leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Diakhaté traite Mamadou Diop Decroix de degré zéro de la responsabilité

Dans un communiqué en réponse aux propos de Mamadou Diop Decroix, Moustapha Diakhaté a traité le leader de Aj/Pads de degré zéro de la responsabilité. Il répond ainsi aux propos du coordonnateur du Front patriotique qui, faisant allusion aux multiples arrestations de journalistes et hommes politiques, soutenait que "Macky Sall veut un pouvoir autocratique au Sénégal ; il faut l’arrêter".


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Décembre 2015 à 13:04 | | 7 commentaire(s)|

Moustapha Diakhaté traite Mamadou Diop Decroix de degré zéro de la responsabilité
Insulte à la Représentation nationale: Mamadou DIOP Decroix ou le degré zéro de la responsabilité.

Je condamne avec force les allégations, scandaleuses et irresponsables du parlementaire absentéiste Mamadou DIOP Decroix, d’atteinte à l’autorité de la chose jugée et de remise en cause du principe de la séparation des Pouvoirs par la Représentation nationale.

La polémique que veut ouvrir Mamadou DIOP Decroix, sur la résolution de soutien de la Représentation nationale au Gouvernement et au courageux Ministre Serigne Mbaye THIAM, dans leur combat contre la fraude et les fraudeurs, dans le secteur de l’Education nationale, est confondante de nullité et d’irresponsabilité.

Sur la base d’un mensonge – il n’a jamais été question, dans la Résolution, de contester l’arrêt de la Chambre administrative de la Cour Suprême – il cherche, une nouvelle fois, à salir l’Assemblée nationale.

Nulle part dans la Résolution, l’Assemblée nationale ne s’est soustraite de l’autorité de la chose jugée et n’a remis en cause le principe fondateur de la démocratie, la séparation des pouvoirs. Elle ne conteste pas le bien fondé de l’arrêt qui vise les procédures et les pouvoirs du Ministre de l’Education nationale en la matière.

Nulle guerre donc entre le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire ! L’enjeu est le devoir pour les Représentants du Peuple et Défenseurs constitutionnels des intérêts de la Nation de combattre la fraude dans le secteur vital de l’Education nationale.

Cependant, l’Assemblée nationale, contrairement à la conception ringarde et rétrograde de Monsieur Mamadou DIOP Decroix, a le droit, le devoir et l’obligation de prendre position sur la fraude dans le concours des Elèves-Maîtres et d’apporter son soutien à lutte contre ce fléau.

Monsieur Decroix veut une Assemblée qui baisse la tête, rase les murs et se tait.

Monsieur Mamadou DIOP Decroix veut une Assemblée muette, une Assemblée qui ne prend pas position quand nos valeurs fondamentales sont foulées au pied.

La Résolution est celle d’un Parlement qui lève la tête pour affronter toutes les démagogies, toutes les arguties juridistes, un Parlement debout.



Fait à Dakar, le 30 decembre 2015






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image