leral.net | S'informer en temps réel

NON Doyen JUSTIN NDIAYE ! LA FAMILLE Présidentielle PEUT ET DOIT… !

Un pavé dans la mare ! Ainsi nous parait l’article du célèbre politologue Babacar Justin NDIAYE respecté pour ses textes fouillés et aimé pour son patriotisme toujours en bandoulière. Ses propos n’étant pas paroles d’évangile, nous marquons notre désaccord avec sa perception de la famille présidentielle comme un fléau politique.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Mars 2014 à 22:45 | | 7 commentaire(s)|

NON  Doyen JUSTIN  NDIAYE ! LA FAMILLE Présidentielle   PEUT ET DOIT… !
La force d’une idée peut résider dans la pertinence de son contenu comme un objet qui tombe sous l’effet de son propre poids. Elle peut aussi provenir de l’image de son auteur, nonobstant sa valeur intrinsèque. Les critiques formulées ça et là contre l’engagement politique de la famille et de la belle famille présidentielles dans un contexte préélectoral nécessitent des réponses objectives en dehors de tout hypothétique syndrome.
Le président Macky SALL élu à la tête du pays par la volonté du TOUT PUISSANT acceptée et largement concrétisée par ses concitoyens n’a pas parcouru en solitaire, pour avoir bénéficié de l’accompagnement sincère d’amis fidèles et loyaux qui l’ont soutenu moralement et matériellement au prix de leur carrière, parfois de leur liberté ou de leur vie tout court. Par devoir catégorique à leurs engagements désintéressés, ils exercent aux côtés du Président un pouvoir conquis de haute lutte.
Nul ne conteste leur légitimité ou leur mérite.
Où était alors la famille du Président durant ces années de braise ? Ses frères et beaux frères, oncles et tantes, cousins et cousines qu’on accuse d’envahir l’appareil d’Etat, étaient-ils acteurs, observateurs ou simplement spectateurs? De leur attitude originelle devra découler leur position actuelle. Y a-t-il un seul militant APR pouvant aujourd’hui nier l’engagement politique d’hier des familles FAYE et SALL aux côtés du candidat Macky ?
Les droits civiques inhérents à leur citoyenneté et pleinement exercés dans l’opposition doivent –ils s’effacer une fois le pouvoir conquis ? Quelle morale ou éthique faut-il convoquer pour décréter l’ensevelissement de ces droits ? Peut-être le délit de parenté que d’aucun évoque subtilement dans leur volonté d’enterrer des ambitions légitimes.
Ici c’est un linge qui se lave en famille avec pour lessive la sueur et les larmes des années de lutte. Combattre ensemble, gagner ensemble, gouverner ensemble. Pourquoi vouloir disloquer une unité familiale au nom d’un absolu improductif qui n’est que virtuosité? Leur mérite ne devra trouver de limite que dans leurs capacités à réussir les missions qui leur sont confiées. D’humbles vertueux ils seront, dirigeants adulés ils deviendront !
Le plongeon dans la mare politique effectué bien avant 2012 ne doit pas connaître de recul consécutif aux braveries des adversaires. Les médisances, calomnies, jalousies, invectives et autres méchancetés jalonneront ce parcours du combattant dans cette jungle féroce où rien ne leur sera pardonné. L’humilité et la modestie comme compagnon consacre le choix remarquable d’une volonté de proximité avec des citoyens connus et fréquentés depuis le STADE ZERO.
Au regard des ses qualités managériales exceptionnelles son leadership incontestable , son parcours professionnel et politique , sa réputation d’intégrité , son puissant charisme , sa conscience citoyenne très élevée , le Président Macky ne tolérera aucune forme d’impunité au risque de ternir l’image d’une gouvernance de rupture support politique, économique et social de l’émergence rêvée. C’est cela « balayer devant sa propre porte » pour être à la fois sujet et auteur d’une législation universelle.
Les réformes structurelles engagées par le Président de la république pour répondre aux multiples attentes de ses compatriotes (retour aux valeurs morales fondamentales , le culte du travail, le Jom, l’éthique , le civisme ; instauration d’un nouveau comportement citoyen par une rupture nette avec les anciennes pratiques politiques , surtout la politique politicienne et de spectacle , réduction des dépenses publiques ; réduction de la taille du gouvernement ; réduction des salaires des ministres et DG ; suppression des agences inutiles redondantes et budgétivores ; réduction du prix des denrées de première nécessité , réduction des prix des loyers, politique de solidarité nationale axée sur la Couverture Maladie Universelle, les bourses familiales, la gratuité des césariennes, l’amélioration du pilotage du système par la réforme de la gouvernance des établissements publics d’enseignement supérieur , l’amélioration des conditions de vie des étudiants etc.…) s’accommodent mal avec des comportements politiciens .
Avec le Président Macky c’est le temps du travail et non de la parole. Les qualités oratoires ou tribuniciennes dont se disputent aujourd’hui les politiciens sont devenues insuffisantes pour asseoir un développement. Aujourd’hui la communication doit s’intensifier autour des voies et moyens pour atteindre les objectifs de l’émergence du Sénégal .
L’œuvre de construction nationale requiert l’apport de tous les bras et cerveaux disponibles. Point de favoritisme ! Mais aussi point de discrimination !
La famille présidentielle peut et doit participer à la vie nationale. Jusqu’à présent rien dans les comportements et les pratiques n’indique ou n’annonce de possibles déviations préjudiciables à la gestion vertueuse. Encore une fois Cette famille n’est pas un fléau politique….
L’épouse courtoise et correcte, digne et stoïque dans l’épreuve va chercher non pas une hypothétique gloire politique, mais des clés de réussite permettant au Président Macky de marquer son temps à travers les réalisations du Sénégal Emergent . Fidèle compagne, sa modestie qui l’avait poussée à se fondre dans la masse lors des journées dédiées à Cheikh Ahmet Tidiani Cherif ABOUL ABASS( RTA )à la grande mosquée de Dakar, l’accompagne toujours et partout, jusqu’à Saint-Louis sa ville natale , ville tricentenaire où ses séjours sont marqués par d’intenses et d’interminables rencontres avec ses amis d’enfance, dans une convivialité libératrice. Saint-Louis est fière de sa fille.
M. Ibrahima DIAO Auditeur International Diplôme
Responsable politique APR Communauté Rurale de Fass NGOM
Faradiao1@yahoo.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image