leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Diakhaté: "Abdoulaye Wade pète encore les plombs"

Hier, l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoualaye Wade, soutenait, à travers une note transmise au comité directeur de son parti, que le débat devrait porter sur l’invalidation de l'élection présidentielle de 2012 qui a vu l’accession de Macky au pouvoir. Et pour cause, il explique que l’affaire Lamine Diack a fait état d’un financement illicite des opposants d’alors. Face à cette posture, Moustapha Diakhaté ne perd pas de temps pour répondre à Me Abdoulaye et ainsi diluer cet argument qui risque d’orienter à nouveau le débat sur le financement de Macky Sall par l’argent des russes. Il soutient à cet effet dans un communiqué parvenu à notre rédaction que Abdoulaye Wade pète encore les plombs.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Janvier 2016 à 21:49 | | 30 commentaire(s)|

Moustapha Diakhaté: "Abdoulaye Wade pète encore les plombs"
La ridicule et irresponsable demande d’invalidation de la présidentielle de 2012 par l’ancien Président est un monument d’abjectes fanfaronnades politiciennes ;

Monsieur Abdoulaye WADE, politicien en crise, politicien de crises n’a qu’une seule obsession : salir les institutions de la République et installer dans l’imaginaire des populations l’idée factice d’un Sénégal en crise ;

Monsieur WADE, le rédacteur courageusement anonyme du pamphlet injurieux qui a valu à Monsieur Oumar SARR son arrestation, doit faire preuve de dignité, de grandeur, de courage pour reconnaître son ignoble forfaiture et présenter ses excuses au Président Macky SALL et aux Sénégalais qui l’ont élu, à l’instar de Messieurs Louis Dreyfus et Jérôme Fenoglio respectivement Président du Directoire et Directeur du Monde ;

Abdoulaye WADE et ses courtisans doivent comprendre, une fois pour toute, que démocratie n’est ni licence, ni permis d’insulter. L’injure comme l’offense et les autres détestables propos de bornes fontaines ne sont pas des opinions;

En tout état de cause, la campagne immonde de Monsieur Abdoulaye WADE contre la Première institution de la République du Sénégal sera combattue avec la plus grande fermeté.



Fait à Dakar, le 12 janvier 2016






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image