leral.net | S'informer en temps réel

Muhammadu Buhari élu président du Nigeria, selon les résultats officiels

Les résultats de l'élection présidentielle nigériane ont été publiés mardi après-midi par la commission électorale indépendante. Ils placent le candidat de l'opposition Muhammadu Buhari en tête avec 15,4 millions de voix face au président sortant Goodluck Jonathan qui obtient 13,3 millions de suffrages et concède sa défaite.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Mars 2015 à 20:00 | | 2 commentaire(s)|

Muhammadu Buhari élu président du Nigeria, selon les résultats officiels
"C'est la première fois que l'opposition chasse un gouvernement par la voie des urnes dans l'histoire du Nigeria", s'est réjoui Lai Mohammed, porte-parole du Congrès progressiste (APC), le mouvement de M. Buhari, revendiquant la victoire après l'annonce des résultats dans une ambiance de joie parmi les leaders du parti réunis à Abuja, la capitale fédérale du pays le plus peuplé d'Afrique avec 177 millions d’habitants.
>> À lire : Cinq choses à savoir sur Muhammadu Buhari, le nouveau président du Nigeria
Selon Lai Mohammed, le président sortant Goodluck Jonathan aurait téléphoné à son adversaire pour le féliciter. Une information qui, si elle est exacte, marquerait un important tournant dans la jeune démocratie nigériane, permettant peut-être d'éviter ou d'atténuer les violences postélectorales meurtrières dont le pays est coutumier.
Logiquement, l'ancien général Buhari, un musulman du nord, a largement devancé sur ses terres Jonathan, un chrétien du sud, de plus d'1,7 million de voix dans l'État de Kano, le plus peuplé du nord, et de 650 000 voix dans celui de Kaduna. Il a également remporté une victoire très importante à Lagos, ville peuplée d’environ 20 millions d’habitants (792 000 voix contre 632 000 pour le président sortant).
Plébiscite contre plébiscite
Quant à Jonathan, il a été plébiscité dans la région pétrolifère du delta du Niger, au sud, remportant plus de 98% des suffrages dans son fief de Bayelsa et près de 95% dans l'État voisin de Rivers.
Pour gagner l’élection sans second tour, Buhari avait besoin de remporter plus de 50 % du total des voix à l'échelle nationale - et de prendre au moins 25 % des voix dans les deux tiers des États, soit 24 sur 36. Selon le décompte global des résultats, Buhari remplit ces deux conditions, remportant le scrutin avec 15,4 millions de voix contre 13,3 millions pour le Jonathan.
Les résultats définitifs de l'élection devaient être officiellement proclamés par la commission électorale à partir de 20h GMT.


Lire l'article sur Jeuneafrique.com






Hebergeur d'image