leral.net | S'informer en temps réel

N’importe quoi !

Dans l’édition du journal belge Métro Summertime numéro 2164 du 3/8 au 5/8/2010, le musicien sénégalais Youssou Ndour aborde une série de sujets qui méritent quelques éclaircissements.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Août 2010 à 18:11 | | 24 commentaire(s)|

N’importe quoi !
Loin de polémiquer avec lui, je tiens à dénoncer dans cette contribution la simplicité de son argumentation, son usage facile de certains mots, son souci d’attirer l’attention du public occidental sur des questions qui n’ont de substance que dans son esprit. Le musicien, c’est de lui qu’il s’agit, n’est nullement préoccupé par le sens des mots et de leur impact. Son mérite, pour ceux qui sont intéressés par sa musique, est de sortir des albums et de rayonner sur la scène internationale et non en apprenti sorcier de chercheur ou de philosophe à débiter des énormités
1- L’artiste affirme avec certitude dans une interview qu’il existe un lien fort à travers sa croyance soufie entre l’Afrique et la Jamaïque. Ainsi, pour donner plus de poids ou de crédibilité à son propos, il précise que Cheikh Ibrahima Fall « premier élève de Cheikh Ahmadou Bamba, était un rasta ».
Cheikh Ibra n’a pas été à aucun moment de son cheminement avec Serigne Touba son élève. Il était plutôt venu rejoindre dans la tradition mouride le Cheikh pour son accomplissement spirituel. Le musicien n’arrive pas à faire la distinction entre l’élève et le disciple. Un élève, il l’a été dans son cursus scolaire et non le disciple de son instituteur. De prime abord, un élève c’est quelqu’un qui est dépourvu de savoirs (savoir être, savoir faire, savoir dire), bref un ignorant. Un enseignant est chargé de lui apprendre tout ou presque tout. La socialisation d’un élève passe par l’école et par la cellule familiale. S’il s’agit d’un « talibé », ce processus se déroule au sein de l’école coranique ou du daara. Lors de sa rencontre avec Serigne Touba, Cheikh Ibra que je sache, avait une certaine connaissance des pratiques religieuses et spirituelles. D’aucuns disent même que c’était un érudit. Son ambition a été de trouver un guide, un maître, de se confier à lui en toutes circonstances, en l’occurrence le Cheikh. Il a toujours existé entre Serigne Touba et cheikh Ibra un caractère sacré.
En quoi Cheikh Ibra peut être considéré comme un rasta ? Par simplicité, on peut répondre avec Youssou Ndour qu’il l’était parce qu’il « portait des dreadlocks ». Mais, c’est vite aller en besogne. En vérité, les rasta, pour expliquer leur mode de vie, se réfèrent souvent au vœu de Nizarite, comme présenté dans la Bible (Nombres6 :1-21). Parmi certaines de ces règles, on peut citer :

- Ne pas se couper, ni se coiffer les cheveux, ce qui entraîne l’apparition de dreadlocks.
- Ne pas manger de viande etc...

