leral.net | S'informer en temps réel

Naufragés en Méditerranée, ASS-KAW dénonce "l'irresponsabilité" de l'État sénégalais


En seulement quelques jours, "plus de 1250 personnes ont perdu la vie dans des naufrages de chalutiers en provenance de Tripoli au large des côtes libyennes, une hécatombe humaine qui a décimé des hommes, des femmes et des enfants en provenance de la Syrie, de l'Érythrée, du Somalie, du Bangladesh, du Mali et surtout du Sénégal".


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Mai 2015 à 16:41 | | 6 commentaire(s)|

Naufragés en Méditerranée, ASS-KAW dénonce "l'irresponsabilité" de l'État sénégalais
"Ce drame humain, avec sa cargaison de morts, dépasse de loin celui de Lampeduza et de Melilla au cours desquels 600 victimes, lors des deux incidents distincts, avaient trouvé la mort en octobre 2013. Les Sénégalais qui ont trouvé la mort dans les eaux troubles de la Méditerranée fuyant le chaos et la misère de leur pays, étaient à la recherche d'une vie meilleure sous d'autres cieux. Ces importants flux migratoires et leur lourd tribut humain sont autant de conséquences de la désillusion d'un Sénégal émergent crié en grande pompe depuis 2012, date de l'avènement de Monsieur Macky Sall au pouvoir, qui peine encore à voir le jour", indique Ass-Kaw dans un communiqué.

Poursuivant, le mouvement exprime "sa tristesse et son indignation devant cette catastrophe humanitaire et constate avec effroi que Monsieur Mankeur Ndiaye , Ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Monsieur Souleymane Jules Diop, Secrétaire d'État des Sénégalais de l'Extérieur, Monsieur Sory Kaba, Directeur des Sénégalais de l'Extérieur, ne peuvent toujours pas édifier les Sénégalais et les familles des victimes sur le nombre exact de morts dans cette catastrophe maritime de loin la plus importante jamais enregistrée en mer Méditerranée".

Dans l'immédiat et pour faire face à l'urgence de la situation, ASS-KAW "demande que soit mise en place au Sénégal, sur les côtes libyennes et italiennes, une coordination sérieuse, pérenne et renforcée de moyens humains, matériels et financiers pour apporter secours et assistance aux naufragés et à leurs familles dont le nombre de victimes ne cesse de croître."

Le mouvement appelle d'urgence l'État du Sénégal à un peu plus de responsabilité dans la gestion de ce dossier et à une réflexion d'ensemble sur l'émigration clandestine et la mise en place d'une politique d'emplois cohérente et structurée des jeunes pour leur permettre de vivre chez eux.

ASS-KAW dénonce, "avec la plus grande énergie, le manque de vision politique et l'incompétence notoire de Monsieur Macky Sall et de son gouvernement, toujours en phase de tâtonnement après trois années d'exercice du pouvoir, à apporter des solutions adéquates et durables aux problèmes des Sénégalais."






Hebergeur d'image