leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Gueye, Responsable Politique APR Diourbel propose un mandat Présidentiel de 9 ans non renouvelable


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Avril 2015 à 16:33 | | 11 commentaire(s)|

Moustapha Gueye, Responsable Politique APR  Diourbel propose un mandat Présidentiel de 9 ans non renouvelable

1- Qui est ce qui explique cette inertie des responsables de l’Apr au niveau de la commune de Diourbel où vous militez ?

En fait d'inertie, je dirai plutôt qu'il y a une baisse de la pression politique due essentiellement à la fin des élections locales. Sinon, nous continuons a descendre á la base pour continuer le travail à côté des militants. Par ailleurs, nous sommes en train de travailler á la massification du parti et de la coalition, et nous avons aussi commence les inscriptions sur les listes électorales pour les futures échéances. C'est dans ce cadre que nous travaillons avec les militants et sympathisants pour recenser les différentes personnes à inscrire sur les listes électorales. Le travail se complique parfois à cause de la réalité locale qui montre que beaucoup de diourbellois ne sont même pas déclarés à l'état civil. Nous prenons volontiers en charge tout ce travail qui va de l'inscription à l'état civil en passant par la confection de la carte d'identité et les inscriptions sur lesdites listes. Nous sommes donc d'avis qu'il y a aucune inertie.




2- Jusqu’à présent vous peinez à réussir ces retrouvailles que chacun de vous prône de son coté à chaque fois que l’occasion se présente ?

Permettez de rappeler que les responsables de l'APR de Diourbel font partie des rares responsables à avoir réussi l'unité a la base au moment d'aller en élections locales. A ma connaissance, il n'y a pas eu de listes parallèles malgré les soupçons, et nous avons réussi à travailler dans le cadre de la coalition BBY. Çe qui ne serait pas le cas ailleurs. Cette d'ailleurs la liste BBY qui a porté notre offre de services politiques. L'APR originale ( différent de l'APR originelle) qui comprend ceux qui accompagnent le Président de la Republique sans calcul politicien dommageable à la grande coalition que prône le Président Macky Sall continue de travailler dans l'unité et en toute confiance. Nous sommes en phase sur les différentes questions et nous travaillons à la réélection du Président sans passion inutile. Je puis vous assurer que nous connaissons nos adversaires qui ne sont ni dans notre parti ni dans notre coalition. Certes, il y a eu des frictions dans un passé récent, mais nous avons tiré toutes les leçons et nous regardons désormais dans la même direction.
3- La défaite de l’Apr aux dernières locales a eu comme conséquence la défénestration que la quasi-totalité des responsables de leurs fonctions respectives dans l’appareil d’Etat. Cela n’a-t-il pas freiné vous ardeurs ?

Çe qui est important pour nous, c'est la consigne du parti. Çe qui est essentiel, ce sont les directives qui émanent de notre Président. Nous accompagnons le Président Macky Sall pour sa vison politique, son programme. Ceci n'est assorti d'aucune condition. Aussi longtemps qu'il mettra en œuvre son PSE qui est notre offre politique, nous serons avec lui. Pour le reste il a l'énorme responsabilité de nommer à toutes les fonctions. Et fort heureusement, la lettre de la constitution précise que c'est un pouvoir inconditionnel.

4- Quelle appréciation faites-vous du verdict de Karim Wade ?

La séparation des pouvoirs nous oblige tous a saluer la décision de la CREI. D'autant plus que je n'ai personnellement noté ni faiblesse coupable ni cruauté inutile. Le droit a été dit et en attendant que la décision devienne définitive par le biais de l'arrêt de cassation, les juridictions sénégalaises continuent le travail. En toute franchise et en toute honnêteté, je pense que le verdict rendu sera dissuasif. Un signal fort á comprendre par tous les administrateurs de crédits.




5- Les sénégalais sont partagés entre incertitude et illusions quant à la réduction du mandat présidentiel que le Président Macky Sall avait promis de ramener à cinq ans. Partagez-vous le sentiment de vos camarades de parti qui pensent que le chef de l’Etat doit faire du « Wakh Wakhète » ?

La tendance au niveau mondial est actuellement à la baisse du mandat présidentiel. C'est, il me semble, l'option prise par les grandes démocraties et par les démocratiquement émergents. Le Président Macky Sall l' a compris. Cela dit, les faits montrent que, s'il est vrai que dans les démocraties du Nord des réformes majeures peuvent être commencées et finies en 5 ans, dans les pays du Sud, cela est excrément difficile pour ne pas dire impossible á cause des différentes lenteurs administratives et du caractère extraverti de nos économies. En même temps les consultations électorales ont un coût et certaines formations politiques sont le nid d'opérations de chantage exercées sur le Président de la Republique exercant un premier mandat et dans l'attente d'un second. C'est pour cela que je propose un mandat unique de 9 ans non renouvelable

Moustapha Gueye, Responsable Politique APR  Diourbel propose un mandat Présidentiel de 9 ans non renouvelable






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image