leral.net | S'informer en temps réel

Mort de Bassirou Faye: la vérité sera établie, dit Sidiki Kaba

Le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, a affirmé jeudi à Fatick (ouest) que l'enquête sur la mort de l'étudiant Bassirou Faye se poursuit, et assuré qu'il y aura un procès afin établir la vérité dans cette affaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Janvier 2015 à 19:17 | | 1 commentaire(s)|

Mort de Bassirou Faye: la vérité sera établie, dit Sidiki Kaba
"Cette enquête est en cours, laissons le juge terminer ce dossier. Ça ne saurait tarder, parce que beaucoup de personnes ont été entendues et d'autres personnes suspectes ont aussi été entendues", a-t-il dit.

Sidiki Kaba, qui procédait à l’inauguration de la maison de justice de la ville de Fatick, a souligné que ''le plus important, c'est d'attendre le résultat judiciaire, il y aura un procès".

"Nous voulions une transparence dans ce processus. Le président de la République a tenu à ce qu’il y ait une vérité. Nul ne sera protégé, a-t-il assuré.

Le ministre de la Justice a rappelé que la "personne citée est un policier donc l'Etat ne protège personne. Si c'est un policier encore, il sera jugé, cela ne met pas en cause la police qui est une institution qui fait son travail".

"La personne qui a commis (le meurtre) a fait une chose qui ne fait pas partie de ses devoirs de sa déontologie qui est celle de protéger les Sénégalais. L'Etat a choisi d’établir la vérité et pour cela, nous avons immédiatement ouvert une enquête qui a abouti à l’arrestation d’un suspect", a-t-il souligné.

Sidiki Kaba a relevé que "ce suspect était sur les lieux (du crime), il était policier de son état, il a une arme considérée comme une des armes meurtrière à savoir un pistolet automatique qui avait une balle de 9 millimètres qui est censée avoir tué Bassirou Faye avec deux orifices sur son crâne’’.

"Le juge est en train de faire son travail, ses investigations qui nous permettront de dire si le suspect est véritablement la personne qu'il a inculpée et qui est sans doute peut-être le meurtrier de Bassirou Faye", a-t-il dit.

S'y ajoute également l'issue de l’enquête permettra de savoir "s'il y a des coauteurs ou s'il y a des commanditaires ou en fait s'il n'est pas la personne réellement ou qu'il y a une autre personne’’, a-t-il fait observer.

Tombong Wally, le policer présumé meurtrier de l'étudiant Bassirou Faye, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, au mois d'octobre dernier, pour homicide volontaire. Le policier a été entendu par le doyen des juges Mahawa Sémou Diouf.

Bassirou Faye a tué, par balle, le 14 août dernier lors d'une manifestation d'étudiants à l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.
APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image