leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Diakhaté: ''Khalifa Sall fait de la désinformation''

Le président du Comité électoral de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) a vertement critiqué le leader de la coalition Taxawu Dakar. Moustapha Diakhaté accuse Khalifa Sall de vouloir «berner les électeurs» en utilisant son bilan pour soigner celui des maires sortants des autres communes. Pour lui, c’est de la «désinformation».


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Juin 2014 à 16:00 | | 1 commentaire(s)|

Moustapha Diakhaté: ''Khalifa Sall fait de la désinformation''
Le Comité électoral de Benno bokk yaakaar (Bby) charge Khalifa Sall et sa coalition. Procédant hier à leur bilan à la veille de la clôture de la campagne, son coordonnateur national, Moustapha Diakhaté, a fustigé la démarche du leader de la coalition Taxawu Dakar. «A quelques jours de la fin de la campagne, il

nous paraît judicieux de lever certaines équivoques insidieusement entretenues par des candidats qui veulent berner les Sénégalais en s’appuyant sur la désinformation pour espérer ainsi se faire élire. C’est le cas, principalement, du maire sortant de Dakar (Ndrl : Khalifa Sall», fulmine-t-il.

A l’en croire, l’adversaire de Mimi Touré à Grand-Yoff «s’est trompé d’élections».

«Le maire sortant de Dakar fait sa campagne comme si nous étions en 2009. Pourtant, plus rien n’est comme avant depuis le vote, par l’Assemblée nationale, du Code général des collectivités locales qui consacre l’Acte 3 de la décentralisation. Il utilise son bilan pour soigner l’image des maires aux bilans négatifs, qu’il a recyclés dans sa coalition. Il n’y a pas élection de ville qui est devenue une communauté urbaine. Les électeurs penseront que voter Taxawu Dakar dans leur localité, c’est voter Khalifa Sall alors que ce n’est pas le cas. Il ne faut pas faire de la désinformation pour pousser les électeurs à faire un mauvais choix», souligne Moustapha Diakhaté qui précise n’être animé par «aucune une volonté de ternir le bilan» de M. Sall qui, avoue-t-il, «a bien travaillé».

Le président du groupe parlementaire Bby d’ajouter : «Il n’y a plus de liens de subordination entre la mairie de ville et les communes qui la composent. La partie essentielle des ressources financières jusque-là perçue par la ville est désormais directement encaissée par les différentes communes dans le département de Dakar. Ça aussi, Khalifa le sait. Mais il le tait.»

Ainsi, le Comité électoral de Bby appelle les électeurs «à plus de vigilance pour une meilleure compréhension des enjeux et impact de l’Acte 3 de la décentralisation sur les politiques à la base».

Le Quotidien






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image