Le vœu de Nizarite était d’autant plus temporaire et ne pouvait pas dépasser sept ans.
Au plus, de manière générale, la mort est un tabou pour les rastas. Dans leurs chansons, on fredonne souvent « rasta don’t go to no funeral », soit « le rasta n’assiste à aucune funéraille ».
Entre autres repères caractérisant la culture ou la croyance rasta, il demeure un fait la consommation de ganja ou yamba.
Au vu de ces critères et sans risque de nous tromper, on peut dire à juste titre que le simple fait que Cheikh Ibra à un moment de son existence « portait des dreadlocks », n’en fasse pas pour autant un rasta. Ce dernier, s’il avait une quelconque connaissance de la culture rasta, en éprouverait du dégoût.
Dans sa tentative de rapprochement de sa croyance soufie et la Jamaïque, le musicien très inspiré ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’il soutient sans coup férir que « les Baye fall, successeurs de Cheikh ibra sont quasiment des jamaïcains. La musique, la danse et le chant ont une place importante ».
Les Baye Fall, quoi qu’on puisse penser d’eux et de leurs pratiques non orthodoxes de la religion musulmane : la non célébration de la prière par exemple, ne sont intéressés que par leur attachement au mouridisme. Leur cas ne relève que de mon Seigneur, le Maître du jour de la Rétribution. Ils sont occupés pour l’essentiel par le travail, la culture des champs, la récitation des khassaides du Cheikh, l’organisation lors du magal, à acheminer et à distribuer les festins aux fidèles. Vouloir les assimiler à des jamaïcains, c’est de l’imposture monsieur le musicien. Dans leurs pratiques cultuelles, les jamaïcains sont partagés entre le christianisme, l’anglicanisme et le mouvement rastafari. Certains d’entre eux à Kingston et autres faubourgs de Jamaïque vivent dans l’oisiveté, le désœuvrement, fument des joints à longueur de journée. Ils sont dans l’amusement, la perte des valeurs et des priorités de l’existence tandis que les Baye Fall sont dans le dénuement total et au service des autres.
Youssou Ndour aurait certainement raison de faire ce rapprochement en évoquant le cas des « Baye Faux » qui arpentent les marchés des villes du Sénégal en faisant la manche et qui sont aux antipodes des valeurs des autres vrais Baye Fall. Non et encore une fois non au musicien, rien ne s’apparente à la musique, à la danse et au chant dans le comportement quotidien des Baye Fall de Touba et alentours.
2-Pour en finir avec les méconnaissances de l’artiste, on ne peut pas passer sous silence cette sentence : « Marley était un personnage clé dans la formation de l’identité africaine ».
Evoquer le nom de Bob Marley dans la formation de l’identité africaine est une idée saugrenue. Par ailleurs, on peut difficile parler d’une identité africaine puisque le continent africain n’est pas un bloc homogène et est traversé par plusieurs aires culturelles. Au-delà de l’espace linguistique qui regroupe plusieurs entités du fait de la colonisation, les peuples n’ont parfois ni la même histoire, ni la même culture et la même langue. Il serait plus prudent de parler d’une identité plurielle de l’Afrique. Rien qu’au Sénégal, on retrouve différentes identités ou cultures même si plusieurs similitudes peuvent exister entre elles : Wolof, Peulh, Diola, Mandingue, Sérère etc...
L’identité d’un peuple se construit au fil des siècles par des générations d’hommes et de femmes. Elle n’est pas statique et peut évoluer au gré des rencontres avec d’autres univers socioculturels.
Le musicien Bob Marley et d’autres artistes noirs à travers le monde ont dans une certaine mesure contribué à la sensibilisation de la situation de l’homme noir en abordant des thématiques sur la fierté, la liberté etc... D’autres aussi comme l’écrivain afro-américain Richard Wright, auteur de « Black boy » et de « Native Son » se sont penchés sur la question de la dignité de l’homme noir et de sa place dans le monde contemporain. Toutefois malgré le rayonnement de leurs œuvres, ils n’ont jamais évoqué ni réclamé leur part d’héritage dans la formation de l’identité africaine. Cette dernière est le fruit du combat de milliers d’africains, qui de par leurs parcours de vie, leurs œuvres intellectuelles, religieuses ou artistiques et dans leurs pays respectifs, se sont interrogés sur les fondements de leurs sociétés et ont réussi à façonner l’image et à donner un sens à l’existence de leurs compatriotes.
Nul n’a le droit de falsifier même à bon compte l’histoire d’un peuple, d’une croyance ou autres et à fortiori lorsqu’on a la chance de pouvoir s’adresser à des millions de personnes à travers le monde. C’est comme si, moi qui critique dans ce texte le chanteur Youssou Ndour, par flagornerie et par cupidité, je décide d’un coup de faire du voyageur infatigable que le Sénégal n’ait jamais connu une sommité dans la formation de l’identité arabe ou de la religion musulmane. On me dira avec raison: “thipri adouna dia rouko nit day wakh lou ko woor”
« man dé lire Métro ma ci bolé » et sans rancune youssou Ndour, le musicien.

Moussa Kane SYLLA
Moussa.skane@gmail.com
Bruxelles.




1.Posté par fisco le 20/08/2010 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

THIèY MA WAROU KOU THI TOGUAGUE TOUBABI RèK COMASè RATATATI YOUSSOU RESTE DANS TON MONDE MUSICAL MON FRERE. situ n,arrive pas a faire la difference entre RASTA et BAYE FALL il faut demander et fais attention aux micros des BLANCS.....

