leral.net | S'informer en temps réel

Nafi Ngom Ndour blinde l’Ofnac avec deux commissaires et un colonel des Douanes

La patronne de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Nafi Ngom Ndour bétonne son staff avec l’arrivée d’enquêteurs chevronnés dont deux commissaires divisionnaires et un colonel des Douanes.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Octobre 2014 à 18:00 | | 3 commentaire(s)|

Nafi Ngom Ndour blinde l’Ofnac avec deux commissaires et un colonel des Douanes
La traque contre les fraudeurs et les corrupteurs et corrompus font partie des priorités du régime du Président Macky Sall avec la création de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), dirigé par l’ancienne Vérificatrice générale de l’Inspection général d’Etat, Nafi Ngom Ndour. La structure qui a une large compétence peut intervenir sur la simple dénonciation d’un citoyen lambda. Mais, la patronne de l’Ofnac est entourée de bonnes têtes en matière d’investigations. A preuve, l’équipe vient d’être renforcée avec l’arrivée de Mory Ndiaye, commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle ex-directeur de la Direction de la police des airs et des frontières (Dpaf). Un brillant cadre qui a été à la police des Nations unies. Il y a aussi Mamadou Thiandoum, commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle qui a eu également à diriger la Dpaf et la Direction de la police judiciaire. Les soldats de l’économie sont appelés dans le dispositif avec l’arrivée du colonel des Douanes, Ababacar Diop dit «Colombo». Ce dernier est un douanier chevronné et a fait ses preuves au niveau des enquêtes douanières et à l’Inspection générale des finances. Il a aussi fréquenté le corps diplomatique pour avoir été 1er conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Bamako. Ce sont des têtes qui vont appuyer la directrice de l’Ofnac dans les enquêtes pour traquer les personnes qui détournent les deniers publics pour s’enrichir illicitement au détriment de l’intérêt général. C’est le 26 mars 2014 que les 12 personnalités membres de l’Ofnac avaient prêté serment devant le premier président de la Cour d’Appel. Et dans son discours, la directrice de l’Ofnac, Nafi Ngom Ndour, ancienne vérificatrice générale, affirmait sa volonté d’agir sur les comportements. «Agir sur les comportements, ce n’est pas seulement l’affaire de l’Ofnac, c’est l’affaire de chaque Sénégalais», soutenait Mme Ndour. Et de poursuivre : «Nous voulons ensemble, avec chaque Sénégalais et l’ensemble des acteurs, dans une démarche inclusive et participative, mettre le paquet sur la prévention avec des actions, des activités de sensibilisation, d’information, de communication, pour faire connaître l’Ofnac et ses prérogatives.» Pour sa part, le premier Cour d’appel de Dakar a rappelé que la mission de l’Ofnac est, entre autres, la lutte contre la corruption active et passive d’agents publics nationaux, la corruption dans le secteur privé, les trafics d’influence, le favoritisme, l’abus de pouvoir ou d’autorité, l’enrichissement illicite, le blanchiment de capitaux, le recel et l’entrave au bon fonctionnement de la justice.

L'Obs






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image