leral.net | S'informer en temps réel

Mutinerie de Reubeuss : la famille de Feu Ibrahima Mbow porte plainte et se constitue partie civile


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Octobre 2016 à 23:15 | | 0 commentaire(s)|

La maman et l’épouse de Feu, Ibrahima Mbow ont été entendues ce lundi à la Division des Investigations Criminelles (DIC) qui a déjà auditionné des gardes pénitenciers de la Maison d’Arrêt et de Correction de Reubeuss.
La maman et l’épouse de Feu, Ibrahima Mbow ont été entendues ce lundi à la Division des Investigations Criminelles (DIC) qui a déjà auditionné des gardes pénitenciers de la Maison d’Arrêt et de Correction de Reubeuss.
 La famille de Feu Ibrahima Mbow du détenu tué lors de la mutinerie de Reubeuss va porter plainte et se constituer partie civile, a renseigné la RFM. D’ailleurs, la maman et l’épouse de Feu, Ibrahima Mbow ont été entendues ce lundi à la Division des Investigations Criminelles (DIC) qui a déjà auditionné des gardes pénitenciers de la Maison d’Arrêt et de Correction de Reubeuss.
 
Cette convocation par la DICrelayée reste la suite logique des recommandations et instructions qu’avait demandé Sidiki Kaba, le ministre de la Justice.
En effet, Sidiki Kaba avait fait diligenter une enquête par le Procureur de la République. «Quand quelque chose arrive, nous devons faire des investigations pour savoir comment ça s’est passé réellement. J’ai donné consigne au Procureur de le République d’ouvrir une enquête. On va faire une autopsie pour savoir exactement les raisons de sa mort et on rendra public par souci de transparence. Ils étaient 11 gardes pénitenciers. Cela aurait été plus compliqué, mais ils ont géré avec professionnalisme et ils ont ainsi évité le massacre», avait dit le ministre de la Justice.
Après l’autopsie demeurée top secret et l’inhumation du défunt Ibrahima Mbow, la famille est ainsi convoqué certainement pour des besoins de compléments d’informations pour l’enquête.
La maman de Feu Ibrahima Mbow est restée digne dans l’épreuve, malgré la tristesse et la colère, mais, elle avait toujours réclamé le nom de celui qui aurait abattu son fils lors de mutinerie de Reubeuss en septembre dernier. «Son nom n’est pas Ibrahima Fall, il s’appelle Ibrahima Mbow. J’ai discuté avec une personne qui était avec lui dans la même chambre en prison qui pleurait et les prisonniers m’ont dit que «maman c’est ton fils qui est mort dans la mutinerie. Ils ont dit qu’on lui a tiré une balle dans la tête. Qu’on m’aide pour me donner le corps de mon fils et aussi qu’on découvre qui a tué mon fils. Que tout soit élucidé.», a révélé la mère du défunt.
Pourtant, Ibrahima Mbow était presque sur le pont d’être jugé pour une affaire de recel mouton vendu à 80. 000 CFA. Mais il avaiat rendez-vous avec la fatalité du destin. Affaire à suivre…
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image