leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Diop, nouveau ministre et futur maire de Louga: Un phénomène politique ou un pion de Macky Sall ?

En intégrant l’Apr il y a moins d’un an, Moustapha Diop avait-il mesuré ses chances de coiffer au poteau tous ses adversaires ? Ou bien, a-t-il été armé par le couple Faye-Sall pour neutraliser Aminata Mbengue Ndiaye? Toujours est-il que le parcours de ce jeune lougatois, devenu ministre délégué et maire de Louga en même temps est plus qu’atypique…. Vous parlez de phénomène politique ? Jetez un regard sur le parcours atypique de ce jeune lougatois de 36 ans qu’est le nouveau ministre Moustapha Diop, tombeur de la lionne du Ndiambour Aminata Mbengue Ndiaye pour en avoir le cœur net.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Juillet 2014 à 13:04 | | 9 commentaire(s)|

Moustapha Diop, nouveau ministre et futur maire de Louga: Un phénomène politique ou un pion de Macky Sall ?
En effet, le nouveau ministre délégué chargé de la Micro-finance et de l’économie solidaire est bien un phénomène politique à Louga. En moins d’un an, l’ancien militant de l’Ujtl est venu bousculer toute la hiérarchie politique de la ville du Président Abdou Diouf sans crier gare. D’abord au sein de son nouveau parti l’Apr : En quittant le Pds pour l’Apr, Moustapha Diop avait trouvé sur place une structure relativement organisée autour du député Mberry Sylla.

Ainsi, il se fit accueillir par ses nouveaux frères au cours d’un meeting de ralliement pourtant rondement mené par celui qui deviendra plus tard son rival deux mois après: Mberry Sylla. Une fois accepté par les «apéristes» locaux, Moustapha Diop, déjà administrateur du Fonds National pour la Promotion de l’Entreprenariat Féminin commence à se démarquer de ses nouveaux «frères». Il fréquente le palais, s’y fait des amis. Si d’aucuns avancent que son entrée au Palais a été surtout facilitée par «sa puissance financière» qu’il n’hésite pas à poser sur la table pour avoir gain de cause, d’autres pensent qu’il a obtenu les faveurs du couple «Faye-Sall» grâce à sa proximité avec les familles maraboutiques de Touba.

Toujours est-il qu’il fera de cet atout une arme fatale contre son «bienfaiteur» car, une fois ses entrées et sorties huilées chez Macky Sall, il revient à Louga et commence à dépeupler le camp de Mberry Sylla et du Pds. Le président du cercle des cadres de l’Apr Kane Mbaye sera le premier à quitter la «navire Sylla» pour les eaux douces de Diop. Invité à la radio Walf-Louga, il défend son nouveau boss et le positionne comme un possible candidat pour les prochaines élections locales. On est en début d’année. Pris pour cible par les «fidèles» de Mberry Sylla, Kane Mbaye revient auprès de son premier patron.

Mais Moustapha Diop ne désarme pas pour autant dans son objectif de se créer une base politique. Il s’approche du président des enseignants de l’Apr Lakhbouss Diakhaté. Celui-ci plie bagages et le rejoint. Stupeur dans les rangs des autres enseignants «apéristes» pris de court par la nouvelle. Après le responsable des enseignants de l’Apr, ce sera le tour des responsables de première heure de rejoindre «l’argentier». Aussi verra-t-on Papa Dia «oreillard» et ses amis faire acte d’allégeance pour l’enfant «béni» par Macky. De fil en aiguille, tout ce que l’Apr compte de responsables finissent par le rejoindre, hormis quelques fidèles qui tiennent tant bien que mal à rester auprès de Mberry Sylla. Viennent ensuite les investitures.

Alors que le député Sylla pense «légitimement» bénéficier de la tête de liste pour diriger la grande bataille pour la mairie de Louga, lui, le rival attitré de madame Aminata Mbengue Ndiaye, la décision de Macky Sall tombe nette : C’est Moustapha Diop qui est désigné tête de liste au grand dam de ses pourfendeurs qui voient en lui un transhumant de la dernière heure. Mais lui, Tapha, comme l’appellent ses intimes n’en a cure. Il débarque à Louga avec des millions dans sa poche. Les subventions tombent, les unes plus fortes que les autres. Les mouvements féminins, les équipes navétanes, les mosquées, les marchés, les acteurs culturels, les chauffeurs, tout le monde passe à la caisse. Avec un tel arsenal de guerre (une centaine de millions de nos francs) Aminata Mbengue Ndiaye ne pouvait rien faire d’autre que de lui céder son fauteuil.

Aussi, au soir du 29 Juin, le verdict tombe: Moustapha Diop et sa liste marron viennent de prendre le dessus sur la liste dirigée par le maire sortant. Une nouvelle page politique est ainsi ouverte. Mais avec comme prime de victoire pour le nouveau chouchou de la politique lougatoise : un poste de ministre pour services rendus ....au Macky Sall- Marème Faye. Et pour cause : A en croire beaucoup de lougatois, Moustapha Diop a été armé (financièrement) par le couple Faye-Sall pour neutraliser la responsable des femmes du Ps. Ce qu’il fit avec brio.

Ama DIENG

Walfadjri






Hebergeur d'image