leral.net | S'informer en temps réel

NESS (ECURIE LANSAR) : «Dites à Tyson que je le cherche partout...»

Ness a la fourmi au corps. Opposé à Baboye en décembre dernier, le combat n’a pas eu lieu (Baboye s’était blessé avant le coup d’envoi). Toujours dans son envie de monter au sommet, Ness veut à nouveau se jauger à un autre ténor. Cette fois-ci, c’est sur Tyson que le chef de file de l’écurie Lansar a jeté son dévolu.


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Mars 2012 à 15:01 | | 0 commentaire(s)|

NESS (ECURIE LANSAR) : «Dites à Tyson que je le cherche partout...»
La saison de lutte s’emballe, mais vous n’avez toujours pas de combat. Avez-vous un adversaire en ligne de mire ?

Tyson ! (Il ironise) A chaque fois que je vois une voiture 4×4, je regarde à travers les vitrines pour voir si Tyson n’est pas dedans. Le jour où je vais le croiser dans la circulation, je vais le défier publiquement. Dites lui que je le cherche partout. C’est le seul adversaire que j’ai en ligne de mire.


Mais pourquoi vous vous obstinez à vouloir affronter Tyson ?

C’est mon seul potentiel adversaire qui n’est pas encore sous contrat. Les autres ont des combats. Tyson doit me donner ma chance tout comme ses aînés lui avaient donné la tienne. Après le parcours que j’ai fait, Tyson ne peut pas me snober.


Est-ce que ce n’est pas risqué pour vous d’affronter Tyson ?

(Il souffle), Je vous assure que je vais l’envoyer à la retraite. Vous savez, Tyson est déjà finissant. C’est moi qui vais l’achever, s’il ose m’affronter. Je suis jeune, fort et c’est mon heure de gloire qui sonne. Tyson est à quelques pas de la retraite, donc c’est lui qui risque gros en m’affrontant. Vraiment, j’ai une forte envie de me frotter à Tyson. Je veux l’envoyer à la retraite.


Pensez-vous que Tyson acceptera de vous croiser ?

Tyson n’a pas de raison de me refuser. Il est presque à la retraite. Moi, je fais partie des nouveaux champions sur qui il faut compter pour l’avenir de l’arène. Je suis à la croisée des chemins. Il est obligé de m’affronter. Je ne suis pas arrivé à ce niveau pour mes beaux yeux. J’ai prouvé. Je tends vers le sommet. Donc, il faut impérativement que ceux qui y sont déjà me tendent la perche. Actuellement, il n’y a que Tyson qui est libre.

Tyson est un lion blessé…

Mais …., (Il bégaie) je vais le soulever et le jeter à terre. Battre Tyson sera une mince affaire pour moi. Je suis capable de le soulever, je vous dis. Ne me sous-estimez pas, s’il vous plait. Je suis capable du meilleur dans cette arène.

Où en êtes-vous avec le contentieux qui vous oppose au promoteur Gaston Mbengue qui ne vous a pas remis le reliquat de votre cachet, suite à votre combat contre Baboye ?

J’avais commis un avocat. L’affaire a atterri au tribunal, mais après, il y a eu des discussions par-ci et par-là. J’attends toujours mon argent, mais je suis sûr de pouvoir rentrer dans mes fonds. J’ai reçu des assurances. Il n’y a plus de doute là-dessus.

Après ce qui s’est passé avec Gaston Mbengue, pensez-vous qu’il puisse organiser vos combats ?

Bien sûr ! Je n’ai pas de problème avec Gaston. C’était dans le cadre du travail. Chacun a défendu ses intérêts, c’est tout. Après tout, Gaston reste mon grand frère.


Comment trouvez-vous le combat Eumeu Sène-Lac de Guiers 2 du 8 avril prochain ?


Ce sera un bon combat. Je m’attends à ce que les deux lutteurs se donnent à fond. Ils n’ont pas droit à un combat nonchalant parce que tout le monde attend la clarification. Personne ne doit reculer.



Source L'Observateur







Hebergeur d'image