leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Moussa Diakhaté, porte-parole de Bokk Gis Gis : « Le mensonge et la calomnie sont indigestes au Sénégal »

Le porte-parole de Bokk Gis Gis a rencontré la presse hier, pour tirer au clair certaines informations « calomnieuses » véhiculées sur les sites d’information au sujet de son leader Pape Diop, deuxième titulaire sur la liste de la coalition gagnante Wattu Sénégal.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Juin 2017 à 11:09 | | 0 commentaire(s)|

« Le mensonge et la calomnie sont indigestes au Sénégal. Tout le monde sait que le président pape Diop n’a pas attendu d’être au pouvoir pour avoir ce qu’il a… c’est un opérateur économique averti qui travaille dur pour gagner a vie ».

Tels sont les propos de Moussa Diakhaté, le porte-parole de Bokk Gis Gis lors de la conférence de presse tenue à leur siège politique.

Selon lui, le régime de Macky Sall poussé par la panique, utilise une certaine presse « orchestrée au palais pour ternir l’image de l’opposition en général, et celle de la coalition gagnante Wattu Sénégal en particulier ».

Citant les noms d’El Malick du site d’information ‘’Le Soir.com’’ et de Yakham Mbaye du quotidien "Libération", Moussa Diakhaté a fustigé le comportement de ces derniers, en leur rappelant le principe de base du journalisme qui est « de vérifier l’information avant de la divulguer ».

Seulement, a-t-il ajouté, « leur but n’était pas d’informer, mais de calomnier, car après avoir essayé de tirer sans succès sur le président Wade. Ils se sont mis à inventer des inepties sur le président Pape Diop ».

Pour le porte-parole de Bokk Gis Gis, il n’y aura pas une grande surprise si le régime sabote les bulletins de votes de la coalition gagnante. « Et tous ces agissements montrent à quel point le régime de Macky Sall a peur de nous affronter.

La dernière chose que ces journalistes affairistes ont publié, c’est la déclaration de l’invalidité de notre liste en disant que nous avons aligné deux femmes
», a renseigné Moussa Diakhaté.

Apparemment, ces prénoms en cause qui occupent les 39 et 40e positions sur la liste de la coalition gagnante, n’est que vue de l’esprit et leurre, selon lui.

En effet, le dénommé Néné Mané est un homme et, est aussi le président des étudiants de Bokk Gis Gis. Un jeune homme « ayant un prénom féminin », a expliqué le porte-parole.

Lançant un appel à toute la population sénégalaise de faire attention à la campagne de « calomnie perpétrée contre son leader », Moussa Diakhaté a fini par remercier les journalistes « responsables »,  qui ont su rester dignes et au service du peuple.

La Tribune








Hebergeur d'image