Leral.net | S'informer en temps réel



Moustapha Niasse : « On dort beaucoup moins à l’Assemblée »

Rédigé par NDB le 27 Mars 2014 à 09:35 | Lu 857 fois

Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée nationale, a pris hier, mercredi, le contrepied d’une certaine opinion qui présente le député comme quelqu’un qui est payé à ne rien faire, passe tout son temps à dormir, roule en 4x4, perçoit un salaire consistant, en plus des avantages. Pour lui, cette image ressemble plus à de la caricature qu’à la réalité : « on dort beaucoup moins à l’Assemblée nationale maintenant ». Et les députés « effectuent une mission extrêmement importante qui est celle de représenter tous les Sénégalais ». Il s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie du lancement officiel du Programme d’accompagnement parlementaire et d’engagement citoyen (Usaid/Pace)


Moustapha Niasse : « On dort beaucoup moins à l’Assemblée »
Le Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, n’a pas du tout aimé l’image qu’une certaine opinion se fait du député présenté, à tort ou à raison, comme quelqu’un de paresseux, qui passe tout son temps à dormir et payé à ne rien faire. Il a profité hier, mercredi, de la cérémonie du lancement officiel du Programme d’accompagnement parlementaire et d’engagement citoyen (Usaid/Pace) pour se livrer à un exercice de déconstruction de cette image que certains se font du député et de son travail : « Le député est souvent passé dans l’opinion publique populaire comme un être de sommeil et de somnolence, de paresse, de légèreté », relève-t-il avant d’ajouter : « Je vous assure qu’on dort beaucoup moins à l’Assemblée nationale maintenant ». Il rappelle que les députés « effectuent une mission extrêmement importante qui est celle de représenter tous les Sénégalais ».

Pour le Président de l’Assemblée nationale, les élus souffrent de cette caricature : « Les députés souffrent beaucoup de cette image fausse. Les députés de la 12-ème législature et des législatures passées entreprennent tout ce qui est vraiment possible au détriment de l’argent ».

Moustapha Niasse de soutenir que l’élu est loin d’être une personne désincarnée : « Le député est d’abord une mère de famille, un citoyen qui vit les mêmes pulsions que l’évolution d’un peuple qui évolue sur le lendemain de son destin. Les députés doivent être acceptés comme des êtres humains », a-t-il dit.

Rappelons que le Pace, qui est un Programme financé par l’Usaid et coordonné par l’Ong 3D, est mis en œuvre par cinq organisations. Il vise à « promouvoir la gouvernance démocratique à travers le renforcement des capacités de l’Assemblée nationale et des relations interactives entre l’institution parlementaire et les organisations de la société civile », souligne un document.

Sudonline