cette décision.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Octobre 2016 à 21:21 | | 1 commentaire(s)|

Tué par du Doliprane. Dans la nuit du 4 au 5 mai 2015, un médecin de l’Orne, qui travaille au centre d’appel du Samu d’Alençon, reçoit un appel d’une mère dont le bébé de 5 mois souffre d’une forte fièvre et respire rapidement.

Son assistant s’assure que le bébé n’a pas déjà pris du Doliprane, puis le médecin prend le relais, prescrit le médicament à la mère, accompagné d’un bain tiède. Mais lorsqu’il a fallu préciser la dose de Doliprane à administrer, le médecin aurait hésité.

Les hésitations du médecin

Une cuillère à soupe, puis à café, puis une cuillère à café et demie, puis deux, les consignes auraient été confuses. Quelques semaines plus tard, le bébé décède. En cause, une surdose de Doliprane.

D’autant que lors de la consultation, le médecin n’a pas demandé à la mère certains détails qui auraient pu éviter le drame. L’enfant était en effet né prématurément à 35 semaines et un rappel de vaccination réalisé la veille avait révélé un souffle au cœur.
Le médecin vient d’être suspendu de ses fonctions, durant un an, dont six mois avec sursis. Une information publiée sur yahoo.

Khary DIENE






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image