leral.net | S'informer en temps réel

Mosquée « Massalikoul Jinaan » de Dakar : 400 à 500 mille FCfa pour chaque « Ndogou »


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Juin 2016 à 15:52 | | 3 commentaire(s)|

A l’heure de la rupture du jeûne communément appelée le « Ndogou », la Grande Mosquée « Massalikoul Jinaan », sise à Colobane (au quartier Bopp, Dakar) ne désemplit pas. Elle est constamment courue par des fidèles jeûneurs (toutes confréries confondues) pour sacrifier à ce rituel quotidien lié au mois saint du Ramadan. Mais, pour assouvir leur faim et étancher leur soif, le représentant du khalife général des mourides, Mbackyou Faye, ne lésine pas sur les moyens. A en croire son lieutenant Abdou Khadre Fall, il casque entre quatre cents mille (400.000) et cinq-cents mille (500.000) FCfa quotidiennement. A cela s’ajoute la contribution de bonnes volontés : « Cette opération de « Ndogou », nous l’organisons, ici, depuis 4 ans. Nous prenons entièrement en charge 700 à 1000 personnes par jour. Nous cuisons 100 kg de riz, 30 kg de viande, 700 à 800 petits pains, 3 marmites de Café Touba, 1 marmite de lait, 1 marmite de « quinquéliba », une centaine de sachets de beignets, 40 kg de sucre, 10 pots de beurre et 2 pots de chocolats grand format et 15 kg de dattes sans compter les rafraîchissements (eau, bissap, boisson, etc.) », a fait savoir Abdou Khadre Fall qui poursuit : « Ici, à la mosquée « Massalikoul Jinaan », nous accueillons tous les musulmans. Nous donnons à manger sans aucune contingence religieuse ou confrérique les passagers, les automobilistes. Toutes ces dépenses comprises entre 400 à 500 mille FCfa restent entièrement prises en charge par le représentant du Khalife Général des mourides à Dakar, Ahmadou Mbackyou Faye. Il y a aussi de bonnes volontés qui viennent l’appuyer en vivres ou en espèces sonnantes et trébuchantes pour mieux conduire cette opération. Et nous pouvons citer Serigne Saliou Fall Ibn Serigne Modou Moustapha Fall Ibn Mame Cheikh Ibra Fall ». Le Secrétaire Permanent de « Massalikoul Jinaan » de revenir sur la spiritualité de l’organisation du « Ndogou » : « Ici, il y a aussi une parfaite organisation sur le plan spirituel. Il y a une série de conférences sur les écrits du Cheikh Ahmadou Bamba animées tour à tour par Serigne Khadim Ndiaye « Tassaouf », Imam Cheikhouna Lô et Imam Cheikh Guèye. 3 « Kamils » (Saint Livre) sont lus par jour par le « Daaray Kamil » de « Massalikoul Jinaan » plus des déclamations de Xassaïdes de Serigne Touba ».






Hebergeur d'image