leral.net | S'informer en temps réel

Mouvance présidentielle : Les jeunes du Ps réclament le départ du Ps de Benno Bokk Yakaar

Le mouvement de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) ne veulent plus du compagnonnage entre le Parti socialiste et la coalition Benno Bokk Yakaar. Il invite Ousmane Tanor Dieng à quitter la mouvance présidentielle.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Mai 2015 à 09:05 | | 29 commentaire(s)|

Mouvance présidentielle : Les jeunes du Ps réclament le départ du Ps de Benno Bokk Yakaar
Ousmane Tanor Dieng est interpellé. Les jeunes de son parti ne veulent plus de son compagnonnage avec le président de la République Macky Sall. Ils réclament le départ du Parti socialiste (Ps) de la coalition « Benno Bokk Yakaar ». Dans un communiqué, reçu à Leral.net, la jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) souhaite le divorce entre le Ps et la coalition Bby. « La situation économique et sociale du pays est catastrophique. Le gouvernement du Président Macky Sall s’enfonce dans l’immobilisme. La (Jds) appelle le (Ps) à rompre avec Bby et à préparer un projet politique de gauche, à construire avec les forces populaires et progressistes un mouvement politique capable de répondre aux aspirations du peuple. Le parti doit travailler à avoir plus qu’un candidat à la prochaine Présidentielle, il lui faut aussi un projet politique de gauche, un projet politique de rupture ».

Babacar Diop et ses camarades ont fait cette demande après une analyse de la situation économique et sociale du pays depuis l’avènement du Président Macky Sall à la tête du pays. En répondant au Président par rapport à sa dernière sortie où il disait que les hommes politiques enfermaient le pays dans un débat politique permanent et qu’il souhaitait un débat économique (…), les jeunes socialistes ont dressé un bilan économique « catastrophique ».

Selon eux, le taux de chômage est élevé et prend des proportions inquiétantes. La Jds renseigne que les chiffres communiqués par le gouvernement ne sont pas exacts. « Les estimations de la Banque mondiale ou du Fmi montrent que le taux de chômage au Sénégal tourne autour de 20 et 22%, au lieu des 12% déclarés par les autorités sénégalaise. La Jds estime également que le gouvernement a créé moins de 3 000 emplois formels, ce qui est loin des 100 000 emplois par an qu’il avait promis aux Sénégalais.






Hebergeur d'image