2.Posté par Jamil le 20/08/2010 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai lu avec intérêt votre contribution Monsieur Sylla. Des rappels intéressants et des critiques fondées s'y trouvent. Toutefois le style me parait trop haineux et "nerveux". Vous pouvez apporter votre éclairage qui certainement auraient permis au staff de Y. Ndour de rappeler à ce grand musicien d'éviter d'entrer dans certains détails qu'il ne maitrise pas. Mais vous donnez l'impression de ne pas être animé par le seul soucis d'éclairer mais d'humilier. C'est juste une impression et si c'est le cas ce n'est pas une attitude intellectuelle. Par ailleurs vous tombez dans les mêmes facilités que Youssou Ndour en disant "Certains d’entre eux à Kingston et autres faubourgs de Jamaïque vivent dans l’oisiveté, le désœuvrement, fument des joints à longueur de journée. Ils sont dans l’amusement, la perte des valeurs et des priorités de l’existence tandis que les Baye Fall sont dans le dénuement total et au service des autres". Il ne faut pas caricaturer le rastafarisme en limitant le style de vie de cette communauté au ganja et à l'amusement. les rastas, les vrais ont joué un rôle important dans la prise de conscience des noirs de la diaspora. De grands lecteurs, ils sont de la bible dont certains d'ailleurs contestent la version officielle. A ce titre Bob Marley ne disait il pas "I feel like burning the church caus the preacher is a lier" dans Talkin blues. Pour vous dire qu'il y a au sein des rastas une vision réformiste du christianisme. Certains tout en restant rasta se sont converti à l'Islam (Jimmy Cliff, Peter Tosh...). La spiritualité des nyabingi qu'est que vous en faites Mr SYLLA ou bien des gens comme Linton kivesi Johnson grand critique de Bob Marley et des adeptes de Hailé Sélassié. Quid de Mutabaruka. Justement les rastas ont été les apôtres du retour à la terre mère Africa. Ils ont prôné un retour "SPIRITUEL". Dans cette perspective l'usage de la ganja est assimilé comme un moyen pour le faire pour certains. D'ailleurs son usage contrairement aux idées reçues n'est pas partagé par rtous. Mutabaruka un des plus fécond a vertement criitiqué" son usage dans un de ses albums. Par ailleurs, la description faites des rastas est aussi valable aux baaye faal dans le contexte actuel du Sénégal. A longueur de journée des gens qui se réclament de ce mouvement passent leur temps à tympaniser les gens dans les quartiers avec leurs chants et à fumer des joints et à s'adonner à des actes aux antipodes de la doctrine.
Parlant de BOB Marley mais je vous rappele que son influence pour les combattants de la libération du zimbabwé est réel et c'est son champ du nom de ce pays qui étaient fredonnés par ces guerrilléros. Beaucoup de générations ont été influencé par ce chanteur dans la quête de leur identité dès le jeune âge. Qui n'a chanté Africa Unite, Redemtion song ou get up stand up. En plus ce que vous ne savez pas par son argent il a contribué à des luttes de libérations de certains pays en Afrique.Le jeu de mot sur élève et disciple c'est de la sophistication de l'esprit. Quand You parle d'élève il faut se rabaisser à son niveau et placer le terme dans le sens du contexte. Il n'est pas aussi "SAVANT" et n'a pas une tête aussi PLEINE que Mr Sylla. Toutes mes salutatiions à la communauté de Bruxelles.
Très cordialement Monsieur SYLLA.
Jamil.

3.Posté par cabano le 20/08/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Slt M. JAMIL VOILA VRAIMENT une contribution tres pertinente .Pour aider une personne a prendre conscience dune telle situation il faut lui rtrouver dans son terrain et lui rappeler quelle conduite a prendre en de pareil situation.

