leral.net | S'informer en temps réel

N’AYANT PAS TROUVE SON DINER A LA MAISON: L’ivrogne bastonne son père

Alors que les jeunes de son âge ne cherchent qu'à avoir la bénédiction de leurs parents, Modou Fall, la trentaine bien sonnée, prend du plaisir à bastonner son père L. Fall. Drogué notoire, dés qu'il est sous l'emprise de l'alcool, il profère des menaces à l'égard de son père. Cette fois-ci, Modou est allé trop loin. Sous l'emprise de l'alcool, il n'a trouvé rien de mieux à faire que de s'acharner sur son père en le rouant de coups de poings.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2009 à 15:12 | | 0 commentaire(s)|

N’AYANT PAS TROUVE SON DINER A LA MAISON: L’ivrogne bastonne son père
Les faits se sont déroulés au quartier Pont dans la nuit du samedi dernier. En effet, Modou est le fils légitime de son père. Après des études qui n'ont pas abouti, il jette stylos et cahiers pour se lancer à l'aventure, moyennant quelques espèces sonnantes que son père, un retraité lui aurait remis pour son voyage. Après de longues années passées au Mali, son père le fait revenir au bercail, pour veiller à ce qu'il ait une bonne éducation. Mais, depuis un certain temps, il a remarqué que son fils avait d'étranges comportements. C'est à la suite de quelques investigations qu'il a su que son rejeton s'adonne à l'herbe qui tue, et à l'eau de feu et fréquentait des milieux malfamés comme les clandos, situés dans les quartiers malfamés de la ville. Face à cette situation, son père tente de l'aider à sortir de ce labyrinthe. Ce que le fils aura du mal à supporter car, il se dit majeur et vacciné et sait ce qu'il fait. Dés lors, il commence à se livrer à des attaques incontrôlées contre son père. Il saute sur toutes les occasions pour lui chercher des poux sur la tête. Comme d'habitude, il s'est acharné contre son père et lui a proféré des insanités les plus grossières. Le samedi dernier aux environs de 21 heures, Modou pousse le bouchon trop loin. Après un petit tour dans un clando du quartier Gourel Diadié, il décide de rentrer à la maison. Grande a été sa surprise de ne pas trouver son dîner sur place. Sous l'emprise de l'alcool, il voit rouge et s'acharne sur son père qui dormait tranquillement dans la cour. Il le tabasse à coups de poings. N'eût été l'intervention des voisins, le pire se serait produit. Modou qui a réussi à prendre la fuite, crie à qui veut l'entendre qu'il ne serait à l'aise que lorsqu'il lui aura occasionné des blessures graves. En tout cas, même si son père ne veut pas porter l'affaire devant la justice, il est averti. Quant à Modou, il doit savoir qu'à défaut de venir en aide à ses parents, on se doit de les laisser en paix.

Pape Ousseynou DIALLO 24h chrono






Hebergeur d'image