leral.net | S'informer en temps réel

Nafi Ngom Keïta remplacée par Seynabou Ndiaye Diakhaté : L'ex-présidente de l'Ofnac emportée par son rapport


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Juillet 2016 à 09:31 | | 20 commentaire(s)|

Crédit photo -Tribune
Crédit photo -Tribune
Comme annoncé, hier, par nos soins, Nafi Ngom Keïta a été débarquée de la tête de l’Ofnac. Elle a été remplacée par la magistrate Seynabou Ndiaye Diakhaté, aussitôt nommée par décret n°2016-1004 du 25 juillet 2016. Depuis hier, les langues se délient sur ce départ précipité de Mme Keïta, puisque le mandat (de trois ans) de Mme Ngom arrive à terme en mars 2017, date de l'expiration de sa prestation de serment. Selon plusieurs quotidiens dakarois, la dame ne serait pas en parfaite odeur de sainteté avec le chef de l'Etat qui la trouvait trop bavarde à son goût. "Le Palais lui a fermé ses portes, depuis belle lurette", confie une source citée par le quotidien L'Observateur. On reprocherait ou du moins le locataire du Palais et ses proches reprocheraient à la dame de se prendre pour le maître des poursuites.

Lors de la publication de son dernier rapport, elle a demandé des poursuites contre certaines personnalités de l'Etat soupçonnées de détournement de derniers publics. Le dossier le plus médiatisé a été celui du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). Épinglé, le directeur Cheikh Oumar Hann a fait une sortie pour s'en prendre violemment à Nafi Ngom. Il a été soutenu dans sa ligne d'attaques par le Directeur de cabinet du Président Macky Sall, Oumar Youm. Et selon certaines informations relayées à l'époque, Me Youm lui rendait la monnaie puisque l'une de ses filles a été recrutée au Coud.

En outre, sur la déclaration de patrimoine, plusieurs ministres se seraient plaints auprès du Président Macky Sall sur le tintamarre fait par la présidente de l'Ofnac. Sa tête a alors été mise à prix par bon nombre de personnalités de l'Etat qu'elle empercherait de tourner en rond.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image