4.Posté par makhou le 21/08/2010 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment dommage Mr Sylla on en a cure de ton problème personnel avec Youssou Ndour. Arrete de nous prendre pour des débile car nous sommes réellement en mesure de l'angle de la pensée de Youssou Ndour quand il relate une ressemblance entre le style de vie des Baye Fall et celui des RASTA. Il parle de la simplicité, l'amour de leurs prochains, le respect et tant d'autres choses dont tous qui ont eu a se pencher dans la culture rasta connaissent. Donc respect au grand Youssou NDOUR ET A TOUS LES BAYE FALL

5.Posté par mame gore le 21/08/2010 03:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FRANCHMA DAFA NIOU SOKHOR SI LIFE BI
STP LAISSEZ YOUSSOU NDOUR EN PAIX ET TOI MR SYLLA AU MOINS YOU LIMOU DEFF SI SENEGAL DEFO KO FI OK DOUSSA MOROME SI DARA OK TEUDIEUL SA BOUCHE MO GUEUNE

6.Posté par MIMI le 21/08/2010 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mes respect mon grand heureusement k on as des fils ki reflechissent toujours et corrigent les erreurs de kelk confreres chapeau mr sylla

7.Posté par Martin le 21/08/2010 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais les gars aussi restons calme, Mr Sylla n'a fait que donner des enseignements a Youssou Ndour qui ne connaît pas l'histoire et qui ne se donne même pas la peine de l'apprendre. Pour défendre sa cause musicale (Reggae), Youssou Ndour va essayer faire des rapprochements qui n'existent pas entre les cultures.

8.Posté par Kanoute le 21/08/2010 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour mes chers africains,

J'en suis tres heureux de lire les contributions de Mr Sylla et les retifications de Jamil a propos du raprochement de Youssou N'dour de deux monde differents: Mouridisme et Rastafarisme, unis par les >. Chacun de ces mouvements a son ideologie different l'un de l'autre. Le rastafarisme est une rebelion pour lutter contre le monde blanc car il voulait montrer son identite et sa liberte au peuple blanc par son acoutrement et son look totalement different des ideologies de ces gens qui les ignorent.
Par contre le mouridisme est un mouvement islamique dont les baye fall se considerent comme le mur qui serve comme le protecteur du noyeux dur de ce mouvement unique en Afrique occidental dont le fondateur est Cheikh Amadou Bamba.
Je prie Youssou N'dour d'etre neutre a l'egart de ce monde tres complexe et de se consacre a etre l'ambasadeur de l'unicef et le roi du m'balakh Senegalais dans le monde, qu'il cesse de nager dans des eaux inconnus car il peut s'y noyer un jour.

Merci de votre comprehension.
Kanoute, Barcelone

9.Posté par th le 21/08/2010 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé Monsieur Konaté
Je sais pas ce que vous faites ds la vie , mais si un jour Youssou vous trouve dans votre domaine d'excellence, il pourrait bien vous damer le pion. You c quelqu'un qui arrive tjrs a ses fins, quand il entre dans un domaine, tot ou tard il va percer le mustere. je sais de quoi je parle, quand a Mr Sylla, j'ai bien appris de vos textes mais l'on ne critique pas comme ca, Comme jamil la dit , sous un autre ton je pense qu'il y'aurait bcp plus de portée, mais bon voila quoi.
You a une vision complqiuée des choses en ce moment , mais il étonnera tt le monde un d ces quatres, il se cherche et se retrouvera et ce sera la révolution africaine

wasalam

walasam

10.Posté par ngoor le 21/08/2010 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Youssou Ndour sait chanter maisl il n'est pas un intellectuel. Il n'est ni historien, ni anthropologue, ni un specialiste des religions. Il doit etre prudent dans tout ce qu'il dit.

