leral.net | S'informer en temps réel

Nafi Ngom Keita à ses détracteurs : «Il faut faire la différence entre secrets d’Etat et secrets contre l’Etat» !


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Août 2016 à 18:40 | | 4 commentaire(s)|

Nafi Ngom Keita à ses détracteurs : «Il faut faire la différence entre secrets d’Etat et secrets contre l’Etat» !
Nafi Ngom Keïta n’est pas du genre à se laisser faire ou intimider ! A la cérémonie de passation de service, ce vendredi après-midi, elle a encore asséné ses vérités à ses détracteurs qui lui reprochent d’avoir failli à son devoir de réserve en révélant des secrets qui devaient être tus. «Il faut faire la différence ente secrets d’Etat et secrets contre l’Etat», a martelé la désormais ex-patronne de l’Ofnac. Une manière pour elle, de dire qu’on lui reproche de divulguer des secrets d’Etat, alors que ce sont tout simplement des informations dont la divulgation n’arrange pas l’Etat.

S’agissant de son recours à la Cour suprême, que certains qualifient de défiance à l’endroit du Chef de l’Etat, Nafi Ngom Keïta précise qu’en attaquant la décision de son «limogeage», elle «ne vise pas la personne du président de la république, mais l’acte illégal» que ce dernier a posé. De même, l’Inspectrice générale d’Etat souligne que son recours ne vise pas non plus sa remplaçante, Seynabou Ndiaye Diakhaté qui, dit-elle, est son «amie de longe date».

En outre, ceux qui s’en prennent à Nafi Ngom Keïta ces derniers jours, peuvent se boucher les oreilles. Décidée à se battre et à ne pas se faire traîner dans la boue, elle a promis «d’apporter une réponse la semaine prochaine» sur ce qu’elle qualifie de «campagne de dénigrement» en cours contre elle. D’ailleurs, elle n’est pas du tout surprise par la tournure des évènements et toute cette hostilité envers elle. Car pour elle, lutter contre «l’argent de la corruption», c’est lutter contre de «gros bras», des gens puissants qui ne reculent devant rien pour défendre leurs intérêts et sauver leurs têtes.

Mais la dame de fer rappelle à tous ceux qui tirent sur elle,, tentent de la diaboliser et de salir sa réputation que leur patron, Macky Sall a, lui, une haute estime d’elle. Elle en veut pour preuve le fait que pendant les «quatre mois» qu’elle est restée à refuser les offres et propositions du chef de l’Etat, contre son départ prématuré de l’Ofnac, ce dernier «a continué à insister, mettant en avant (ses) compétences, son intégrité, son courage, ses qualités…».

Ndèye Khady D. Fall (Jotay.net)







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image