leral.net | S'informer en temps réel

Mouhamadou Makhtar Cissé aux commandes de la Senelec : Une sanction ?

De toutes les décisions prises dans ce nouveau réaménagement du Président Macky Sall, Grand-Place, renseigne que le limogeage du désormais ex-Dg de la Senelec a été la plus attendue. Seulement, l’on ne pourrait pas être aussi affirmatif sur le cas de son successeur, Mouhamadou Makhtar Cissé, qui quitte un poste aussi stratégique qu’est le Cabinet du chef de l’Etat pour la direction de la Senelec.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Juin 2015 à 08:48 | | 11 commentaire(s)|

Mouhamadou Makhtar Cissé aux commandes de la Senelec : Une sanction ?
Le départ du Directeur général de la Senelec, Pape Dieng intervient sans aucune surprise. Le président de la République, Macky Sall, satisfait ainsi « une demande sociale, comme c’est le cas avec la traque des biens mal acquis », explique une source proche du Palais. Quoi qu’il en soit, son ex-ministre de tutelle, Maimouna Ndoye Seck, avait déjà annoncé la couleur. Et Grand-Place mentionnait ceci, hier seulement, pour dire que Pape Dieng a été électrocuté : "Alea jacta est…". Maimouna Ndoye Seck, qui s’exprimant sur les ondes de la Rfm, scellait ainsi le sort du Directeur général de la Senelec, Pape Dieng : « Je voudrais juste dire que chaque personne gère avec sa personnalité. Nous lui avons fixé des objectifs que nous allons apprécier périodiquement. Pour 2013, c’est bon ! Nous attendons le rapport de 2014. Et sur la base des résultats, nous saurons ce qu’il en est ». Mais, ajoutait l’ex-ministre de l’Energie : « Celui qui l’a nommé n’est pas obligé d’attendre un rapport pour procéder à son remplacement ».

Quoi qu’il en soit, la nomination du remplaçant de Pape Dieng, jusqu’ici, Directeur de Cabinet du Président de la République, Makhtar Cissé, a été la surprise. Même si des proches du très efficace ex-Dg de la Douane veulent croire que c’est en raison de ses compétences et de l’importance que le chef de l’Etat, Macky Sall, accorde à la résolution du chronique problème des coupures d’électricité, il est évident qu’un fauteuil de Directeur de Cabinet, « l’homme qui murmure à l’oreille du Président », n’est pas comparable au mouvant siège de Dg de la boîte à problème, la Senelec : c’est une sanction…

La question est maintenant de savoir, selon nos confrères, pourquoi le perspicace Makhtar Cissé, qui a réussi à mettre de l’ordre au niveau du cabinet du président de la République, qui a fait des résultats inégalables à la Direction de la Douane et au niveau du département ministériel du budget a été sanctionné ? En bon homme discret, formé à la grande muette, Makhtar Cissé n’édifiera personne sur cette nomination aussi bizarre.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image