leral.net | S'informer en temps réel

Mort de l’apprenti Ibrahima Samb : Le policier Thiendella Ndiaye et ses trois collègues bientôt fixés


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Juin 2015 à 12:03 | | 0 commentaire(s)|

Mort de l’apprenti Ibrahima Samb : Le policier Thiendella Ndiaye et ses trois collègues bientôt fixés
L’affaire Thiendella Ndiaye du nom du policier impliqué avec trois autres de ses collègues dans la mort de l’apprenti Ibrahima Samb est loin d’être oubliée dans les tiroirs du juge d’instruction de Diourbel. Le dossier est même dans sa dernière ligne droite, puisque les quatre policiers inculpés Thiendella Ndiaye, Waly Almamy Touré, Mame Kor Ndong et Ousmane Ndao n’attendent que la décision du juge d’instruction. Si l’on en croit nos sources, le magistrat instructeur a déjà bouclé l’information depuis belle lurette. Il a même transmis au parquet qui a déjà fait ses réquisitions définitives, il y a un mois. Dans quel sens ? Nos sources n’ont pas voulu donner de détails, mais elles renseignent que le procureur a déjà communiqué au juge d’instruction qui devra, à son tour, soit délivrer une ordonnance de non-lieu soit renvoyer en jugement les policiers.

En cas de renvoi, les quatre limiers devront répondre de la mort Ibrahima Samb, un jeune apprenti chauffeur de 18 ans tué en novembre 2013 à l’issue d’une opération de sécurité dans le département de Mbacké. Cette fois-ci, le policier Thiendella Ndiaye va-t-il échapper à un jugement ? La réponse est entre les mains du juge d’instruction. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la première fois que le policier se retrouve en prison pour une affaire de meurtre. Déjà en 2011, Thiendella Ndiaye, issu de la 36ème promotion de l’Ecole nationale de police, a été arrêté dans l’affaire de l’étudiant Balla Gaye, tué à l’Université Cheikh Anta Diop, lors d’échauffourées entre étudiants et forces de l’ordre. Incarcéré à la prison de Koutal, le policier avait finalement été blanchi et libéré par faute de preuves.

A sa sortie de prison, il a été affecté au commissariat urbain de Mbacké où il était en service depuis plusieurs années, avant que ne surviennent les évènements qui l’ont renvoyé en prison. Un second séjour carcéral qui n’a pas été facile pour le policier qui a été admis au niveau du Pavillon spécial sis au centre hospitalier Le Dantec. Il était même annoncé son transfert dans un hôpital psychiatrique pour un suivi psychiatrique.

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image