leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Guèye et Lac de Guiers 2 échangent des politesses


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Février 2009 à 16:02 | | 0 commentaire(s)|

Moustapha Guèye et Lac de Guiers 2 échangent des politesses
Pour son avant-dernier combat, Moustapha Guèye, le technicien le plus doué de sa génération, aura fort à faire face à Lac de Guiers 2, qui totalise 9 victoires en autant de sorties. Spectacle garanti.
Si pour le Tigre de Fass, c’est une belle manière de tendre la perche à une génération en quête de titre dans ce monde de « montagnes de muscles », avant de décrocher définitivement, pour son adversaire du jour, c’est la chance de sa vie.

Moustapha Guèye : « Qu’il vienne se battre dans le respect et la discipline… »

Selon Moustapha Guèye, « J’avais fait la promesse que j’accorderais une chance à deux ou trois jeunes qui feront leurs preuves dans le Claf. Je pense qu’on est dans la troisième année et ça coïncide avec la fin de ma carrière, cette année. Parmi les plus brillants, je pense qu’on ne peut trouver mieux que Lac de Guiers 2 et Balla Bèye 2. Aujourd’hui, on est à ce stade par la grâce de Dieu, qu’on leur ouvre les portes comme l’avaient fait mes prédécesseurs pour moi. Balla Gaye I, Mohamed Aly et tant d’autres ». Et d’ajouter : « Lac de Guiers 2 est dans la cour des grands. Que je gagne ou qu’il gagne, il est dans la cour des grands ». À la question de savoir si son discours n’était pas un peu mou pour son adversaire, il coupe : « avec tout ce que j’ai abattu comme travail, comme efforts pour la lutte, ne vous attendez pas à ce que je verse dans la langue de bois. C’est seulement de cette manière que je pourrais m’exprimer. J’ai fait tout ce que j’avais à faire. Je ne suis ici que pour décorer, orner la fin de ma carrière. Je lui ai ouvert les portes, qu’il vienne se battre dans le respect et la discipline puisque c’est lui l’imbattable, l’intouchable ».

Lac de Guiers 2 : « Tapha est un monument. Tout lutteur souhaiterait se mesurer à lui »

Lac de Guiers 2 a préféré encenser son adversaire. « Il est mon aîné dans le milieu. Je ne suis pas encore arrivé à son niveau. Que Dieu lui prête longue vie. Tapha Guèye est un monument. Et, à ce titre, tout lutteur souhaiterait se mesurer à lui. S’il accepte aujourd’hui de croiser le fer avec moi, je ne peux que rendre grâce à Dieu et dire aussi que je suis très content de la main qu’il m’a tendue ».

Madou MBODJ l'as






Hebergeur d'image