11.Posté par Papjop, Finlande le 21/08/2010 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sir Jamil, je suis vraiment heureux qu il a encore sur ce site des gens dotées de bon sens, chose en ces temps ne me semble plus etre "...la chose la mieux partagée au monde".
Lire cette contribution de Mr Sylla, montre beaucoup A koi nous faisons fasse réellement au Sénégal. Ce sont des symptômes de malhonnête intellectuelle qui hélas ne mènent nulle part.
Je n arrive po A croire k Mr Sylla se referant aux Rastas, ait pu dire que :"Certains d’entre eux à Kingston et autres faubourgs de Jamaïque vivent dans l’oisiveté, le désœuvrement, fument des joints à longueur de journée. Ils sont dans l’amusement, la perte des valeurs et des priorités de l’existence", avant de rajouter que " Evoquer le nom de Bob Marley dans la formation de l’identité africaine est une idée saugrenue" Mais dis donc Mr Sylla, de quoi ta mémoire est faite ou es tu simplement un bavard sans bagages intellectuels?
Des galimatias Mr Sylla, voila ce A quoi je qualifie votre bavarde contribution. Je pense que Mr Jamil a ete trEs tendre avec toi. Je n ai aucun sentiment de haine en votre egard, mais la seule chose a laquelle tu me sembles etre peut etre passable est le maniement de la langue de Moliere. Rien
d autre. Je ne m interesse po au texte depourvu de sens.
Pour finir, je pense que tu n aies compris Youssou Ndour. Mais biensur Mr Sylla, votre but n etait po de denigrer le roi du Mbalax: montrer vos talents d ecrivain etait votre seul objectif . Helas pour toi, saches qu au senegal, demeurent et respirent encore des esprits eclaires.
J attends avec IMPATIENCE VOTRE PROCHAINE CONTRIBUTION, TOUT EN ESPERANT QUE VOUS NOUS APPORTEREZ UNE QUI AURA LA PEINE D ETRE APPRECIEE.
Salam ci sa kaw. Weeru korou jam !

Nb: Mille excuses pour les accents, un clavier difficile que j ai sur moi.
Merci de votre comprEhnsion.

12.Posté par Papjop, Finlande le 21/08/2010 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sir Jamil, je suis vraiment heureux qu il ait encore sur ce site des gens dotées de bon sens, chose en ces temps ne me semble plus etre "...la chose la mieux partagée au monde".
Lire cette contribution de Mr Sylla, montre beaucoup A koi nous faisons face réellement au Sénégal. Ce sont des symptômes de malhonnête intellectuelle qui hélas ne mènent nulle part.
Je n arrive po A croire k Mr Sylla se referant aux Rastas, ait pu dire que :"Certains d’entre eux à Kingston et autres faubourgs de Jamaïque vivent dans l’oisiveté, le désœuvrement, fument des joints à longueur de journée. Ils sont dans l’amusement, la perte des valeurs et des priorités de l’existence", avant de rajouter que " Evoquer le nom de Bob Marley dans la formation de l’identité africaine est une idée saugrenue" Mais dis donc Mr Sylla, de quoi ta mémoire est faite ou es tu simplement un bavard sans bagages intellectuels?
Des galimatias Mr Sylla, voila ce A quoi je qualifie votre bavarde contribution. Je pense que Mr Jamil a ete trEs tendre avec toi. Je n ai aucun sentiment de haine en votre egard, mais la seule chose a laquelle tu me sembles etre peut etre passable est le maniement de la langue de Moliere. Rien
d autre. Je ne m interesse po au texte depourvu de sens.
Pour finir, je pense que tu n aies compris Youssou Ndour. Mais biensur Mr Sylla, votre but n etait po de denigrer le roi du Mbalax: montrer vos talents d ecrivain etait votre seul objectif . HelAs pour toi, saches qu au senegal, demeurent et respirent encore des esprits eclairEs.
J attends avec IMPATIENCE VOTRE PROCHAINE CONTRIBUTION, TOUT EN ESPERANT QUE VOUS NOUS APPORTEREZ UNE QUI AURA LA PEINE D ETRE APPRECIEE.
Salam ci sa kaw. Weeru korou jam !

13.Posté par USSU le 22/08/2010 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De grâce, Cheikh Ibra est un dévoué de Dieu, laisser-le hors de vos balivernes. Les rastas se nomment Rasta et les Baye-Fall se nomment Baye-Fall. Mandou lène surtour pendant le ramadan, le but du ramadan est d'apprendre aux musulmans "Mandou".

