leral.net | S'informer en temps réel

Musique: Tiken Jah Facoly désormais bienvenu au Sénégal

Interdit de séjour au Sénégal - En décembre 2007, suite à une déclaration, Tiken Jah Facoly avait été déclaré persona non grata par le ministre de l’intérieur de l’époque. Avec l’audience de trois heures d’horloge que le Président Abdoulaye lui a accordée le 31 juillet 2010, la mesure d’interdiction de fouler le sol sénégalais est à mettre désormais au compte de l’histoire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Août 2010 à 09:00 | | 0 commentaire(s)|

Musique: Tiken Jah Facoly désormais bienvenu au Sénégal
Dans le cadre de la finale du concours « Nescafé african revelation (NAR) », en qualité de parrain de la manifestation, Tiken Jah Facoly devait animer un concert à Dakar le 31 juillet. Et, conscient de la mesure d’interdiction de séjour dont il fait l’objet depuis le 13 décembre 2007, Tiken Jah Facoly a rendu visite au Président Abdoulaye Wade. « Nous sommes venus en concert avec Nestlé et nous avons profité de l’occasion pour rencontrer le Président de la République. Nous avons parlé du problème que tout le monde connaît. Le Président de la République nous a affirmé qu’il n’était pas au courant de l’incident. Après ça, nous l’avons abordé sur différentes questions », a déclaré Tiken Jah Facoly à la presse sénégalaise, après son audience.

Il a ajouté qu’il s’est entretenu avec le Président Wade de plusieurs sujets, notamment les questions de la jeunesse africaine, des Etats-Unis d’Afrique, de développement du continent et d’autres questions intéressantes.

« Avec le Président, on a discuté pendant trois heures et j’ai apprécié la rencontre que j’ai trouvée très enrichissante », a déclaré la méga star de reggae. Mieux, Tiken a indiqué qu’Abdoulaye Wade lui a remis en guise de cadeaux de nombreux livres et le schéma des Etats-Unis d’Afrique. « Après trois heures de discussions avec le Président Wade, je constate qu’il n’y a plus de problème entre moi et les autorités sénégalaises et je reviendrai quand je veux pour organiser mes concerts pour le bonheur de mes fans », a-t-il déclaré. En 2007, Tiken Jah Fakoly, après un concert à Dakar, avait demandé en substance au Président Abdoulaye Wade de «quitter le pouvoir s’il aime le Sénégal ». Il avait en outre dit que le Sénégal est « en danger ». Pour cela, Tiken avait été interdit de séjour par le ministre de l’intérieur.

Assane Koné

Le Républicain






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image