leral.net | S'informer en temps réel

Mortalité maternelle:Le Sénégal enregistre 315 décès pour 100 mille naissances

A travers le Projet d'appui à la santé et de l'enfant (Pasme), les services centraux de santé des régions de Louga, Sédhiou et Kolda ont reçu hier, des matériels médicaux techniques et logistiques de la part de l'Agence française de développement (AFD). Présidant la cérémonie, le ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck a révélé que 315 femmes décèdent sur cent mille naissances vivantes.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Mars 2017 à 13:38 | | 0 commentaire(s)|

Mortalité maternelle:Le Sénégal enregistre 315 décès pour 100 mille naissances
Mortalité maternelle:Le Sénégal enregistre 315 décès pour 100 mille naissances
On en sait un peu plus sur le nombre de femmes qui décèdent en donnant la vie au Sénégal. Présidant hier, la cérémonie de remise de matériels à certains services de santé régionaux, le ministre de la Santé Awa Marie Coll Seck a révélé que sur cent mille naissances, 315 femmes en perdent la vie. Même si ce nombre reflète un effort du Sénégal dans la lutte contre la mortalité maternelle, Mme le ministre soutient que les Objectifs fixés en la matière ne sont pas encore atteints.

Dans la mesure où, dit-elle, le Sénégal doit suivre le pas des pays où "lorsqu'une femme meurt en accouchant, on organise un conseil interministériel pour se poser la question: pourquoi ?". Elle renseigne, par ailleurs, que les audits des décès maternels sont déjà entamés et qu'ils veulent savoir, pourquoi les femmes meurent en donnant la vie.

En avance sur les résultats de ces audits, Awa Marie Coll Seck soutient que la première cause est liée aux problèmes de matériels et de logistique. Raison pour laquelle, l'Agence française de développement (AFD) est venue en secours au gouvernement du Sénégal avec un don de 9 véhicules, 59 motos et des équipements sanitaires, a-t-il indiqué.

Prenant la parole, l'ambassadeur d la France au Sénégal, a emprunté la même voie que le ministre. En effet, dit-il, cela s'inscrit dans les Objectifs de développement durable adoptés en 2015 par la communauté internationale. Le diplomate fait savoir que "selon le rapport de l'OMS, 830 femmes meurent chaque jour dans le monde, de causes évitables liées à la grossesse et à l'accouchement et 99% de ces décès maternels surviennent dans les pays en voie de développement". Il a aussi salué les efforts du Sénégal en matière de réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle.

Toutefois, la France continuera de soutenir le Sénégal. Surtout dans le cadre du Plan Sénégal émergent qui inscrit l'objectif de développement humain. Ainsi, le ministère de la Santé a sollicité l'aide de l'Agence française de développement pour l'accompagner dans sa stratégie de réduction de la morbidité et de la mortalité des femmes et des enfants à travers le renforcement des programmes de santé de la reproduction.

Et c'est en réponse à cette demande que "ce don de matériels d'une valeur de 486 273 849 Fcfa a été offert au Sénégal pour la disposition d'équipements de santé qui répondront aux objectifs", ajoute Son Excellence. Ainsi, les zones rurales et les plus éloignées vont voir leurs problèmes liés à la logistique se réduire considérablement.

L'As