leral.net | S'informer en temps réel

Mouvement d'humeur des détenus de la prison de Rebeuss, cas du policier Boughaleb, le ministre de la Justice révèle....


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Octobre 2015 à 08:39 | | 1 commentaire(s)|

Mouvement d'humeur des détenus de la prison de Rebeuss, cas du policier Boughaleb, le ministre de la Justice révèle....
Mouvement d'humeur des détenus de la prison de Rebeuss, cas du policier Boughaleb, le ministre de la Justice révèle....
La rébellion qui a éclaté à la Maison d’arrêt de Rebeuss ne laisse pas indifférent le garde des sceaux, ministre de la Justice. Il revient aux radars de dakarposte.com que Me Sidiki Kaba s'est prononcé ce mercredi matin, lors d'une rencontre avec la Chambre des Notaires. Et, c'est pour rassurer les détenus de la citadelle de Rebeuss en grève de la faim depuis 48 heures pour dénoncer les longues détentions préventives; lesquels ont accueilli la nouvelle de la mort d’un des leurs avec une grande colère. D'où leur mouvement d'humeur.
Selon Me Kaba, des mesures ont été prises pour résoudre cette équation dite des longues détentions. Aussi, le ministre s'est-il exprimé sur le cas du limier Boughaleb (inculpé suite au meurtre de l'étudiant Bassirou Faye). Selon Me Kaba, le cas de ce policier sera traité aussitôt que les chambres criminelles s'installent au même titre que bien des dossiers de préventionnistes (c'est à dire les détenus en attente de leur jugement).
En fait, les grévistes s’offusquent surtout du traitement réservé à l’affaire Bassirou Faye, du nom de l’étudiant tué par les forces de l’ordre, le 14 août 2014 à l’Ucad. Le Doyen des juges d’instruction, qui a en charge ce dossier, a bouclé l’instruction et renvoyé le policier Sidy Mouhamed Bougaleb devant une juridiction. Ce qui, outre les détenus, qui ne comprennent pas pourquoi l’affaire a été traitée en temps record (juste une année) au moment où certains d’entre eux poireautent depuis des années pour répondre de leurs délits ou crimes devant les juridictions compétentes. Au-delà les longues détentions, les prisonniers dénoncent également le surpeuplement de la maison d’arrêt qui interne plus de personnes que sa capacité d’accueil.
C'est dire...
dakarposte.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image