leral.net | S'informer en temps réel

Mosquée Ainoumane 3 à Djeddah Thiaroye Kao : L’imam Gora Seck et son fils arrêtés et placés sous mandat de dépôt


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Juin 2017 à 11:36 | | 0 commentaire(s)|

Mosquée Ainoumane 3 à Djeddah Thiaroye Kao : L’imam Gora Seck et son fils arrêtés et placés sous mandat de dépôt
Le litige foncier qui oppose un prometteur privé aux responsables de la mosquée d’Ainoumane 3 à Djeddah Thiaroye Kao (département de Pikine) prend une autre tournure. L’imam de la mosquée, Gora Seck, et son fils, Ibrahima Seck, ont été arrêtés hier et placés sous mandat de dépôt. Cela fait suite à une plainte du promoteur après la destruction du mur sur le site.
L’imam et son fils ont été d’abord convoqués le jeudi au commissariat de Guédiawaye et entendus le jeudi par les enquêteurs, avant de repasser le vendredi. Mai, ils ont été présentés au procureur qui les a placés sous mandat de dépôt. Hier après la prière de 14h, les fidèles de la mosquée ont voulu improviser une marche pacifique jusqu’à la préfecture de Pikine. Mais ils ont y été dissuadé par les notables. Cependant, devant les journalistes, ils ont dénoncé l’arrestation de leur imam et de son fils.
Faisant la genèse du problème, Hamid Ba explique « lorsque le monsieur a commencé à construire, nous avons saisi le préfet de Pikine. Il a été très réceptif. Il a ordonné l’arrêt des travaux en attendant d’y voir plus clair. Mais à notre grande surprise, le sous-préfet de Pikine Dagoudane a fait une main levée pour casser l’arrêt préfectoral. Les travaux ont repris. Dans cette affaire, il y’a beaucoup de non-dits. Ce que nous ne comprenons pas. Le mercredi soir, après la prière du ‘’nafila’’, les fidèles se sont massés devant la mosquée et ont détruit le mur sur le terrain », souligne H. Ba. Cet acte n’a pas plu au propriétaire des lieux. Il s‘en est ouvert à la police et a déposé une plainte contre Gora Seck et son fils. « Le jeudi, l’imam et son fil ont été convoqués et entendus par les limiers. Apres les auditions, les enquêteurs ont demandé à Gora Seck et son fils de revenir le lendemain. Vendredi, ils ont été placés sous mandat de dépôt. Ce qui nous étonne. Nous n’allons pas bruler des pneus dans les rues, mais nous allons user de toutes nos forces pour qu’ils soient libérés », s’indigne Hamid.
Depuis plusieurs mois un litige foncier oppose les responsable de la moquée d’Ainoumane 3 à un privé. Le terrain est situé à quelques mètres de la mosquée et fait plus de 100m². Les responsables de la mosquée s’opposent à la construction du site. A en croire leur porte-parole, ils ont toujours exprimé leur souhait pour acquérir le terrain afin d’élargir ‘’la maison de dieu’’. Mais les autorités ont toujours dit niet.
La tribune








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image