leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Cissé activement recherché ; panique de "gros bonnets" ; nouvelles révélations sur cette affaire du circuit de vols de voitures


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Décembre 2015 à 13:48 | | 3 commentaire(s)|

Moustapha Cissé activement recherché ; panique de "gros bonnets" ; nouvelles révélations sur cette affaire du circuit de vols de voitures
Il est activement recherché par les limiers en charge de l'enquête. Il, c'est Moustapha Cissé, se disant marabout parce que, nous souffle t'on, "petit fils de Baye Niass de par sa mère". En tous les cas, dakarposte, qui suit de près l'évolution de cette affaire de vols de voitures de luxe, est en mesure de révéler que son nom est revenu sans cesse au cours de l'audition de Massamba Fall alias Mass Coki. En effet, ce dernier l'a cité comme étant le vrai propriétaire de la voiture qu'il a voulu régulariser et qui lui valut, entre autres, ses démêlées avec Dame Justice.

Nous avons pu glaner que Moustapha Cissé (connu et reconnu parmi les "distributeurs automatiques" de billets de banque dans les soirées "live" de Waly) a été convoqué par les limiers de la DIC, mais il n'a pas déféré. D'où les recherches aux fins de l'alpaguer. Et, il ressort des infos glanées qu'il risque gros.

Il nous revient également que cette affaire de vol est loin de connaitre son épilogue. "L'enquête ne fait que commencer", renseigne une source au fait de la procédure enclenchée.

Quoi qu'il en soit, dakarposte tient de la même source que certains "gros bonnets", "jet-setteurs", entre autres personnes impliquées dans ce vaste réseau, ne dorment plus du sommeil du juste depuis l'éclatement de cette affaire qui a débuté depuis plus de... 5 ans. Et, pour cause ?

Après l'éclatement de la fameuse bande aux cartes GAB volées en Europe et blanchies à Dakar, il nous revient que c'est la même ramification, la même bande, qui s'est spécialisée dans le vol de voitures de luxe avec dans ses rangs des Franco-maliens, des Fanco-sénégalais et des Sénégalais bon teint.

"Il avait fallu à l'époque qu'une Commission Rogatoire des Douanes Françaises soit appuyée de la Section de Recherches de la Gendarmerie pour mettre hors d'état de nuire certains éléments de ce gang. Les plus malchanceux avaient été interpellés et placés sous mandat de dépôt, là où certains avaient fondu dans la nature.De nombreux véhicules avaient été saisis par les gabelous français mais bizarrement, quelques mois après, les interpellés avait été relaxés suite à de fortes pressions" rappelle cette source judiciaire.

Cette dernier de renchérir en révélant qu'en ces moments, Massamba Coki ainsi que son pote Moustapha Cissé commençaient à fréquenter les endroits huppés des Almadies, lieu de prédilection de ces prédateurs. Et c'est ainsi qu'ils ont assisté à la renaissance de la bande avec le retour d'un des cerveaux dénommé St-Père, un Français d'origine malienne recherché pour multiples délits au Sénégal sans jamais être inquiété".

Sur les 8 personnes déférés devant le Procureur, hormis Massamba Coki, Lahat (celui là même qui était cité dans l'affaire de vol d'argent de l'ancien ministre Madické Niang), Lansana Wagué, qui risque d’être le plus accablé car ne voulant pas citer ses complices tant en France qu'aux États Unis, Mamadou Diallo, gardien de son état, les faussaires dénommés Amadou. D., I. Coulibaly, les convoyeurs I.B., K.D. et Mouhamad D.

D'autres têtes devraient tomber mais, tenue par les contraintes de la garde à vue, la DIC était obligée de déférer les personnes suscitées devant le Parquet. La suite est connue. Ils ont été placé sous mandat de dépôt.

Source: Mamadou Ndiaye (dakarposte.com)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image