14.Posté par madjiguene le 22/08/2010 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pape diop avant de critiquer mr sylla apprend d'abord a bien parler la langue de moliére tu n'a le niveau

15.Posté par Diallo le 22/08/2010 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne comprend pas cet acharnement envers l'étoile du senegal, certes M. SYLLA voulait démontrer ces talents de connaisseur de l'histoire des peuples noirs et de leur particularisme mais hellas, il n'a demontré que sa malhonnêteté intellectuelle et sa méchanceté et son aigreur et plus encore va volonté de vouloir demonter et humulier l'homme YOUSSOU NDOUR, mais mon gars t'es trop petit pour ça.Tout le monde sait à commencer par YOU q'il n'est pas allé tres loin dans les etudes mais à une capacité extra ordinaire à appréhender les choses que toi M.SYLLA et toutes sa descendance n'ont pas.On n'a pas besoin de faire BAC +20 pour comprendre que tous les noirs viennent d'Afrique et que la culture ne se perd jamais, il a eté démontrer que le JAZZ, le BLUES etc viennent D'AFRIQUE, et se sont les esclaves qui l'ont amené avec eux, il s'est trouvé que justement tous les jamaicains noirs viennent d'Afrique. Tu me dira pas M. SYLLA que ''histoire de [CHEIKH IBRAHIMA FALL] est antérieure à celle des ramas JAMAÏCAINS.
l'histoire de cheikh ibra remonte aux années 1800 et quelque bien avant les rastas jamaïcains, il a été prouvé que CHEIKH IBRA ne savait ni lire ni écrire, contrairement a toi je me permettrais pas d'insulter les BAYE FALL en les taxant de BAYE FAUX, tu t'es permis de le faire ,cela démontre encore une fois ton impolitesse,saches que saurait pas été SERIGNE TOUBA, CHEIKH IBRA aura le même destin que ceux qe tu appelles BAYE FAUX et pire encore tu les compares à ces jamaïcains oisifs, fumant du chanvre indien à longueur de journée, tu vois combien on trouve de ressemblance entre ces deux exemples.
C'est tout le contraire de YOU qui compare les aspects positifs du BAYE FALLISME et du 'idéologie positive des rastas avec toute ideoogie qui l'accompage à travers le combat de MARLEY pour l'émancipation des peuples noirs, veritablement c'est ce même combat qu'à mené SERIGNE TOUBA ET CHEIKH IBRA FALL en plus du combat religieux, en portant MARLEY ET CHEIKH IBRA respectivement des dreadlocks tout un symbole! Donc par une banale démonstration tu vois combien YOU est N fois beaucoup plus intelligent et plus doué que toi par des analyses comparatives simples. Et malheureusement c'est ça qui explique e retard de 'Afrique elle pourra jamais compté sur ces fils soit disant intellectuels qui n'apportent aucune pierre à notre développement qu'à passer La plupart de leur temps à débattre de sujets stériles qui n'apportent rien du tout à la construction de l'Afrique.Donc à l'avenir M. SYLLA saches qe You est ton père, tu lui dois respect et considération! ok!

16.Posté par Diallo le 22/08/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne comprend pas cet acharnement envers l'étoile du senegal, certes M. SYLLA voulait démontrer ces talents de connaisseur de l'histoire des peuples noirs et de leur particularisme mais hellas, il n'a demontré que sa malhonnêteté intellectuelle et sa méchanceté et son aigreur et plus encore va volonté de vouloir demonter et humulier l'homme YOUSSOU NDOUR, mais mon gars t'es trop petit pour ça.Tout le monde sait à commencer par YOU q'il n'est pas allé tres loin dans les etudes mais à une capacité extra ordinaire à appréhender les choses que toi M.SYLLA et toutes sa descendance n'ont pas.On n'a pas besoin de faire BAC +20 pour comprendre que tous les noirs viennent d'Afrique et que la culture ne se perd jamais, il a eté démontrer que le JAZZ, le BLUES etc viennent D'AFRIQUE, et se sont les esclaves qui l'ont amené avec eux, il s'est trouvé que justement tous les jamaicains noirs viennent d'Afrique. Tu me dira pas M. SYLLA que ''histoire de [CHEIKH IBRAHIMA FALL] est antérieure à celle des ramas JAMAÏCAINS.
l'histoire de cheikh ibra remonte aux années 1800 et quelque bien avant les rastas jamaïcains, il a été prouvé que CHEIKH IBRA ne savait ni lire ni écrire, contrairement a toi je me permettrais pas d'insulter les BAYE FALL en les taxant de BAYE FAUX, tu t'es permis de le faire ,cela démontre encore une fois ton impolitesse,saches que saurait pas été SERIGNE TOUBA, CHEIKH IBRA aura le même destin que ceux qe tu appelles BAYE FAUX et pire encore tu les compares à ces jamaïcains oisifs, fumant du chanvre indien à longueur de journée, tu vois combien on trouve de ressemblance entre ces deux exemples.
C'est tout le contraire de YOU qui compare les aspects positifs du BAYE FALLISME et de l'idéologie positive des rastas avec toute ideoogie qui l'accompage à travers le combat de MARLEY pour l'émancipation des peuples noirs, veritablement c'est ce même combat qu'à mené SERIGNE TOUBA ET CHEIKH IBRA FALL en plus du combat religieux, en portant MARLEY ET CHEIKH IBRA respectivement des dreadlocks tout un symbole! Donc par une banale démonstration tu vois combien YOU est N fois beaucoup plus intelligent et plus doué que toi par des analyses comparatives simples. Et malheureusement c'est ça qui explique e retard de 'Afrique elle pourra jamais compté sur ces fils soit disant intellectuels qui n'apportent aucune pierre à notre développement qu'à passer La plupart de leur temps à débattre de sujets stériles qui n'apportent rien du tout à la construction de l'Afrique.Donc à l'avenir M. SYLLA saches qe You est ton père, tu lui dois respect et considération! ok! desolé g un clavier capricieux.

