leral.net | S'informer en temps réel

Mouvements dans les comptes du "complice" de Karim Wade : Les Pouye Papers

Que les Panama papers aient cité le nom de Pape Mamadou Pouye en lui attribuant Regory invest, société de droit panaméen, ce n’est pas un simple glissement. Il se trouve que des documents dont dispose Le Quotidien, l’ami de Karim Wade est aussi «actionnaire» de cette société offshore. Voici des chiffres en euros et dollars, des lettres comme I ou K Bourgi, des sociétés offshore aussi que Pouye a manipulés. On peut parler de Pouye papers, comme ces Panama papers qui régissent le monde depuis quelques jours.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Avril 2016 à 10:09 | | 41 commentaire(s)|

Mouvements dans les comptes du "complice" de Karim Wade : Les Pouye Papers
Des documents que Le Quotidien a pu consulter, l’on apprend que M. Pouye a ouvert deux comptes, l’un en dollars, l’autre en euros, le 12 février 2007 «en qualité de mandataire de la société Regory invest, compte sur lequel il était le seul à disposer de la signature». Ces deux comptes, rapporte-t-on, ont été ouverts dans les livres de la Julius Baer de Monaco. Pour le compte dollar, trois virements de près de 508 mille euros (plus de 340 millions de F Cfa) ont été reçus du même compte I (Ibrahima) ou K (Karim) Aboukhalil. Un premier le 19 décembre, un second dès le lendemain, le 20, et un troisième le 28 décembre 2011. Des fonds qui sont repartis quasi-immédiatement par trois virements de plus de 507 mille euros (plus de 337 millions F Cfa) émis vers un autre compte «Funktion Auto Gr», étrangement en l’espace de dix jours et pour les mêmes dates citées ci-haut.

Lewalk capital corp, l’autre source panaméenne

Il ressort que pour les activités sur le compte euro, le compte a initialement démarré grâce à un dépôt/virement de 200 mille euros (près de 133 millions F Cfa) dont la «provenance est non identifiée». «Un compte de placement/dépôt à échéances mensuelles a été immédiatement mis en place, de sorte que la plupart des écritures pour la période de février 2007 à octobre 2008 aient trait au fonctionnement de ce placement. Ces placements cesseront ensuite», indique-t-on. Et à cette époque, poursuit le document, un premier virement est reçu de la société Lewalk capital corp. (53 Rd Estreet Urb - Panama), suivi par d’autres entre décembre 2007 et août 2011, et qui font au total 1 million 177 mille 460,92 euros (plus de 783 millions F Cfa).

Virements entre Dubaï et Seabury

Au-delà de Regory invest, la société Seabury incorporated offshore a été aussi citée par les Panama papers qui mettent en cause Pape Mamadou Pouye. Il se trouve que des virements d’un total de 888 mille 458,23 euros (près de 600 millions F Cfa) ont été parallèlement reçus de Dubaï de ladite société entre novembre 2009 et novembre 2012. Ce qui représente un total pour ces deux sociétés (Lewalk et Seabury) de 2 millions 065 mille 919,15 euros (plus de 1 milliard 373 mille F Cfa).

Ibrahima et Karim Aboukhalil alimentaient Pouye

Le document souligne que quelques virements ont été également reçus du compte Aboukhalil I ou K entre avril 2008 et juin 2011 pour un total de 73 mille 773 euros (plus de 49 millions F Cfa) et des transferts pour un total supérieur à 124 mille 354 euros (plus de 82 millions F Cfa) effectués au profit des frères Bourgi. «Paral­lèlement, tout au long de la vie du compte, les principaux débits ont été faits au profit de Mamadou Pouye, soit par virement soit par débits de cartes de paiement, ainsi qu’au profit de ses proches (Alioune Pouye, Nafissatou Pouye), mais pour des montants relativement modestes au regard des débits destinés à M. Pouye», indiquent les mêmes sources qui précisent que «le compte est bloqué depuis avril 2013».

Le Quotidien






Hebergeur d'image