17.Posté par Papjop le 22/08/2010 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame madiguene ou bien Monsieur magoorjiggene, il me suffira tout juste de comprendre ce que Mr Sylla a ecrit. Ma cha Allah. Je n ai pas besoin d autre chose pour l instant. Et pourtant, de part ton commentaire, je peux largement comprendre A quel point ta cervelle est petite. Dommage pour toi... Il n avance A rien de s acharner sur moi. Je suis libre de donner une opinion objective: ce que n a pas fait ton petit ami Mr Sylla.

Wa salam do toumala tontou nak. Amo fayda! Parlons du sujet.

Je pense vraiment que ceci a ete deliberement lancee pour voir si YOU a, en quelque sorte perdu un peu de sa popularitE ou pas: en me referant aux recentes revelations de SJD (Souleymane Jules Diop)
J espere ne pas avoir raison.

Korou jam si sen kaw

18.Posté par Amsbody le 22/08/2010 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Jamil, autant vous semblez percevoir de la haine et de la nervosité dans les propos de M. Sylla (que vous jugez pertinents au passage) autant nous percevons dans les vôtres ceux d'un fan de You qui ne peut tolérer les critiques à l'endroit de son idôle. Nous sommes un habitant de la Médina et qui plus est de la Rue 15 qui a vu naître You que nous aimons et qui fait notre fierté. Toutefois, cet amour et cette fierté ne nous pousseront jamais au cautionnement des inépties avancées par notre cher You. Le monde de l'intellectualité est acerbe et il n'y a pas de confort dans la critique objective. Demande plutôt à ton idôle d'éviter de manipuler des concepts qu'il ne maîtrise pas.
Cordialement et bon Ramadan mon cher JAMIL

19.Posté par Kanoute le 22/08/2010 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour mes chers africains,

J'en suis tres heureux de lire les contributions de Mr Sylla et les retifications de Jamil a propos du raprochement de Youssou N'dour de deux monde differents: Mouridisme et Rastafarisme, unis par les . Chacun de ces mouvements a son ideologie different l'un de l'autre. Le rastafarisme est une rebelion pour lutter contre le monde blanc car il voulait montrer son identite et sa liberte au peuple blanc par son acoutrement et son look totalement different des ideologies de ces gens qui les ignorent.
Par contre le mouridisme est un mouvement islamique dont les baye fall se considerent comme le mur qui serve comme le protecteur du noyeux dur de ce mouvement unique en Afrique occidental dont le fondateur est Cheikh Amadou Bamba.
Je prie Youssou N'dour d'etre neutre a l'egart de ce monde tres complexe et de se consacre a etre l'ambasadeur de l'unicef et le roi du m'balakh Senegalais dans le monde, qu'il cesse de nager dans des eaux inconnus car il peut s'y noyer un jour.

Merci de votre comprehension.
Kanoute, Barcelone

20.Posté par Jamil le 23/08/2010 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Amsbody,
si vous avez bien lu ma contribution, je n'ai émis aucune idée aucun jugement ou opinion subjectif. J'ai surtout axé ma critique sur les idées de Monsieur Sylla concernant le style et des raccourcis par rapport au mouvement rasta. D'ailleurs, au risque de vius decevoir je ne suis pas originaire de la Médina et je n'ai jamais assisté à un de ses concerts au sénégal et dans le monde. Ce ne serait d'ailleurs pas une honte d'aimer quelqu'un qui a marqué la musique sénégalaise et africaine et qui fait partie des personnalités les plus influentes du monde ces cinq dernières années. Je pense ne pas avoir fait ressortir des jugements de valeurs dans mon analyse. Je laisse les gens relire ce que j'ai écrit et juger objectivement. Cordialement.
Jamil.

21.Posté par Pape le 23/08/2010 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le journal Metro est, de par sa formule, de l'information gratuite, très brève. C'est plutôt une sorte de flash info!
Si Youssou s'est exprimé dans Metro cela n'a pu être que des bribes de sa pensée condensées à l'extrême, de sorte que le voyageur (car Metro est destiné à ceux qui prennent le train en particulier et est distribué au départ dans les gares!) puisse avoir une information rapide sur des sujets divers. Le temps d'un voyage.
Ainsi caractérisé, Youssou (ou le journaliste qui a condensé l'interview) n'a pas un espace suffisant pour expliquer des choses complexes.
Mr Sylla, vous parlez de Youssou avec beaucoup de mépris. Comme si ce "chanteur" n'avait pas de cerveau...
Je vous rappelle que Youssou N'dour est un penseur à part entière. Il a beaucoup écrit (la plupart de ses chansons). Il a beaucoup observé et décrit sa société dans ses chansons( sociologie et anthropologie). Et il ne l'a pas fait avec deux neurones seulement.
C'est un chef d'entreprise respectable, quelqu'un de très rigoureux dans sa démarche. Ce que de supers diplômés n'arrivent pas à faire au Sénégal!!
Youssou est quelqu'un de très intelligent car il a su dès le début s'entourer de gens plus qualifiés que lui dans certains domaines. Ce qui est en soit le signe d'une très grande humilité, pré-requis indispensable d’un un projet d’acquisition de savoir.
Je pense Monsieur Sylla que vous êtes tombés dans votre propre piège en abusant de raccourcis!
Vous écrivez très bien et êtes sans aucun doute très instruit, mais utilisez vos compétences pour des idées constructives. Par ailleurs, évitez de vous attaquer aux montagnes car elles ne se sont pas faites du jour au lendemain.
Comme vous avez conclut ironiquement en wolof, j'en ferai de même pour respecter le parallélisme des formes comme on dit: Bul dégg Télleu reg ngani todjneu"!

22.Posté par kay le 23/08/2010 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La majeur partie de ton argumentation tient la route, mais dire que les bayes fall, (au contraire des rastas ) ne sont intéressés que par le travail, c'est vite aller en besogne. Il ya bien (en tout cas à Dakar) des centaines de baye fall dont l'occupation principale est de fumer des joints et de tendre les mains pour leur pitance.

23.Posté par bak le 23/08/2010 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

madiiguéne ,t'as quel niveau ?Il faut prendre la peine de te relire.
moliere yéwouna té yako yééé ,nul...

24.Posté par fall le 01/11/2010 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d' accord avec vous sur toute la liqne ou présque.Je n ' ai donc rien à ajouter sinon une petite précision à la poste numero 22: Ceux qui mendient à travers les rues de dakar ou ailleurs ne sont pas des Baye FALL ce sont des Talibe de Serigne Abdou Karim mbacke et de Serigne Moukabarou Mbacke principalement ce qui est loin d' être la même chose même si chaque mouride peut se définir Baye FALL en ce sens que Cheikh IBRA FALL et la référence absolue des talibé mais à condition de suivre son exemple qui ne consistait t certainment pas à mendier comme le font ces grands gayards qu´on voit ou qu´on voyait(espérons que l' interdiction continue) dans les rues des grandes villes.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image